• « Savoir s'y prendre en mathématiques », tel est l'objectif principal de cet ouvrage.  La nouvelle édition mise à jour de cet ouvrage de référence présente les bases théoriques fondamentales des mathématiques appliquées à l'économie (langage mathématique ; ensembles numériques et nombres complexes ;  suites et séries ; fonctions d'une ou plusieurs variables...), une rubrique L'essentiel à retenir et plus d'une centaine d'exercices avec leurs corrigés détaillés.

  • Comment utiliser les fonctions usuelles les plus simples ? Comment étudier l'évolution d'un capital à l'aide d'une suite numérique ? Dans quels cas est-il pertinent d'utiliser les fonctions puissance, logarithme et exponentielle ? A quoi sert le calcul intégral ? Quelle est l'utilité de l'algèbre linéaire en économie ? Comment maximiser le profit lorsqu'il dépend de plusieurs variables ? Alliant théorie et pratique, ce manuel met l'accent sur l'acquisition des méthodes et des compétences indispensables à tout étudiant pour réussir sa licence ou son bachelor.
    Il propose : --des situations concrètes pour introduire les concepts ; --un cours visuel et illustré par de nombreux exemples pour acquérir les connaissances fondamentales en analyse et en algèbre ; --des applications à l'économie et à la gestion pour traduire la théorie en pratique et montrer comment utiliser les outils mathématiques ; --des éclairages sur les grands auteurs de la discipline ; --des exercices progressifs et variés et leurs corrigés détaillés (en fin d'ouvrage et sur www.
    Dunod. com) pour s'évaluer et s'entraîner.

  • Les taux, les indices, l'inflation sont des notions relativement familières. Mais la Bourse, qui a pris une telle importance, n'est pas forcément maîtrisée par ceux-mêmes qui y sont confrontés, consciemment ou non.
    Derrière les cours et les indices boursiers, se cachent des mathématiques.
    Plus coriace sur le plan théorique : l'option est le droit d'acheter ou de vendre un actif à une date future moyennant un certain prix. Sa théorisation mathématique est au coeur d'une vraie révolution conceptuelle qui a valu le prix Nobel à ses auteurs.
    Cet ouvrage contient tout ce que les utilisateurs de la finance moderne ont besoin de connaître. Il sera utile aux simples particuliers, mais aussi aux étudiants et à tous ceux qui ont besoin, dans le cadre de leur métier, de décoder les mécanismes bancaires et boursiers.
    Cette nouvelle édition explique de plus le fonctionnement des dernières crises et en tire les conséquences.

  • Ce livre présente une série d'exercices corrigés de microéconomie, destinés en priorité aux étudiants de licence d'économie, mais aussi susceptibles d'intéresser un public plus large, déjà initié aux concepts de base de cette discipline.
    Il est particulièrement conçu pour être utilisé en parallèle avec le livre de Pierre Picard : Éléments de microéconomie, Théorie et applications (dans la même collection) qui présente l'ensemble des connaissances auxquelles la résolution des exercices fait appel, en suivant une progression similaire. L'accent est mis sur la diversité des domaines d'application de l'analyse microéconomique : l'économie industrielle, la fiscalité, la régulation des externalités, la tarification des services publics, le choix des investissements ; les questions liées à l'incertitude ou à l'imperfection de l'information font aussi l'objet d'exercices.

  • Ce livre précise ce que sont les paradis fiscaux et quelle est l'ampleur du phénomène dans la mondialisation contemporaine. Il retrace les étapes politiques qui ont soutenu leur émergence, à la fin du XIXe siècle, jusqu'au boom des années 1990. Il présente les utilisateurs des paradis fiscaux et les instruments qu'ils mobilisent.

    Enfin, l'ouvrage analyse les politiques publiques qui ont été menées depuis les années 1920 pour lutter contre ces États parasites. En particulier, il montre comment le sujet a fini par s'inscrire depuis 2009 parmi les priorités du G20 et il revient en détail sur les avancées et les insuffisances des décisions prises au niveau mondial pour remettre en cause les paradis fiscaux. Il décrypte également les stratégies adoptées par ces territoires pour préserver leur offre d'opacité dans l'économie mondiale.

  • Conçue pour faciliter aussi bien l'apprentissage que la révision, cette 2e édition propose :
    - un cours concis illustré d'exemples renouvelés pour accompagner l'étudiant jusqu'à l'examen ;
    - des mises en gardes et des points de méthode pour éviter les pièges et connaître les astuces ;
    - des exercices corrigés supplémentaires et un nouveau cas de synthèse corrigé pour s'entraîner.

  • Alvin Roth dévoile les règles souvent surprenantes régissant un vaste nombre d'activités - à la fois banales et extraordinaires - dans lesquelles l'argent ne joue pas ou peu de rôle.

    Si vous avez déjà recherché ou proposé un emploi, postulé pour entrer à l'université, sollicitéun rendez-vous galant ou vous en êtes vu proposer un, vous avez été partie prenante d'un marché. L'économie étudie principalement les marchés des biens, où le prix relie vendeurs et acheteurs. Mais qu'en est-il des autres types de biens, comme une place en première année à Yale ou un poste chez Google ?

    C'est le territoire des marchés d'appariements, où « vendeurs » et « acheteurs » doivent se choisir l'un l'autre et où le prix n'est pas l'unique facteur déterminant « qui » va obtenir « quoi ».

    L'auteur est l'un des experts majeurs et reconnus des marchés d'appariements et a conçu nombre d'entre eux, dont le système d'échange qui gère le placement en internat des étudiants de médecine ou la formule qui augmente le nombre de greffes de rein en améliorant la correspondance entre patients et donneurs.

    Dans Les marchés où l'argent ne fait pas la loi, Roth révèle les marchés d'appariements cachés qui nous entourent, nous apprend à reconnaître un bon appariement, et ainsi à faire des choix plus avisés et subtils.

  • 3e édition entièrement revue et augmentée de cet ouvrage pédagogique et concret qui propose une introduction conceptuelle progressive à l'entreprise et aux mécanismes comptables. Compléments en ligne.

  • Le but de ce cours est d'introduire de façon simple et élémentaire les techniques et les résultats mathématiques de bases en algèbre et en analyse que l'étudiant en première année de SE (Sciences Économiques), SG (Sciences de Gestion) et IAG (Informatique Appliquée à la Gestion) doit maîtriser et qu'il pourra réutiliser dans d'autres cours d'enseignement. Il ne s'agit pas de démontrer les théorèmes ou les résultats énoncés mais d'expliquer leurs utilisations et leurs règles de calcul.
    À la fin de chaque chapitre, les nombreux exercices corrigés qui complètent et illustrent le cours - 73 au total -, permettent aux étudiants de tester leurs connaissances,.

  • L'analyse financière utilise aujourd'hui des données comptables, boursières, économiques et qualitatives : elle est devenue une composante fondamentale du diagnostic global d'entreprise et un outil par excellence de management par la valeur (value based management). Cet ouvrage présente les outils et méthodes d'analyse et de diagnostic financiers, mais aussi les outils d'analyse des risques de défaillance, d'aide et d'incitation à la décision en matière d'investissement, de choix de financement et d'évaluation d'entreprise.

  • Discipline au croisement de l'économie et de la statistique, l'économétrie reste pour beaucoup mystérieuse, alors qu'elle est de plus en plus souvent invoquée dans les débats politiques. L'objectif de ce guide est de rendre la lecture des textes économétriques accessible à des non-spécialistes.
    Le parcours, inspiré d'un enseignement auprès d'étudiants non économistes et mis à jour dans cette nouvelle édition, comporte trois entrées. L'entrée par l'histoire montre les controverses suscitées par la discipline : l'économétrie permet-elle, conformément à son projet initial, d'expliquer les phénomènes économiques, de tester les théories et de faire des prédictions ? L'entrée par la méthodologie présente les principaux outils en privilégiant l'intuition sur la technique. Enfin et surtout, l'entrée par la lecture guidée d'articles scientifiques illustre l'apport de l'économétrie dans deux débats contemporains : la générosité des minima sociaux est-elle une des causes du chômage ? Les baisses de charges patronales sur les bas salaires permettent-elles de créer davantage d'emplois ?

