À propos

En 399 av. J-C., Socrate est condamné à mort par la respectable cité d'Athènes. Comment ce modèle démocratique en est-il venu à exécuter «le meilleur, et aussi le plus sensé et le plus juste» des hommes (Phédon) ? Épisode fameux de l'Athènes classique, la condamnation du philosophe devient le péché originel de la démocratie et donne naissance à la figure de l'intellectuel victime de l'obscurantisme.Paulin Ismard mène une enquête fouillée et captivante sur l'événement qu'a constitué le procès de Socrate, et sur l'écho ininterrompu qui l'a suivi. Éclairant avec rigueur les raisons historiques de sa condamnation - la subversion socratique résidait tant dans les positions politiques du philosophe que dans son mode de vie et sa pédagogie -, l'auteur scrute ensuiteles multiples lectures qui l'accompagnent : des Pères de l'Église aux sans-culottes, de Diderot à Maurras, tous, jusqu'à nos jours, ont observé leur époque au prisme de Socrate.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie antique > Présocratiques


  • Auteur(s)

    Paulin Ismard

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    23/08/2017

  • Collection

    Champs Histoire

  • EAN

    9782081347489

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    220 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty