À propos

Travailleur humanitaire en Afghanistan durant deux ans, Julien Lacombe collecte à la façon d'un ethnographe un ensemble de récits de vie, d'histoires et d'impressions sur ce pays déchiré. De ces matériaux qu'il partage avec la dessinatrice Sarah Arnal naît La première fleur du pays sans arbres.
Mai 2004: deux ans et demi après la chute des Talibans, le narrateur arrive en Afghanistan pour y conduire un projet de développement financé par la Banque Mondiale. Vingt ans après Le Photographe de Guibert-Lefèvre-Lemercier, on retrouve le même pays et les mêmes gens. Cette fois-ci, le pays est à terre, dévasté par les 20 années de guerre. Pourtant, l'envie d'aller de l'avant et de tout reconstruire est plus forte que tout. Avec ce récit mis en image en noir et blanc, d'un trait minimaliste, retranscrivant la rugosité et le côté brut du pays et de ses histoires, les auteurs ont la volonté de proposer un regard original sur la renaissance de l'Afghanistan.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


  • Auteur(s)

    Julien Lacombe, Srah Arnal

  • Éditeur

    Requins Marteaux

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    20/02/2012

  • EAN

    9782849611081

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    194 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    950 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty