L'irreductible rousseau L'irreductible rousseau
L'irreductible rousseau
L'irreductible rousseau

L'irreductible rousseau

À propos

À l'aliénation, au sentiment d'étrangeté qui pétrifie l'individu, le perdant dans le temps, le noyant dans l'espace, Rousseau ne se contente pas d'opposer le déni mondain des procurateurs enveloppés dans une confortable robe de chambre. Il regimbe. Peste. S'insurge. Les doigts endoloris ou affligés d'onglée, grattant au carreau de Monquin, à celui des Charmettes, le givre d'une vie que d'ineptes conditions sociales exposent à toutes les intempéries, les plus triviales comme les plus hautement affectives. Ce qu'il pressent, du reste, ou dont il fait l'expérience, amère, douloureuse, ne concerne pas au premier chef l'inégalité, qui, tout intolérable qu'elle soit, n'est pas instigatrice. La propriété en revanche, et Jean-Jacques, délibérément, n'y accédera, fonde la dépossession, laquelle voue chacun à l'existence spectrale, des morts-vivants exclus de leur propre domaine : le monde, ce monde, invente la solitude.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782845621985

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    31 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    12.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty