Tentative d'épuisement d'un lieu parisien

À propos

« Ce qui se passe quand il ne se passe rien, sinon du temps, des gens, des voitures et des nuages. »

En octobre 1974, Georges Perec s'installe pendant trois jours place Saint-Sulpice à Paris. À différents moments de la journée, il note ce qu'il voit : les événements ordinaires de la rue, autobus, chiens, passants, touristes. Les variations imperceptibles du temps et de la lumière. Rien, ou presque rien. Les mille petits détails inaperçus, drôles, surprenants ou anodins, qui font la vie d'un quartier et d'une grande cité.

Ce texte magistral dans l'oeuvre de Perec figure à présent au rang des classiques.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Georges Perec

  • Éditeur

    Christian Bourgois

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    06/06/2024

  • Collection

    Satellites

  • EAN

    9782267048056

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    17.4 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    67 g

  • Support principal

    Poche

Georges Perec

Georges Perec (1936-1982), écrivain et verbicruciste français, virtuose de la langue de Molière, fut depuis 1967 l'un des membres majeurs de l'Oulipo. Son premier roman "Les Choses" obtient le prix Renaudot en 1965 et le prix Médicis couronne en 1978 "La Vie mode d'emploi". Pour cet auteur plus que pour tout autre, la créativité naît de la contrainte. Dans "La Disparition" (1969), sidérant lipogramme de 300 pages, le « e » disparu fait écho à la disparition d'« eux », les membres de sa famille exterminés dans l'Holocauste. En 2017, c'est la consécration : son oeuvre entre dans La Pléiade.

empty