Faire de son mieux (édition bilingue français/anglais)

, ,

À propos

L'oeuvre de Gilbert Garcin est une comédie aux cents actes divers, comme disait La Fontaine de ses fables, mais sans un accompagnement de morale.
Les images dans lesquelles il se met en scène ne sont ni des autoportraits, ni les chapitres d'une biographie imaginaire gratifiante. Bien au contraire, chaque photographie est autonome, figure une action parfaitement claire dans son déroulement et son but, et fait sourire des mésaventures de son protagoniste. C'est dire que toutes ces images sont marquées d'humour.
Celui-ci est d'autant plus efficace que le climat de ces images se situe toujours dans un entre-deux, entre drôlerie et pathétique, entre amusement et angoisse, entre étrange et absurde.
A l'heures des images virtuelles, Gilbert Garcin bricole de petites mises en scènes avec trois fois rien, de la colle, des ciseaux, quelques matériaux pauvres. Il multiplie les clins d'oeil, détourne les références, on pourrait dire qu'il s'amuse. C'est tout le contraire: il joue. Car Gilbert Garcin est le sujet et l'objet de ses propres images. Ce détour par soi serait-il un continuel retour sur soi ?


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie


  • Auteur(s)

    Gilbert Garcin, Marie Darrieussecq, Yves Gerbal

  • Éditeur

    FILIGRANES

  • Distributeur

    POLLEN

  • Date de parution

    15/06/2013

  • EAN

    9782350462899

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    33 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    700 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Relié  

Gilbert Garcin

Gilbert Garcin Originaire de Provence, a commencé à faire des photographies à la retraite. Après un
stage à Arles il découvre le photomontage, où il se met en scène dans différentes situations, dans des
paysages irréels. Son style singulier : ses petites installations théâtrales mettent en scène des
situations qui ont en commun la dérision, l'absurde de la condition humanoïde et un humour qui
rappelle parfois le théâtre de l'absurde, d'Eugène Ionesco.

Marie Darrieussecq

Née en 1969 à Bayonne, Marie Darrieussecq est écrivaine et psychanalyste. Ancienne élève de l'École normale supérieure et agrégée de lettres modernes, elle enseigne brièvement à l'université de Lille III puis publie son premier livre, Truismes (POL, 1996) qui fait l'événement. Elle a obtenu, en 2013, le prix Médicis pour son roman Il faut beaucoup aimer les hommes. Depuis 2001, Marie Darrieussecq est la marraine du réseau DES France, association d'aide et d'information aux victimes du Distilbène.

Yves Gerbal

Yves Gerbal est professeur de lettres et de philosophie, chroniqueur culturel, écrivain polygraphe, et grand marcheur... Il est l'auteur de "Haïkus de Provence" (poésie), "Rencontre d'un certain type" (théâtre), "La plage du prophète" (roman), "Philosophies minuscules" (philo), "GR2013 : un carnet de marche" (rando-récit), "L'homme qui est une image" (photo-récit).

empty