À propos

"De nombreuses idées reçues sur l'immigra- tion, parfois vieilles de 150 ans, refont surface en France depuis quelques années, avec une vigueur qu'on aurait pu penser d'un autre temps. Si le nationalisme de repli qui traverse notre pays les remet au goût du jour, la campagne présidentielle de 2022 les porte à incandescence dans le débat public. Du grand remplacement à l'appel d'air de l'Etat-providence, du coût financier exorbitant des immigrés à la concurrence qu'ils font peser sur l'emploi, du développement à l'érection des frontières comme autant de solutions supposées aux migrations, cet ouvrage revisite quelques-unes de ces idées reçues pour mieux saisir les raisons de leur survenue et leur arrière-plan idéologique. Ce faisant, cet ouvrage s'assigne surtout la tâche de les déconstruire. Cet ouvrage fournit une analyse lucide autant qu'indispensable en ces temps troublés où des entrepreneurs identitaires ne répugnent devant aucune idée dangereuse et erronée pour agiter les peurs collectives."

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Migrations / Immigration / Intégration

  • Auteur(s)

    Catherine Wihtol De Wenden

  • Éditeur

    L'harmattan

  • Date de parution

    09/03/2022

  • Collection

    Bibliotheque De L'iremmo

  • EAN

    9782343256795

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    50 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.3 cm

  • Poids

    72 g

  • Distributeur

    L'harmattan

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Catherine Wihtol De Wenden

Catherine Wihtol de Wenden est directrice de recherches émérite et chercheuse au CERI (Centre de recherches Internationales de Sciences Po). Consultante pour de nombreuses organisations internationales et responsable de plusieurs enquêtes de terrain, elle est notamment l'auteur d'un Atlas des migrations (4 e éd., Autrement, 2016) et de Faut-il ouvrir les frontières ? (3 e éd., Presses de Sciences Po, 2017).

empty