Les marronniers de Boulogne ; Malraux père introuvable

Les marronniers de Boulogne ; Malraux père introuvable

À propos

Après la deuxième guerre mondiale, André Malraux se sépara de sa première femme, Clara. Il se remaria avec Madeleine, sa belle-soeur et mère d'Alain, l'auteur de ce témoignage. Ensemble ils élèvent leurs fils comme trois frères. Les deux aînés se tuent sur une route de Bourgogne par un soir de mai 1961. Ne resta auprès auprès du grand écrivain que le plus jeune des trois garçons Alain, qui fut bien moins son neveu que son fils adoptif et spirituel pendant plus de 20 ans.
Resurgit aujourd'hui le regard inattendu d'un homme sur son enfance pendant laquelle il découvrit la vie à travers la fréquentation d'un homme de génie. André Malraux apparaît ici éclairé d'une lumière neuve : le sublime côtoie le quotidien, et le courage la faiblesse.
L'auteur des Antimémoires tel qu'en lui-même.



Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

  • EAN

    9782841005048

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    366 Pages

  • Longueur

    18.2 cm

  • Largeur

    11.8 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    344 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Malraux

Lorsque Alain Malraux naît le 11 juin 1944 à Domme, en Dordogne, son père, Roland, est entre les mains de la Gestapo
depuis trois mois et bientôt déporté en Allemagne. Après la guerre, son oncle André le prend sous son aile : Alain
Malraux et sa mère, Madeleine Lioux, pianiste, s'installent au domicile de l'écrivain et résistant à Boulogne-Billancourt.
Après la mort accidentelle de ses deux fils, Gauthier et Vincent, en 1961, André Malraux, ministre du général de Gaulle,
adopte son neveu. Alain devient producteur d'émissions de télévision (1970-74), puis attaché culturel à l'ambassade de
France (1976-77). Engagé dans l'action culturelle théâtrale, il est l'auteur de plusieurs pièces, ainsi que d'un livre de
souvenirs, Les Marronniers de Boulogne (Plon, 1978 ; Prix Saint-Simon 1990).

empty