  • Cet ouvrage consacré aux mathématiques et aux statistiques appliquées à l'économie s'adresse à tous les étudiants des DEUG d'économie et d'AES, quelle que soit leur formation initiale. Le cours comprend tout ce que l'étudiant doit savoir, ponctué de nombreux rappels, exemples et compléments. Des QCM et des exercices, en très grand nombre, corrigés dans le détail, permettent une application du cours et une préparation aux examens.

  • Cet ouvrage est une introduction à la théorie des jeux et à ses applications en sciences économiques. Les aspects non coopératifs et coopératifs de cette théorie sont étudiés. Les chapitres d applications traitent de questions économiques variées telles la concurrence oligopolistique, la formation de cartels, l imputation de coûts, la conception de réseaux de distribution, les enchères, les procédures de négociation, la fourniture et la consommation de biens publics. Les chapitres théoriques introduisent de manière systématique les différentes représentations d un jeu et les solutions associées. Une des particularités de cet ouvrage est de mettre l accent sur les propriétés de ces solutions afin d aboutir à une caractérisation à l aide d un ensemble de propriétés simples et jugées désirables. Ces propriétés peuvent refléter des critères d optimalité sociale, de cohérence, ou encore d équité. Traditionnellement, cette démarche est l apanage de la branche coopérative de la théorie des jeux. Ici, l objectif est d appliquer cette méthode à la fois à la branche coopérative et à la branche non coopérative de cette théorie. Cette méthode présente l avantage d unifier le discours, de faciliter la compréhension de ces différentes solutions, et surtout permet d apprécier leurs avantages et inconvénients. Cet ouvrage couvre les thèmes suivants : les jeux bayésiens, les jeux supermodulaires, les jeux de potentiel, les jeux répétés, les enchères, les situations de négociation, et les jeux coopératifs sous forme caractéristique.


  • cet ouvrage en deux tomes entend fournir aux étudiants, chercheurs et aux techniciens de l'assurance (qu'ils soient actuaires, économistes,
    économètres, ingénieurs commerciaux, mathématiciens, polytechniciens, statisticiens ou autre) les méthodes permettant de gérer les grands portefeuilles d'assurance iard.
    il aborde ainsi :
    - les principes de base de la gestion des risques,
    - les méthodes de calcul des primes, les mesures de risque et la détermination de la marge de solvabilité ainsi que du capital économique,
    - la corrélation entre risques assurés et ses conséquences,
    - l'équilibre à long terme des opérations de la compagnie,
    - la personnalisation des primes a priori et a posteriori (crédibilité et systèmes bonus-malus),
    - l'évaluation des provisions techniques,
    - la résolution de problèmes par simulation.

    les connaissances requises pour aborder cet ouvrage ont été réduites au strict minimum : il suffit de posséder de bonnes bases de mathématiques et une maîtrise des concepts élémentaires du calcul des probabilités.

  • La collection de référence des prépas HEC. On trouve, dans chaque volume : un cours très complet, clair et précis, illustré de nombreux exemples ; une méthodologie importante, proposant l'essentiel des savoir-faire et leur mise en oeuvre ; de très nombreux exercices résolus, classés par thèmes, de difficulté progressive.






  • La mise en place de la loi organique du 1er août 2001 (LOLF) est un défi sans équivalent pour l'administration française, tant par l'ampleur des structures administratives concernées, le nombre de fonctionnaires impliqués que la profondeur des changements qui en résulte. Elle requiert non seulement le maniement de nouveaux concepts, la création de nouveaux mécanismes, la mise en place de nouvelles règles du jeu, de nouveaux équilibres de pouvoir mais aussi, depuis les instances de décision politique jusqu'aux unités opérationnelles, de nouvelles valeurs. Le processus de modernisation de la gestion publique dont est porteur le texte n'est pas étroitement financier, il est de nature à transformer lÉtat en profondeur.
    Ainsi, l'enjeu majeur qui se trouve en toile de fond de cette réforme va bien au-delà de la seule gestion rationnelle des finances publiques. Il s'agit d'une véritable révolution culturelle qui ne se limite pas à une conception managériale de la gestion publique mais s'inscrit dans un cadre plus vaste, celui de la nouvelle gouvernance financière de l'État.

    André Barilari est Inspecteur général des finances. Il est par ailleurs Président du Comité Interministériel d'Audit des Programmes (CIAP) et enseigne le contrôle des finances publiques au sein du DEA de Finances publiques des universités Paris I et Paris XI. Il est membre du conseil scientifique de la Revue Française de Finances Publiques.

