À propos

Boréale, 20 ans, habite avec sa mère un quartier taudis de Douala où pullulent prophètes et tribuns qui haranguent la foule des déshérités. Entre les prières hypnotisantes, les homélies christiques, les discours anti-Blancs, les prônes démagogiques, il y a la voix de son amoureux Homotype qui se plaît à rappeler à ses compatriotes leur glorieuse origine égyptienne. Mais personne ne l'écoute, et Boréale, qui travaille comme domestique chez une Française, pas plus que les autres. Son problème le plus urgent étant de savoir si elle va accéder à la demande de sa tante Dorota qui veut qu'elle porte un enfant pour elle.
Chronique de la rue de Douala (avec ses débrouillards, profiteurs, nantis, évangélistes qui, avec leur messianisme débridé, savent électriser ceux qui n'ont rien et sont toujours prêts à croire à des jours meilleurs) mais aussi thématique planétaire (même désir de consommation qu'en Europe, même désenchantement, discours critiques sur les gouvernants, la corruption et la course au profit).


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Calixthe Beyala

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    26/02/2014

  • Collection

    Domaine Francais Albin Michel

  • EAN

    9782226256010

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    338 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Calixthe Beyala

Calixthe Beyala est née en 1961 au Cameroun.
À dix-sept ans, elle arrive en France et suit des études de lettres et de gestion. En 1987, elle publie son premier roman, C'est le soleil qui m'a brûlée. Elle a depuis obtenu le Grand Prix littéraire de l'Afrique noire pour Maman a un amant, le Grand Prix du roman de l'Académie française pour Les Honneurs perdus et le Grand Prix de l'Unicef pour La Petite Fille du réverbère. Outre sa carrière d'écrivain, elle milite auprès de nombreuses associations pour la reconnaissance des minorités, le développement de la francophonie et la lutte contre le sida. Elle est chevalier des Arts et des Lettres.

empty