À propos

L'émancipation des moeurs, les transformations de l'entreprise et celles du capitalisme semblent affaiblir les liens sociaux ; l'individu doit de plus en plus compter sur sa « personnalité ». Il s'ensuit de nouvelles souffrances qui seraient liées à la difficulté à atteindre les idéaux qui nous sont fixés.

Que recouvre cette idée que la société crée des souffrances psychiques ? Y a-t-il une singularité française à cet égard ? L'individualisme ne finit-il pas par se retourner contre la société et contre l'individu ?

Poursuivant son enquête visant à « cerner la psychologie de l'homme des sociétés occidentales développées » (La Quinzaine littéraire), Alain Ehrenberg décrypte les inquiétudes logées au coeur du malaise français en comparant la France et les États-Unis.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Alain Ehrenberg

  • Éditeur

    Odile Jacob

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    12/01/2012

  • EAN

    9782738127365

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    528 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    366 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alain Ehrenberg

Alain Ehrenberg est sociologue, directeur de recherches émérite au CNRS (Cermes3). Il a créé, en 1994, un groupement de recherches du CNRS sur les drogues et les médicaments psychotropes et fondé, en 2001, le Centre de recherche Psychotropes, santé mentale, société (CNRS-Inserm-université Paris-Descartes). Il est notamment l'auteur de La Fatigue d'être soi et de La Société du malaise.

empty