mères-filles ; une relation à trois mères-filles ; une relation à trois
mères-filles ; une relation à trois
mères-filles ; une relation à trois

À propos

Les hommes ne le savent peut-être pas, mais ce dont la plupart des femmes préfèrent parler entre elles, ce n'est pas d'eux : c'est de leur mère.
En effet, si les femmes ne deviennent pas toutes mères, si les mères n'ont pas toutes des filles, toutes ont une mère. s'interroger sur la relation mère-fille est donc leur lot commun. c'est aussi celui des hommes, impliqués, qu'ils le veuillent ou non, dans cette relation. a partir de cas empruntés à la fiction (romans et films), caroline eliacheff et nathalie heinich reconstituent l'éventail de toutes les relations possibles, montrant comment s'opèrent la transmission des rôles et la construction des identités, de génération en génération.
Ainsi se dessinent les conditions d'une bonne relation. car, dans l'expérience délicate qui consiste à être une fille pour sa mère et éventuellement une mère pour sa fille, il est sans doute des voies plus praticables que d'autres.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie branches et domaines

  • EAN

    9782226131447

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    420 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14.4 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    575 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Nathalie Heinich

Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, a publié de nombreux ouvrages et articles portant sur le statut d'artiste et d'auteur, l'art contemporain, l'identité féminine, l'histoire de la sociologie. Citons : La Gloire de Van Gogh (1991), États de femme (1996), Le paradigme de l'art contemporain (2014).

empty