    Michel Bouvier est Professeur à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne où il enseigne les finances publiques et la fiscalité, et dirige le Master « Droit et gestion des Finances publiques ». Auteur de plusieurs ouvrages, il dirige par ailleurs la Revue Française de Finances Publiques ainsi que le Groupement Européen de Recherches en Finances Publiques. Il est président de FONDAFIP (Association pour la Fondation internationale de Finances Publiques, fondafip.org). Il est membre de l'Observatoire des Finances locales du Comité des Finances locales. Il est également membre du Conseil des prélèvements obligatoires ainsi que du Comité dexperts de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat et du Comité consultatif dorientation du Conseil de normalisation des comptes publics.





  • Cette 9e édition, mise à jour et enrichie de nouveaux exercices, présente de façon extrêmement pédagogique les concepts de l'économétrie moderne. L'économétrie, au carrefour de la statistique, de la théorie économique et des mathématiques, permet de comprendre les relations quantitatives de la vie économique.
    L'alternance entre cours et exercices corrigés permet de mettre rapidement en pratique les connaissances théoriques. Des exemples d'utilisation de logiciels d'économétrie sont fournis sur Internet en complément.

  • Cet ouvrage est la troisième édition du désormais classique et incontournable livre de référence pour ceux qui souhaitent utiliser les mathématiques financières avec VBA Excel. Les fonctions présentées ont prouvé leur robustesse pendant la crise financière : elles permettent la prise en compte des évolutions dans les usages de valorisation et également, les taux d'intérêt négatifs.
    Cet ouvrage s'adresse aux étudiants en finance, aux professionnels de la finance, qu'ils soient en front ou en middle office, mais également aux informaticiens désirant acquérir les bases des mathématiques financières.
    C'est un guide simple, pratique et convivial pour construire pas à pas une bibliothèque de fonctions financières évolutives, portables et fiables à l'aide du tableur de référence Microsoft® Excel (à partir de la version 2002). Grâce aux nombreux exemples présentés, il permet, de manière progressive et pédagogique, de se familiariser avec le langage VBA et les mathématiques financières.
    Il couvre avec clarté six domaines fonctionnels : dates, taux d'intérêts, instruments à taux fixe, instruments à taux variable, swap et titres indexés sur l'inflation.
    Les fonctions liées aux dates permettent par exemple, de déterminer les fractions d'années, en tenant compte du calendrier TARGET, en différentes bases : exact/exact, exact/360, 30/360, ... Les fonctions de taux comprennent, entre autres, la construction d'une courbe de taux zéro coupons ou le calcul des taux forwards. Les fonctions pour les instruments à taux fixe ou à taux variable incluent la détermination du taux actuariel, de son prix par actualisation de ses flux sur une courbe de taux ou encore, de sa sensibilité sur chaque point d'une courbe de taux. Les fonctions sur les swaps couvrent la détermination du taux fixe d'un swap ou encore le spread égalisant les prix de la jambe fixe et de la jambe variable. Les fonctions sur les titres indexés sur l'inflation réalisent par exemple le calcul de l'inflation point mort d'un instrument.
    De nombreuses autres fonctions, indispensables en finance, sont détaillées. La dernière partie présente une application concrète à travers la couverture d'un portefeuille et l'utilisation des formulaires en VBA.

  • Cet ouvrage conduit progressivement le lecteur à la compréhension des principaux concepts de la statistique descriptive et de la théorie des probabilités. Il propose d'utiliser et/ou de construire les outils nécessaires à la réalisation d'une étude statistique : présentation, résumé, mesure de l'évolution et croisement des données, estimation, tests d'hypothèses, analyse de la variance et étude de la régression. L'auteur n'hésite pas à s'attarder sur des points théoriques délicats ou à proposer une approche originale de certains concepts.
    Résolument pratique, ce manuel constitue une introduction au sujet orientée vers les non mathématiciens. Ainsi, il comprend un grand nombre de graphiques et d'exercices issus de situations réelles utiles à des économistes et des gestionnaires. Chaque chapitre débute par un cas concret d'entreprise : le défi. Ce dernier, accompagné de questions pour aider l'étudiant à structurer sa réponse, a l'avantage de mettre en évidence à la fois les enjeux de la prise de décision dans l'entreprise et l'intérêt des concepts présentés. Il est « relevé » à la fin de chaque chapitre.
    De très nombreux exemples servent également à illustrer les notions étudiées.
    Ces exemples, construits à partir de données issues de l'actualité économique, sont entièrement commentés. Tout comme le défi, ils permettent à la fois d'ancrer les connaissances des étudiants dans un contexte professionnel et de les motiver à franchir l'obstacle de la théorie.

