Jans va mourir (préface Pierre Radvanyi)

Traduction HELENE ROUSSEL  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

"soudain jans se mit à pleurer.
Sans raison concrète, il sanglota et enfouit sa figure dans la jupe de marie. jansen avait ôté les mains de son visage et tambourinait des doigts sur la table. les sanglots entrecoupés de jans faisaient tressaillir son propre visage, et les faibles gémissements dont ils étaient suivis se propageaient dans tout son corps. marie jeta un coup d'oeil méprisant à ce martin qui tambourinait du bout des doigts sur la table, enveloppa l'enfant dans les plis de sa jupe et le berça de-ci de-là jusqu'à ce que ses pleurs cessent.
Jans aurait aimé continuer à pleurer encore, cela faisait tant de bien d'évacuer ainsi tout l'ennui de cette journée morose et gâchée, mais sa tête se mit à lui faire mal, ce que ne compensa pas le bonheur de pleurer."



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782746700857

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    130 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Anna Seghers

Femme de lettres allemande d'origine juive,
Anna Seghers (1900-1983) publie plusieurs romans sur sa
résistance envers le régime nazi. Son premier ouvrage,
L'Insurrection des pêcheurs de St-Barbara paraît en 1928
et remporte le prix Kleist. En 1930, ses livres sont mis à
l'index et brûlés. Elle s'expatrie au Mexique en 1941. En
1942 paraît son roman le plus célèbre, La Septième croix.
Elle publie Les morts restent jeunes en 1949, puis
d'autres livres en Allemagne, dont Traversée, en 1970.

empty