L'état et les religions en Fance ; une sociologie historique de la laïcité (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Cet ouvrage repére trois grands moments dans l'agencement de la laïcité en France, dont le dernier à partir des années 1960 : s'impose alors un système inédit de reconnaissance, fondé sur un partenariat implicite entre l'État et les forces religieuses, dans un contexte marqué par l'expansion croisée des revendications identitaires et des angoisses sécuritaires. Cette approche aboutit à questionner fortement les théories pérennalistes qui entendent penser la laïcité hexagonale dans la stabilité de son concept originel.


Sommaire

L'alliance juridictionnaliste L'incertitude révolutionnaire La stabilisation napoléonienne Le cheminement concordataire Le tournant séparatiste Prolégomènes : le « moment 1880 » Accomplissements : le « moment 1905 » Stabilisations : le « moment 1925 » Le modèle partenarial Une jurisprudence universaliste Un programme recognitif L'inflexion sécuritaire

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France


  • Auteur(s)

    Philippe Portier

  • Éditeur

    PU de Rennes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    08/07/2016

  • Collection

    Histoire

  • EAN

    9782753549937

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.5 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    567 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty