Mémoires sauvées des glaces ; autobiographie

À propos

Héros du film La Glace et le Ciel, Claude Lorius évoque dans ce livre sa carrière de glaciologue. L'aventure commence en 1955 par une petite annonce à la faculté de Besançon. On recherche des jeunes gens en bonne santé et ne craignant pas la solitude... Il ne se doute pas alors qu'il va participer à la plus grande aventure scientifique jamais entreprise sur le continent antarctique. Depuis le premier hivernage à la base Charcot, en 1956, Claude Lorius a participé à plus de vingt expéditions polaires dont la dernière en 1984 à Vostok, station russe où la température peut descendre en dessous de 80°C. C'est en terre Adélie qu'il fait l'une des plus incroyables découvertes... en observant dans son whisky les bulles de gaz libérées par le glaçon d'une carotte profonde. Il a l'intuition que ces bulles contiennent le secret des temps immémoriaux où elles ont été emprisonnées. Vingt ans plus tard, la confirmation de ce pressentiment fera la une de la prestigieuse revue Nature:les activités humaines sont la cause du réchauffement climatique actuel.



Rayons : Littérature générale > Récit > Récit de voyage

Rayons : Littérature générale > Actualités & Reportages

  • EAN

    9782081375895

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    13.6 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    378 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Claude Lorius

Directeur de recherche émérite CNRS et membre de l'Académie des Sciences, Claude Lorius a passé 6 ans sur le continent antarctique en hivernages et en raids. Dans le cadre du LGGE qu'il a dirigé, ses recherches à partir des archives enregistrées dans les glaces ont porté sur l'étude de l'impact de l'Homme sur notre atmosphère ; elles ont notamment montré le lien entre l'évolution du climat et la concentration de l'atmosphère en gaz à effet de serre et lui ont valu la médaille d'Or du CNRS et de grands prix internationaux, notamment le Blue Planet Prize en 2008.

empty