Une vieille maîtresse Une vieille maîtresse
Une vieille maîtresse
Une vieille maîtresse

Une vieille maîtresse (préface Paul Morand)

À propos

Un homme, Marigny, pris entre une sylphide et une catin. La sylphide, c'est sa femme, Hermangarde ; la catin : Vellini, une Espagnole qui n'est même pas belle mais lui a empoisonné le coeur, le sexe et le sang. Marigny, retiré dans le Cotentin, s'est juré de rompre. Mais, un jour qu'il se promène à cheval le long de la mer, il retrouve Vellini ; et la pure Hermangarde, dans une des scènes les plus « diaboliques » de l'oeuvre de Barbey, sous une effroyable tempête de neige, assistera, collée à la fente d'une fenêtre, aux furieux ébats du couple et manquera d'en mourir. « Tu passeras sur le coeur de la jeune fille que tu épouses pour me revenir ! » avait prédit la Vellini.
Publié en 1851, le roman fit scandale mais Théophile Gautier déclara : « Depuis la mort de Balzac, nous n'avons pas encore vu un livre de cette valeur et de cette force. »

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070371150

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    540 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    285 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty