À propos

Le désastre écologique, le sentiment d'insécurité, la prolifération nucléaire, la fragilisation de l'économie sont perçus comme autant de menaces transformant la vie en exercice de survie.
Assiégé, le moi se resserre sur lui-même jusqu'à ne plus former qu'un noyau défensif, armé contre l'adversité.
Christopher Lasch analyse les us et abus de cette notion de survie, omniprésente dans le monde contemporain. Notre imaginaire est en effet envahi depuis plusieurs décennies par des images et une rhétorique de situations extrêmes désormais plaquées sur toutes sortes d'épreuves de la vie quotidienne. La problématique de la survie, qui surgit avec les témoignages des rescapés des camps de la mort, imprègne aujourd'hui toutes les investigations historiques consacrées aux minorités exposées à la persécution et à la discrimination.
Elle imprègne aussi jusqu'à la psychologie du développement personnel et une grande part de la littérature populaire qui prend pour thème les pressions de la vie professionnelle, les rivalités et la concurrence dans la vie de tous les jours.
La façon dont ce type d'expérience était vécu jusqu'alors s'en trouve modifiée et les individus sont conduits à ne plus fonder leurs choix existentiels que sur des critères émotionnels et indistincts renvoyant à l'enjeu de la survie.
Dans cette étude de psychologie politique à la fois lucide et provocante, Christopher Lasch se penche sur cette confusion, de plus en plus répandue, entre lutte pour la préservation de l'intégrité personnelle et lutte pour la survie.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Christopher Lasch

  • Éditeur

    CLIMATS

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    13/02/2008

  • EAN

    9782081211353

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    268 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    280 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christopher Lasch

Christopher Lasch (1932-1994) est un historien
et sociologue américain de premier plan.
Son grand classique, La culture du narcissisme
(1979) est un bestseller planétaire. La plupart
des titres de Lasch sont disponibles en poche,
et un de ses ouvrages vient d'être republié :
Culture de masse ou culture populaire (Climats
– Flammarion, mars 2011). Un refuge dans
ce monde impitoyable est le dernier inédit de
Lasch qu'il restait à traduire en français.

empty