La course au paradis

Traduit de l'ANGLAIS par BERNARD SIGAUD

À propos

A Hawaï, Neil Dempsey, seize ans, orphelin de père et quelque peu désoeuvré, rencontre le Dr Barbara Rafferty, une quadragénaire excentrique dont la personnalité le fascine. Barbara, qui a été radiée de l'ordre britannique des médecins pour avoir pratiqué l'euthanasie, s'est reconvertie dans le militantisme écologique. Ayant convaincu le jeune Américain de la seconder dans une belliqueuse mission de sauvegarde des albatros de Saint-Esprit, petite île de Polynésie dévolue à la reprise des essais nucléaires français, elle s'emploie à donner d'abord coûte que coûte à l'affaire un tour de scandale d'ampleur internationale. Y parvenant à la faveur d'une "bavure" des patrouilleurs français sur l'île (Neil blessé par balle lors d'une altercation, tout projet se trouve abandonné sous l'effet immédiat d'une pression médiatique venant du monde entier), elle s'attache aussitôt, suivie de quelques fidèles tout acquis à sa cause, à transformer Saint-Esprit en un sanctuaire pour espèces animales et végétales menacées. Les albatros reviennent, les dons affluent, les visiteurs se succèdent. Mais bientôt, une mystérieuse épidémie s'abat sur les hommes de la petite communauté...

En imaginant _ et en décrivant _ les possibles avatars d'une "tyrannie de l'idéal" (ici, ceux d'un féminisme et d'un écologisme à outrance) au sein d'un paradis fantoche et paranoïaque, J.G. Ballard, toujours aussi prophétique et implacable, nous met en garde, dans ce nouveau grand roman, contre les fourvoiements majeurs et les valeurs illusoires de l'homme en cette fin du deuxième millénaire.

Né en 1930 à Shanghaï, interné dans un camp japonais jusqu'à la fin de la guerre, J.G. Ballard découvre l'Angleterre en 1946 et publie sa première nouvelle en 1956 dans New Worlds. Depuis, il n'a cessé d'écrire. Tous ses livres ont été traduits en français, dont Empire du soleil, oeuvre semi-autobiographique portée à l'écran par Steven Spielberg, et, plus récemment, la Bonté des femmes et Fièvre guerrière.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    J. G. Ballard

  • Traducteur

    BERNARD SIGAUD

  • Éditeur

    Fayard

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    08/01/1998

  • EAN

    9782213595177

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    495 g

  • Support principal

    Grand format

J. G. Ballard

Né à Shanghai en 1930 de parents anglais, James Graham Ballard vit une enfance dorée, jusqu'à l'invasion japonaise en 1941, année où il est interné pour trois ans dans un camp de prisonniers japonais. De cette expérience, il tirera en 1984 un extraordinaire roman, Empire du Soleil adapté au cinéma par Spielberg quelques années plus tard. De retour en Grande-Bretagne en 1946, il entame des études de médecine qu'il abandonne. Suivent quelques petits boulots, puis, sur un coup de tête, il s'engage dans la Royal Air Force. Il fait ses classes au Canada, où il commence à écrire. Il publie son premier roman, Le vent de nulle part, en 1962. Depuis, il a publié une vingtaine de romans, notamment, en 1973, Crash ; qui fut adapté au cinéma par David Cronenberg, La foire aux atrocités, La bonté des femmes, Super-Cannes, Millenium People... Son ?uvre est traduite dans le monde entier et saluée par les plus grands écrivains contemporains. De la science-fiction à l'écriture expérimentale en passant par le roman traditionnel, James Graham Ballard n'a cessé de construire cette ?uvre qui examine au microscope les convulsions de notre modernité.

empty