La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne
La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne

La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne

À propos

La recherche de la langue parfaite. Au cours des siècles oú l'unité linguistique et politique du monde romain entre en crise et oú commencent à résonner ces langues que l'europe parle aujourd'hui encore, la culture européenne médite de nouveau l'épisode biblique de la confusion linguarum , et tente de guérir la blessure de la tour de babel en essayant de récupérer la langue adamique, ou de la reconstruire comme langue parfaite. Quelques-unes des personnalités les plus marquantes de la culture européenne se sont consacrées à ce rêve et, bien que leurs utopies ne soient pas réalisées, chacune d'entre elles a produit des " effets collatéraux ". C'est pour cette raison que si nous connaissions aujourd'hui le monde naturel à travers les taxinomies rigoureuses, si nous inventons des langages pour les machines, si nous tentons des expériences de traduction automatique, nous sommes encore, en quelque sorte débiteurs de ces tentatives multiples de retrouver une langue adamique.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782020314688

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    220 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Umberto Eco

Umberto Eco, est né dans le Piémont. Il a fait des études de philosophie et soutenu une thèse sur L'esthétique chez Thomas d'Aquin. ÿEn tant qu'universitaire, il a travaillé sur l'esthétique médiévale et la communication visuelle. Par la suite il se spécialise en sémiotique (étude des signes, de la langue et de ses non-dits, symboles, attitudes et limites de l'interprétation). ÿUmberto Eco est titulaire de la chaire de sémiotique de l'Université de Bologne . Il a également enseigné à Paris au Collège de France, ainsi qu'à l'Ecole Normale Supérieure.ÿIl a travaillé comme journaliste à la RAI et chroniqueur hebdomadaire à l'Expresso.ÿEn 1980 il fait ses débuts dans la fiction avec Le nom de la rose.

empty