À propos

Une nouvelle lecture de Jean Genet sur la performance du genre, sur les questions des sexualités, des identités, du corps et de la circulation du désir au coeur d'une oeuvre complexe et politiquement incorrecte.


Sommaire

François Noudelmann, A revers INTRODUCTION Première partie GENET ET LES THÉORIES CONTEMPORAINES : POLITIQUE DES SEXES, POLITIQUE DES GENRES CHAPITRE I : UN THÉÂTRE POLITIQUE, UNE POLITIQUE DU THÉÂTRE 1. La non-restauration de l'ordre ou l'ordre du désordre Remettre de l'ordre ?
Utopie ?

2. Repenser les normes : normes et contre-normes politiques La langue du sexe (l'exemple de Herculine Barbin) Identité, identification : « le vrai sexe » ?
Personnages icônes, strass et paillettes La fabrique des normes, la fabrique des sexes 3. Pratique et travail critique des normes : un débat contemporain Le pouvoir des normes Genet, entre les études queer et post-coloniales La couleur du bordel dans Les Paravents 4. Scènes de la domination ou l'assujettissement comme enjeu de pouvoir Le couple actif et passif : entre inscription théorique et pratique genétienne Vectorialité des corps : entre possession et destruction Le corps de la réification et de la sublimation Perforation du corps et corps en lutte Retournement, domination, assujettissement CHAPITRE II : THÉORIES DES GENRES - LES OUTILS POUR LA CRITIQUE D'UNE « POLITIQUE » STRAIGHT De la politique queer ?
Refus des normes straight Le régime hétéronormatif : Genet à la lumière de Wittig ou la remise en cause de La Pensée straight Genet : l'hétérocentrisme ou la comédie de l'hétérosexualité Le Freud de Genet : pulsion, sens, violence Sortir de la matrice hétérosexuelle (ou dénaturaliser l'hétérosexualité) « C'est in d'être lesbienne ; c'est mode, c'est snob* » ; l'autre scène ou le désir saphique deuxième partie ESTHÉTIQUE DE LA TRANSGRESSION ET ART DE LA SUBVERSION CHAPITRE I : POÉTIQUE ET POLITIQUE DU TRAVESTISSEMENT Figures hybrides : entre travestissement, baroque et camp La parlure des « tantes » : détournement poétique et politique Discontinuité sexuelle et politique : déconstruction et art de la subversion Le carnaval en fête, le carnaval des identités : le désordre institutionnalisé Spendid's et Elle : artefact, artifice et identité théâtralisée Vestiges, restes, fin des identités ? Le « Finir infiniment » Posture, imposture dans Spendid's : complexité des désirs et des identifications Les nouvelles voies du travestissement : « Des femmes travesties » aux pratiques transgenres : « repenser et queeriser le travestissement » L'hommage de Michel Journiac à Jean Genet « Désidentité » ?

CHAPITRE II : L' ÉCRITURE COMME TRANSGRESSION ET ESTHÉTIQUE DE LA DÉCONSTRUCTION L'univers du Mal : Bataille, Sartre, Genet « La consécration sans réserve au mal » « La sainteté du mal » L'écriture de la transgression : tordre la langue et les signes Identité, sexualité, genre : esthétique de la déconstruction Scène de la subversion, « perversion » et transgression Variation des genres et traces sexuées : théories de l'acteur androgyne ou les mises en scène des identités troisième partie PARADIGMES DE L'IMAGE : ESTHÉTIQUE DU POLYMORPHISME SEXUEL CHAPITRE I : THÉORIES ET FABRIQUE D'IMAGES 1. Quelles images ? les différents régimes d'images L'image ambiguë Image fantasmatique Chair d'image et déflagration imaginaire Rhétorique et rêve d'image Reflets et miroirs 2. Le hiératisme de l'image L'image comme pose : des bronzes de Giacometti aux figures genétiennes Image et imaginaire : la lecture sartrienne Image comme stéréotype : la Femme fatale CHAPITRE II : PLURALITÉ ESTHÉTIQUE DES CORPS : L'IMAGE DU CORPS SEXUÉ 1. L'image du corps, l'image-corps Un royaume phallique où excède le féminin Le mâle féminin ou le fantasme du féminin L'excès et le défaut du féminin La mère ou la « ressemblance » cadavérique 2. Le sexe dans l'ombre : brouillard et brouillage a. Fait de lumière et trace de l'ombre Mystère et mort L'ombre : substrat de la matière et de la lumière Clair-obscur b. Le brouillard : vers une épaisseur de l'image Voiler, dévoiler, dissimuler Métamorphose et polymorphisme du brouillard Figure de la personnification : l'immatériel sexuel et monstrueux c. De la matière-corps Le corps de la matière Du corps comme forme spongieuse, liquéfiée et évidée L'image-matière : du relief et du double CHAPITRE III : IMAGE-SCÈNE, SCÈNE DE L'IMAGE - L'IMAGE COMME L'ESPACE D'UNE SCÈNE THÉÂTRALE Apparence et théâtralité Mise en scène de l'espace : un romanesque théâtralisé Théâtre et cimetière : rituel, exhibition quatrième partie FERMETURE, OUVERTURE DE LA SCÈNE THÉÂTRALE : UN ESPACE OÙ L'IDENTITÉ EST THÉÂTRALISÉE CHAPITRE I : UNE SCÈNE DE LA CLÔTURE Clôture et non-appartenance La scène ou la construction des regards (héros tragique et huis clos théâtral) CHAPITRE II : SURVEILLER, PUNIR, JOUIR : LE PRINCIPE DU PANOPTIQUE Le panopticon : le dispositif de la surveillance Le coeur des regards Surveiller et désirer : la stratégie voyeuriste ou le panopticon comme simulacre du regard « Le grand renfermement » ou l'invention de la surveillance Relire Jean Genet à la lumière de Michel Foucault CHAPITRE III : UNE « POLITIQUE DES ESPACES » L'architecture du politique dans Le Bagne Le symbolique et le phallique comme métaphore du pouvoir Penser l'espace : spatialité et sexualité Le regard intérieur CONCLUSION ANNEXE ENTRETIEN AVEC ANGELIN PRELJOCAJ Le Funambule, théâtre de la ville-théâtre des abbesses, 2009 ENTRETIEN AVEC ANTOINE BOURSEILLER Le Bagne, théâtre de l'athénée-louis jouvet, 2006 ENTRETIEN AVEC ALBERT DICHY Instabilité et solitude ENTRETIEN AVEC ALEXANDRE ROMANÈS Genet et le cirque tzigane BIBLIOGRAPHIE

Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Agnès Vannouvong

  • Éditeur

    Les Presses Du Reel

  • Distributeur

    Les Presses Du Reel

  • Date de parution

    15/04/2010

  • EAN

    9782840663812

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Poids

    400 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Agnès Vannouvong

A GNÈS V ANNOUVONG est déjà
l'auteur de deux romans
publiés au Mercure de France,
Après l'amour et

empty