L'amour en plus ; histoire de l'amour maternel, XVIIe-XXe siècle

À propos

L'amour maternel est-il un instinct qui procéderait d'une " nature féminine" ou bien relève-t-il largement d'un comportement social, variable selon les individus, les époques et les moeurs ? Tel est l'enjeu du débat qu'étudie ici Elisabeth Badinter, au fil d'une enquête historique très précise : à observer l'évolution du comportement maternel depuis quatre siècles, elle constate que l'intérêt et le dévouement pour l'enfant se manifestent - ou ne se manifestent pas.
La tendresse existe - ou n'existe pas. Aussi choquant que cela puisse paraître, le sentiment maternel est un sentiment humain, incertain et fragile. Ce dévoilement d'une contingence de l'amour maternel suscita des réactions passionnées lors de la première publication du livre, en 1980 : les uns y virent une aberration, remettant scandaleusement en question le concept de nature ; les autres y trouvèrent une véritable libération, l'occasion d'une meilleure compréhension de la maternité et d'une reconnaissance de la multiplicité des expériences féminines.
Trente ans après, L'Amour en plus est toujours un livre nécessaire et dérangeant, tant il est vrai que nous avons changé de vocabulaire, mais pas d'illusions.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782081224919

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    450 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    11.4 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    400 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Elisabeth Badinter

Élisabeth Badinter est agrégée de philosophie et spécialiste du siècle des lumières. Elle a notamment consacré aux grandes figures du XVIIIe siècle des biographies marquantes (Madame du Châtelet, Madame d'Épinay Condorcet, etc.) et une trilogie essentielle, Les Passions intellectuelles.

empty