À propos

A travers l'itinéraire du petit Manolis, chassé de son village de Vourla, dans la région de Smyrne (Izmir aujourd'hui), réfugié dans une famille d'accueil à Nauplie, retrouvant sa famille en Crète pour finalement émigrer en France, ce roman graphiq ue évoque l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire grecque du XXème siècle, connu sous le nom de « Grande catastrophe ».

Le conflit gréco-turc, qui fait suite à la première guerre mondiale, débouche à l'automne 1922 sur la défaite des troupes grecques face à l'armée conduite par Mustafa Kemal. Les conséquences humaines de cet événement - massacre et expulsion des populations chrétiennes d'Anatolie - vont faire basculer le destin du père d'Allain Glykos. Cette mémoire douloureuse est au coe ur de ce roman graphique, qui montre les souffrances endurées par les populations sans jamais s'y appesantir. La personnalité de Manolis, petit garçon courageux, généreux, avide de connaissances et désireux de découvrir le monde, illumine le récit. Au fil du livre, il perdra peu à peu sa naïveté initiale, écoutant les conversations des adultes qui rendent compte de la complexité de la situation.

Une chronologie et une carte complètent le récit et donnent les repères historiques essentiels.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


  • Auteur(s)

    Antonin Dubuisson, Allain Glykos

  • Éditeur

    Cambourakis

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    27/04/2013

  • EAN

    9782366240405

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    619 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Allain Glykos

Allain Glykos, né de père grec et de mère charentaise vit à Bordeaux, où il a enseigné, à l'Université, l'épistémologie. Il est rédacteur en chef des Cahiers art et sciences, domaine auquel il a consacré plusieurs années de recherche. Il a écrit une vingtaine de romans, récits, nouvelles, recueils de poésie.
L'essentiel de ses ouvrages parle de la mémoire et de l'exil. En particulier celui de son père, Grec d'Asie-Mineure, dont une partie de la famille fut massacrée par les troupes de Mustafa Kemal, lors de l'exode forcé de 1922.
Allain Glykos a consacré à cet épisode trois livres : un roman, Parle-moi de Manolis, traduit en grec, un livre pour la jeunesse, Manolis de Vourla et un roman graphique, Manolis, avec le dessinateur Antonin.

empty