éloge de la faiblesse

éloge de la faiblesse

(Scénario), (Dessins),

À propos

Pour passer le temps, Alexandre Jollien, handicapé depuis sa naissance, s'invente un dialogue avec Socrate. Au travers de cet échange il nous conte de façon directe, drôle et parfois brutale sa jeunesse passée en institut spécialisé. « Éloge de la faiblesse » est  tout autant une tranche de vie qu'un parcours initiatique et philosophique : c'est un savant mélange d'humilité, de sagesse et d'irrévérence ! Depuis une vingtaine d'années, la bande dessinée est capable de tout. De tout dire. De tout montrer.Si le texte est emprunté, mot pour mot, à l'oeuvre originale d'Alexandre Jollien,  la BD a été totalement redécoupée et séquencée en une série de tableaux, qui rendent la lecture extrêmement fluide et possiblement aléatoire. Le choix affirmé d'un style graphique, non réaliste, très éloigné de la réalité, permet d'éviter tout voyeurisme, toute complaisance et surtout toute censure, voire pire, toute autocensure. Eric Corbeyran, scénariste à succès, et Nicolas Tabary, dessinateur de renom, se sont lancés dans l'adaptation de ce texte à corps perdus. Mettre en scène le travail d'un auteur n'est jamais simple, mais lorsqu'il s'agit de mettre en image le génie et la sensibilité d'Alexandre Jollien c'est encore plus compliqué. Et pourtant... Le résultat est là : une BD riche d'émotions, une BD riche de la faiblesse de ses auteurs.  



Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques

  • EAN

    9782501110235

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Longueur

    29.6 cm

  • Largeur

    22.6 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    568 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Broché  

Eric Corbeyran

  • Naissance : 1-1-1964
  • Age : 57 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Né en 1964 à Marseille, Corbeyran vit et travaille à Bordeaux. Après avoir touché à la photo, au conte pour enfants et à la publicité, il s'oriente définitivement vers le scénario de BD, activité qu'il exerce depuis 1990, avec une quarantaine d'albums publiés à ce jour (notamment chez Dargaud, Delcourt et Casterman).

Curieux de tout, friand d'images et d'anecdotes, Corbeyran s'intéresse aux sujets les plus variés et aborde de nombreux genres : fantastique, historique, thriller, aventure, policier... A l'aise dans des registres plutôt musclés, Dargaud lui offre en 93 la possibilité de publier des récits empreints de tendresse et de poésie comme Graindazur ou L'As de Pique.

De ses collaborations régulières avec Berlion, Falque et Guérineau, on retiendra quelques titres de séries grand public qui font aujourd'hui partie du paysage de la bande dessinée : Le Cadet des Soupetard, Sales Mioches !, Le Fond du Monde et le Chant des Stryges. 1999, parution d'un nouvel album dans la collection Long Courrier : Lie-de-vin chez Dargaud qui est nominé pour l'Alph'Art du meilleur album de l'année à Angoulême 2000.


Nicolas Tabary

De père en fils, Iznogoud ne renonce jamais.
Nicolas Tabary est le frère de papier d'Iznogoud.
Il est le fils de Jean Tabary, le co-créateur de
l'ignoble vizir. Il dessine depuis l'âge de 16 ans et
c'est tout naturellement qu'il succède à son père.
Cet album est son troisième de la série.

Alexandre Jollien

Alexandre Jollien a passé dix-sept ans dans une institution pour personnes handicapées. Philosophe de formation, il est l'auteur de Éloge de la faiblesse (Éd. du Cerf, 1999 ; Marabout, 2011), ouvrage couronné par l'Académie française, et au Seuil de : Le Métier d'homme (2002), La Construction de soi (2006) et Le Philosophe nu (2010), qui ont été de grands succès.

empty