Journal d'un SDF ; ethnofiction Journal d'un SDF ; ethnofiction
Journal d'un SDF ; ethnofiction Journal d'un SDF ; ethnofiction

Journal d'un SDF ; ethnofiction

À propos

« La perte du lieu, c'est comme la perte d'un autre, du dernier autre, du fantôme qui vous accueille chez vous lorsque vous rentrez seul ».

Il suffit d'avoir déménagé une ou deux fois dans sa vie pour pouvoir imaginer sans trop de mal les effets destructeurs qu'entraîne la perte des repères spatiaux-temporels. Ce n'est plus seulement la psychologie qui est en cause dans la situation des sans-logis, mais directement le sens de la relation, de l'identité et de l'être. Candide ou le Persan de Montesquieu étaient des personnages d'ethnofiction, mais ils regardaient le monde pour s'en étonner. C'est en se regardant lui-même, aujourd'hui, que le personnage d'ethnofiction découvre la folie du monde.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782020978286

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    132 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    10.7 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    128 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marc Augé

Marc Augé, ethnologue et anthropologue, né en 1935, est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. La Communauté illusoire est son cinquième ouvrage chez Payot et Rivages après L'Impossible voyage (1997), Les Formes de l'oubli (2001), l'Eloge de la bicyclette (2008) et Pour une anthropologie de la modernité paru en 2009.

empty