Le bonheur ; un idéal qui rend malheureux

À propos

Ah le bonheur, on en mange à toutes les sauces. Ce n'est plus seulement, à en croire les médias et les innombrables livres de bien-être, un but de l'existence, c'est une injonction comminatoire, une obligation morale, voire un critère scientifique - n'a-t-on pas inventé un indice du Bonheur National Brut ? Cette obsession contemporaine, selon Schmid, est devenue une source de. malheur.
Le bonheur se rencontre sous bien des formes, le hasard de circonstances heureuses, bonne fortune, satisfaction ou plénitude. Même la mélancolie peut être source de bonheur.
Cette notion est finalement très relative.
Le nihiliste Houellebecq raillait ainsi :
« N'ayez pas peur du bonheur, il n'existe pas ». Dans une version plus optimiste, Schmid défend que le bonheur ne devrait pas être notre raison de vivre.
Plus grave encore : l'hystérie contemporaine du bonheur sature notre existence et nous rend inquiets. Notre insatisfaction et les moyens de la surmonter sont à chercher dans la perte de sens : perte du lien avec soi-même, avec autrui, avec le monde. Cette quête, Schmid nous invite à la travailler et à la cultiver.
Pour les lecteurs français, Wilhelm Schmid a ajouté à son vade-mecum un texte très drôle sur l'art de vivre en France, inspiré de ses longs séjours parisiens.
Cet anti-manuel du bonheur se déroule en 10 courts chapitres. Il s'inscrit dans la droite ligne des formes brèves des traités moraux antiques, comme ceux de Sénèque ou Marc-Aurèle. Un texte fluide et lumineux à garder par devers soi, un instant de répit loin du bruit qui donne le change aux prophètes du bonheur.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie branches et domaines

  • EAN

    9782746735613

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    142 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

empty