  • L'économétrie est une matière qui effraie le plus souvent les étudiants par son caractère formalisé et le recours à des notions de mathématiques et de statistiques.
    Cette deuxième édition, enrichie de nouveaux exercices, présente de manière très pédagogique l'ensemble du cours d'économétrie vu au travers d'exercices corrigés. L'objectif est de proposer un complément indispensable aux cours d'économétrie et aux ouvrages existants ainsi qu'une aide à la préparation des séances de Travaux Dirigés. L'étudiant pourra s'exercer de manière progressive et intensive en vue de se préparer aux contrôles et aux examens.
    Chaque exercice est précédé de son objectif et les rappels essentiels font l'objet d'un encadré. Ce livre répond à un double besoin pédagogique : mettre rapidement en pratique les connaissances théoriques, utiliser de manière opérationnelle les acquis du cours. La correction des exercices est illustrée par l'utilisation de logiciels. Un site internet permet au lecteur de télécharger les séries statistiques utilisées.
    Les thèmes suivants de l'économétrie sont abordés :
    Les modèles de régression simple et multiple, l'autocorrélation des erreurs et l'hétéroscédasticité, les modèles dynamiques, la non-stationnarité et les tests de racine unitaire, les modèles à équations simultanées et la représentation VAR, la cointégration et le modèle à correction d'erreur. Ce livre s'adresse aux étudiants de troisième année de Licence ou en Master de Sciences Economiques, de Sciences de Gestion, d'écoles de commerce et d'ingénieurs.

  • En quelques décennies, être interrogé dans le cadre d'un sondage est devenu un événement courant. Dans l'univers des enquêtes quantitatives, la notion de représentativité ouvre en effet la voie d'une légitimité du chiffre dans le débat public.
    En statistique, le terme de représentativité est lié à la possibilité de passer d'une partie (échantillon) au tout (population de référence). Mais qu'est-ce qui représente une population ? L'échantillon représentatif est-il un concept fiable et accepté par tous ? Aujourd'hui encore, certains statisticiens hésitent à l'employer.
    L'ouvrage propose un riche éventail de réflexions autour de cette notion plurielle, voire controversée. En commençant par un bilan historique, on constate que cette notion a soulevé d'importants débats dans les milieux statisticiens dès le milieu du XIXe siècle et qu'elle a véritablement connu son essor durant les années 1930, lors des élections américaines.
    En s'interrogeant sur ce concept, fondamental dans une institution comme l'Insee ou pour les instituts de sondage, plusieurs auteurs proposent un tour d'horizon des différentes méthodes utilisées tant dans la constitution des échantillons et des panels, que dans les différents modes de recueil et d'interviews.
    Un chapitre est plus spécifiquement consacré à la représentativité des populations difficiles à atteindre, en particulier les sans-domiciles, et un autre se penche sur la question délicate des enquêtes en épidémiologie mises en oeuvre pour étudier des problèmes de santé d'une population et en identifier les facteurs.
    Enfin les interrogations soulevées par la question de la représentativité trouvent toute leur place dans des comparaisons internationales, et notamment les grandes enquêtes de population impliquant plusieurs pays, qui se sont développées ces dernières années.
    L'ouvrage est dirigé par Marion Selz, statisticienne et ingénieur de recherche au CNRS, membre du centre Maurice-Halbwachs. Elle a exploité de nombreuses données d'enquêtes pour élucider des problématiques sociologiques et animé un séminaire de méthodes statistiques en sciences sociales. Elle a publié Le raisonnement statistique en sociologie (Puf, coll. " Licence ", 2009).
    L'équipe des auteurs est composée de statisticiens, chercheurs, démographes, administrateurs de l'Insee, sociologues quantitatifs et épidémiologistes ainsi qu'un spécialiste des études de marché.

empty