Middlemarch / le moulin sur la Floss Middlemarch / le moulin sur la Floss
Middlemarch / le moulin sur la Floss Middlemarch / le moulin sur la Floss

Middlemarch / le moulin sur la Floss (préface Nancy Henry, George Levine ; traduction conjointe Sylvère Monod)

Traduction ALAIN JUMEAU  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Ce volume contient : Préface - Introduction - Chronologie - Note sur la présente éditionLe Moulin sue la Floss - Middlemarch, étude sur la vie de province« Le Moulin sur la Floss et l'emprise du passé » - « Middlemarch et les aménagements du présent »Notices et notes - BibliographiePréface de Nancy Henry et George LevineÉdition établie par Alain JumeauTraductions d'Alain Jumeau et Sylvère MonodAvec deux essais de Mona OzoufÉditrice et critique littéraire, Marian Evans (1819-1880) publie son premier roman à l'âge de 40 ans, Adam Bede, sous le pseudonyme de George Eliot. Le succès fut immédiat, et les ouvrages majeurs vont se succéder jusqu'à sa mort. Middlemarch (1871) est considéré comme l'une des dix plus grandes oeuvres littéraires jamais écrites, et George Eliot compte aujourd'hui parmi les plus grands écrivains de l'époque victorienne.

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques

  • EAN

    9782072789335

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 606 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    4.1 cm

  • Poids

    602 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

George Eliot

Mary Ann Evans (1819-1880), plus connue sous le pseudonyme de George Eliot, est contemporaine de Dickens. Dans les pays anglophones, on voit en elle son égale et souvent même on la juge plus profonde, plus subtile, plus complexe, et surtout plus sensible à la condition féminine - et cependant dotée d'humour, elle aussi. Cette femme cultivée vient d'un milieu modeste : son père est régisseur de domaines et elle passe sa jeunesse dans une ferme des Midlands. Indépendante, elle traduit David F. Strauss et Ludwig Feuerbach, deux penseurs allemands qui ont contribué à la critique du christianisme. Associée à une revue « radicale », elle y rencontre George Henry Lewes, un journaliste, homme de lettres, séparé de sa femme, avec lequel elle va vivre désormais. C'est lui qui l'encourage à écrire de la fiction. Pour éviter des jugements hostiles en raison de ses publications et de sa vie privée, elle adopte un pseudonyme.

empty