Les 3 secrets ; en memoire d'edgar allan poe

À propos

L'auteur poursuit la (re) connaissance du secret débuté par d'autres, il y a bien longtemps, pour finir, il y a peu, à part le verdict, quasi définitif, de J. Baudrillard : le secret comme inconnaissable absolu et sans rémission possible, l'objet se révélant auto-détruit. Reprise, malgré les embûches et au travers des inconvenues de la question : secret ? Choir (être élu par ?) sur le secret n'est pas rien. O.J. s'inclut dans l'analyse, comme un autre cas Oppenheimer : objet secret de sa recherche du secret, relançant, ainsi, le secret du narrateur. Il écrit : Edgar Allan Poe est, dans notre enquête sur le secret, un témoin primordial, peut-être le témoin principal, idée-force qui s'est imposée comme une évidence dès les premiers jours. L'un des 3 secrets résiderait justement dans l'oeuvre elle-même (La Chute de la maison Usher ?). L'auteur, avec l'insolence de la jeunesse, convoque les trafiquants du secret tels que M. Blanchot, M. Heidegger, J.-B. Pontalis, sans omettre Ch. Baudelaire, de façon à les interroger sur leur manigance. [Cet ouvrage porte un numéro [1] ce qui laisse entendre qu'il y aura d'autres publications d'O.J. sur ce sujet.]


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Olivier Jacquemond

  • Éditeur

    SENS ET TONKA

  • Distributeur

    DOD & CIE

  • Date de parution

    28/08/2004

  • Collection

    Calepin

  • EAN

    9782845340916

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    45 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    55 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Olivier Jacquemond

Essayiste et écrivain à déjà publié aux éditions Sens&Tonka : Acrylique (2002), Les Trois secrets (2008)
Aux éditions Lignes : Le Juste nom de l'amitié (2011)
Aux éditions du Mercure de France : New York Fantasy (2009), Le Cœur des tristes (2011), Paris-Happening (2013)

empty