Arts appliqués / Arts décoratifs

  • Pourquoi elle ?
    Pourquoi une biographie de Jacqueline de Ribes ?
    Je ne m'étais intéressée jusque-là qu'à des vies dont l'art était le coeur battant. Des vies dont l'essentiel fut de peindre, écrire ou sculpter.
    C'est sa propre vie qui est l'oeuvre de Jacqueline de Ribes. Une vie qu'elle a magnifiée, sublimée, mais qui garde à mes yeux sa part de mystère.
    Quelle femme et quels secrets se cachent derrière la légende de papier glacé ?
    Figure de la jet-set des années soixante. L'un des « Cygnes » préférés de Truman Capote et de Richard Avedon. Amie d'Yves Saint Laurent et de Luchino Visconti. Elle est devenue une icône du style et un symbole de l'élégance française. Une reconnaissance mondiale illustrée, en 2015, par une magistrale exposition au Metropolitan Museum de New York. Son visage a été projeté en pleine lumière sur l'Empire State Building.
    Ce destin, qui voit s'achever l'ancien monde et apparaître de nouveaux codes, des innovations stupéfiantes, j'ai tenté d'en déchiffrer l'énigme.
    D. B.

  • Comment un fils d'immigre´s slovaques ayant grandi a` Pittsburgh dans un milieu ouvrier et catholique a-t-il pu re´volutionner l'art de la seconde moitie´ du XXe sie`cle? Comment ce grand angoisse´ a` la sante´ fragile a-t-il su se me´tamorphoser en un « renard blanc », comme l'a surnomme´ la come´dienne Paulette Goddard: un e^tre fureteur, malin, flairant le sens du vent, comprenant son e´poque avant tout le monde ?

    Pour e´clairer le myste`re Warhol, Jean-Noe¨l Liaut a mene´ l'enque^te pendant plus de trente ans. Il a recueilli les confidences ine´dites de nombreux proches de l'artiste - les ce´le`bres critiques d'art John Richardson et Stuart Preston, Pierre Berge´, Lee Radziwill ou l'e´ge´rie Ultra Violet - pour dresser un portrait tout en nuances, loin des habituelles visions partisanes pre´sentant le pape du pop art comme un ge´nie absolu ou comme un imposteur.

    En de´construisant le mythe warholien, en faisant la part de son talent et de son habilete´, de ses visions prophe´tiques et de son sens du marketing, ce re´cit intime et romanesque re´ve`le un Warhol inattendu, tour a` tour touchant et agac¸ant, ge´nial et opportuniste, charismatique et profonde´ment seul.

  • Un guide incontournable et inédit racontant un siècle de design industriel à travers les modèles déposés de 1 000 objets.

    Rassemblant les dessins et modèles déposés de 1 000 objets anonymes ou devenus des icônes du design, indispensables dans nos maisons ou nos bureaux, ce recueil célèbre le génie créatif de designers, d'inventeurs et de rêveurs du monde entier. La diversité des objets est phénoménale :
    Des pièces de Philippe Starck, Charles Eames, Isamu Noguchi, Ettore Sottsass, Raymond Loewy et George Nelson partagent ces pages avec des créations du quotidien telles que des distributeurs de ruban adhésif, des ventilateurs ou des bouteilles, afin de proposer aux lecteurs un livre de référence aussi précieux qu'irrésistible à feuilleter.

  • La mode fascine et fait rêver. Véritable art pour certains, purement utilitaire pour d'autres, s'habiller est indispensable pour tous et constitue parfois un moyen d'affirmation de soi. Cette industrie est pourtant devenue le symbole du capitalisme de séduction et d'une mondialisation malade. Système complexe d'exploitations et d'oppressions, elle repose sur différents types d'esclavage moderne. Derrière la poésie des motifs et des formes, les corps naturels améliorés à coups de bistouri ou de Photoshop, se cachent le travail des enfants, la discrimination, les abus et le harcèlement des patrons d'usines, les bas salaires, la mise en danger des travailleurs comme des consommateurs, les dégradations environnementales.
    Remonter la chaîne de création et de production, analyser les pratiques de manipulation qui nous poussent à acheter toujours plus, c'est donc raconter l'histoire de la conquête des corps - quel qu'en soit le prix. Procès d'une industrie à bout de souffle qui meurt et nous tue, Le livre noir de la mode est aussi et surtout un appel aux patrons, entrepreneurs, chercheurs, créateurs et citoyens à la réhumaniser pour la sauver.
    Ancienne styliste, chercheuse associée au CNRS et docteure en histoire, Audrey Millet est spécialiste de l'histoire de l'habillement. Elle est notamment l'autrice, aux éditions Belin, de Fabriquer le désir. Histoire de la mode de l'Antiquité à nos jours (2020).

  • Pour Darroch et Michael Putnam, le duo à la tête de la très courue agence de design floral Putnam & Putnam à New York, la création florale est comme la peinture : les fleurs sont la matière et la couleur le message. Fleurs : La Théorie des couleurs fait suite au célèbre Guide des fleurs par couleurs. Ce second ouvrage présente 175 superbes compositions créées par les Putnam à partir de combinaisons de couleurs complémentaires, analogues et monochromes. Distillés au fil des pages, conseils et astuces vous permettront de créer vos propres arrangements, tandis qu'une barre stylisée indique la palette chromatique utilisée. En fin d'ouvrage, des vignettes détachables facilitent l'achat des fleurs. Le Guide des fleurs par couleurs aidait le lecteur à choisir ses fleurs en fonction des saisons. Fleurs : La Théorie des couleurs va plus loin et montre comment combiner les couleurs pour créer d'incroyables compositions florales originales et fabuleuses. La couleur est au centre du travail et des cours d'art floral de Darroch et Michael Putnam, les fondateurs de l'agence de design floral Putnam & Putnam à New York. Leur premier livre, le Guide des fleurs par couleurs, traite des fleurs prises individuellement, de leur couleur, de leur identification et de leur saisonnalité. Second opus, Fleurs : La Théorie des couleurs révèle la mise en application de leur conception. Véritable guide pratique, il permet de créer de belles compositions imaginatives, avec des gammes de couleurs et des éléments variés, dont des fleurs, des feuillages et des fruits. En allant chromatiquement du blanc au noir, ce livre permet de découvrir 175 compositions construites autour de combinaisons de couleurs : analogue, complémentaire, monochrome, transitionnelle, arc-en-ciel, accentuée et triade. Des conseils et une barre de couleurs latérale éclairent la création de la composition. À la fin du livre, des échantillons de couleurs détachables ainsi qu'une multitude de conseils pratiques, du choix des vases à celui des fleurs pour les mariages, font de ce livre une source d'inspiration incontournable. Avec de superbes photographies et des conseils pour créer vos propres compositions, Fleurs : La Théorie des couleurs s'adresse aux fleuristes, organisateurs d'événements, artistes, designers ainsi qu'aux inconditionnels des fleurs, des couleurs et de la décoration.

  • Alors que la vannerie traditionnelle se pratique essentiellement avec de l'osier, il est possible d'utiliser en vannerie un grand nombre d'autres plantes, disponibles en abondance dans la nature, telles que ronce, genêt, noisetier, lierre, jonc, ortie, etc.

    Avec ce livre, cette vannerie avec des plantes sauvages n'aura plus de secret pour vous. Vous saurez reconnaître et préparer les espèces appropriéess et apprendrez, grâce à des pas à pas photographiques détaillés, à les tresser pour fabriquer une quinzaine d'objets utilitaires, comme des paniers ou des pots à crayons, ludiques, comme des hochets ou des bateaux de jonc, ou tout simplement décoratifs.

  • Chez Vertumne, au coeur du 1er arrondissement de Paris, la nature est reine et la poésie accompagne le rythme des saisons. Clarisse Béraud, fondatrice de l'atelier en 1995, a rapidement imposé sa signature : des compositions uniques inspirées par la nature et les fleurs de saison. Clarisse coupe, ramasse écorces brutes, végétaux fauchés et si le vent a plié une tige elle improvise, suit son instinct.
    Secrets de fleuriste est son premier un livre. Clarisse Béraud y partage son savoir-faire et son amour du végétal. Elle propose pour chaque saison plusieurs ambiances florales déclinées en 2 ou 3 compositions de tailles et complexités différentes mais ne nécessitant que très peu de matériel. Elle dévoile ses secrets, ses astuces et ses techniques pour créer pas à pas des compositions pleines de caractère et de sensibilité, travaille les fleurs de jardin, des végétaux glanés ou achetés avec un style champêtre, sophistiqué et faussement négligé ; à l'image de la nature, ses compositions florales se renouvellent toute l'année.

  • « Un jour, tu leur diras...  »À l'été  2008, un mystérieux mannequin apparaît publiquement au côté de Karl Lagerfeld. Baptiste Giabiconi tiendra cette place pendant une décennie, défrayant la chronique en devenant lui-même célèbre. Aujourd'hui, il raconte son Karl, tel qu'il est le seul à l'avoir connu, à l'avoir tutoyé et aimé. Une passion réciproque bien au-delà des apparences du créateur, réputé secret.Toutes les étoiles d'une féerie contemporaine sont alignées  : gloire, luxe, fashion, les stars et les flashs... quelques orages aussi, quand le conte de fées tourne à la cage dorée. Backstage, deux êtres que sépare un demi-siècle engagent l'essentiel  : l'un, ses dix dernières années - les plus belles... -, l'autre, son entrée fracassante dans le monde adulte.Le Kaiser, muet sur son intimité, avait encouragé Baptiste à raconter leur histoire, un jour, loin des clichés ou des rumeurs. L'empereur de la mode ne s'y était pas trompé  : ce portrait post-mortem s'avère le plus touchant et le plus stupéfiant qui ait jamais été tracé de lui.

  • "Un monde finissait, un autre allait naître. Je me trouvais là ; une chance s'offrait, je la pris. J'avais l'âge de ce siècle nouveau : c'est donc à moi qu'il s'adressa pour son expression vestimentaire. Il fallait de la simplicité, du confort, de la netteté. Je lui offrais tout cela."

  • Carnet d'inspirations textiles Nouv.

    Que retenons-nous des personnes que nous croisons ? Une silhouette, un vêtement, un accessoire ? Quand la styliste Catherine Legrand voyage, elle pose un regard averti sur les cultures vestimentaires et met en résonance les savoir-faire et les inspirations à travers le monde. Car de la tunique hmong ou boubou haoussa, du huipil amérindien à la blouse roumaine, nos habits tissent des liens insoupçonnés...

  • Elle, 75 ans de photographies

    Sylvia Jorif

    • Grund
    • 3 Décembre 2020

    Fondée en 1945 par Hélène Lazareff et Marcelle Auclair, le célèbre magazine féminin Elle fête ses 75 ans en 2020. Dès ses débuts, la mode y tient une place prépondérante. Et cet ouvrage, avec un large choix de photographies de mode parmi les plus emblématiques parues dans ses pages tout au long de son histoire, retrace l'évolution de la société, décennie après décennie. Au plus près de la ligne éditoriale du magazine dès l'origine : « Du sérieux dans la frivolité, de l'ironie dans le grave ».

    L'après-guerre voit la création d'un journal pour les femmes par des femmes quand elles votent pour la première fois en France. Dans les années 50, les photographes Jean Chevalier, Jean-François Clair ou encore Lionel Kazan mettent en images la « parfaite femme d'intérieur ». La jeunesse yéyé des années 60 se retrouve sous l'objectif de Jeanloup Sieff ou Fouli Elia. Dans les années 70, la mode fait sa révolution et les filles en pantalon sont aux premières loges. Le feu d'artifice des années 80 se concrétise sous l'oeil de Oliviero Toscani, Jean-Paul Goude, Jean-Baptiste Mondino. Dans les années 90, place aux femmes photographes : Kate Barry, Pamela Hanson, Dominique Isserman, Sarah Moon... Avec les années 2000, l'air du temps est à la « Global Fashion ». Les années 2010, enfin, font place à l'« inclusivité ».

    Avec toutes ces photographies - ode à la femme et à la mode, c'est aussi un panorama complet de l'évolution des femmes dans la société qui se dessine sous nos yeux.

  • Pour les Japonais, le concept de design ne se limite pas aux seuls aspects fonctionnels ou matériels : il plonge ses racines dans des rituels et des pratiques cultures anciennes. Les objets sont le fruit d'une réflexion. La rencontre des traditions artisanales et des innovations technologiques donne naissance à des objets à la fois utiles et d'une beauté intemporelle, qui encouragent à leur tour l'invention de nouvelles formes et de nouvelles matières. Au-delà des grandes icônes du design japonais - la bouteille de sauce soja Kikkoman, le tabouret papillon de Yanagi, le Walkman Sony - les produits et les objets nés au Japon au cours des soixante-dix dernières années ravissent l'oeil et forcent l'admiration. En présentant plus de 80 designers et des centaines d'objets, il restera pour longtemps l'ouvrage le plus complet sur le sujet.

  • Pour la somptueuse robe portée par Kate Middleton lors de son mariage avec le Prince William, qui a ébloui le monde entier, Sarah Burton, directrice artistique de la maison Alexander Mac Queen, a choisi l'exceptionnelle Dentelle de Calais-Caudry pour magnifier sa création.
    La « Dentelle de Calais-Caudry® » est, en effet, la marque d'une dentelle iconique, étoffe de rêve de haute facture et du glamour intemporel. Intimement liée à l'âme du chic à la française, elle est indissociable de l'élégance et de la féminité, sublimant, sous le talent des créateurs, les courbes du corps, comme en transparence la délicatesse de la peau. Infinie dans ses effets, elle se prête aussi à la créativité du design et de la décoration pour enchanter des univers tout en poésie.
    Sous cette appellation, une dizaine de maisons de dentelle, à Calais et à Caudry, perpétuent un savoir-faire historique aussi exceptionnel que remarquable. La fabrication de la Dentelle de Calais-Caudry, exclusivement sur métiers Leavers, est rendue possible grâce à la maîtrise d'un métier d'art unique au monde. Ce label certifie la spécificité de cette dentelle précieuse, tissée selon un procédé original et inégalé depuis deux cents ans d'entrelacements de fils. Il permet de distinguer la dentelle de luxe tissée à Calais et à Caudry des dentelles tricotées, beaucoup plus répandues.

  • Stars des réseaux sociaux, les mini-tatouages sont une tendance majeure de notre époque. Pour marquer un événement, défendre une cause qui nous est chère ou simplement arborer un motif qui nous plaît, le micro-tatouage a le vent en poupe. Cet ouvrage, tout autant destiné aux tatoueurs qu'aux (futurs) tatoués, compile plus de 1000 motifs, réalisés dans des styles variés. Classés par grandes thématiques, ces mini-tatouages sont tour à tour bucoliques, rock ou ésotériques.
    Ponctué de rencontres avec des artistes tatoueurs talentueux, cet ouvrage se révèle le compagnon idéal pour trouver l'inspiration, décider de son futur tatouage et, pourquoi pas, entraîner ses proches dans l'aventure !

  • Vous reprendrez bien un peu de style ?
    Se concocter un look sans passer par la case shopping est le concept de ce livre : les tenues des icônes de style sont décryptées pour donner les clés d'une allure qui va faire impression.
    En quatre chapitres, on apprend :
    - Toutes les astuces des VIP qu'on peut copier - Les gimmicks qui permettent de rendre son style inoubliable - Les différentes possibilités de pimenter nos basiques - Les « fashion faux pas » qu'il faut oser Un livre très illustré (350 photographies) qui se lit comme un carnet d'inspiration.

  • Fleurs & compositions florales Nouv.

    Comment préparer des fleurs pour qu'elles durent ? Quelle est la clé de la réussite d'un bouquet rond ? Ce livre, aussi esthétique que pratique, permet de découvrir les mariages harmonieux de couleurs, de jouer sur les contrastes et les textures, de choisir le vase qui convient, de créer des compositions originales au gré des saisons...

  • Paul Smith

    Tony Chambers

    • Phaidon
    • 25 Septembre 2020
  • La Tapisserie de Bayeux relève de deux "miracles" : son exceptionnelle richesse visuelle et son remarquable état de conservation près d'un millénaire après sa réalisation. Longue de près de 70 mètres, elle appartient aux histoires nationales de la France et de l'Angleterre, et figure depuis 2007 au registre "Mémoire du monde" de l'Unesco. Entièrement brodée à l'aiguille en fils de laine colorés, elle relate la conquête du royaume d'Angleterre par le duc Guillaume de Normandie en une longue succession d'images, ce qui fait d'elle "l'ancêtre" de la bande dessinée.
    Beaucoup d'encre a coulé mais les interrogations que suscitent son contexte de création et ses significations restent, aujourd'hui encore, énigmatiques. Le livre que nous proposons permet de faire le point sur l'état actuel des recherches et de se plonger dans l'histoire passionnante de cette somptueuse broderie.

  • Kimono

    Anna Jackson

    Apparu pour la première fois au XIIIe siècle, le mot « kimono » désigne « la chose que l'on porte sur soi ». Plus qu'un simple habit, le kimono, confectionné en un minimum de morceaux taillés dans une seule pièce d'étoffe, est considéré par les Japonais comme un fleuron de leur patrimoine. À première vue immuable, figé dans l'éternité des traditions, il ne cesse en réalité d'évoluer.

  • Le premier homme qui songea à se couvrir inventa le vêtement ; celui qui changea de vêtement inventa la mode. Puis vint celui qui décida de mettre son nom sur sa création : il inventa la haute couture. Le grand couturier était né : Worth, le premier, au XIXe siècle, puis Doucet, Poiret, Mme Grès, Chanel, Saint Laurent, Rykiel, Lacroix, Gaultier... Autour d'eux, et pour donner corps à leurs fulgurances, s'organise le monde secret des maisons de couture avec leur hiérarchie et leur savoir-faire. Au fil des décennies, suivant les aléas de l'histoire ou les innovations technologiques, les métamorphoses se succèdent : les formes changent (avant de revenir), comme la silhouette des femmes dont la beauté est inlassablement célébrée. C'est cet univers à la fois exigeant et frivole que raconte Le Bouquin de la mode.
    Conçu par Olivier Saillard et une équipe de spécialistes, ce volume comprend aussi une anthologie de textes dont les plus anciens datent du XIVe siècle et les plus audacieux du XXIe. Depuis toujours, les écrivains témoignent de la mode de leur temps ; certains se sont efforcés de la « systématiser », d'autres l'ont moquée ou magnifiée. Elle est partout, se cache souvent dans le détail des accessoires, dans un sac qui prolonge le bras des filles, dans un bijou, un parfum, un maquillage. Parfois, la Mode prend la parole, et entame de savoureux dialogues avec la Vertu ou avec la Mort. Elle s'interroge alors sur ceux qui la font et ceux qui la suivent, elle, la reine du monde moderne.

  • Bijoux anciens (1800-1950) : découvrir, identifier et apprecier Nouv.

    Comment reconnaître et dater un bijou ancien ?
    Comment distinguer les principales gemmes ?
    Qui sont les principaux créateurs ?
    Où acheter, où vendre une pièce ?

    Ce livre didactique, illustré de photos et de documents d'archive, offre un panorama unique sur les bijoux réalisés entre 1800 et 1950. Les amateurs curieux pourront découvrir, selon le vers de Baudelaire, « ce monde rayonnant de métal et de pierre », en naviguant par époque, par matériau et gemme, par type de bijoux ou par maison. Pour apprécier les bijoux anciens dans tous leurs éclats !

  • Vogue ; livres-posters : 22 planches détachables en couleurs Nouv.

    L'édition française de Vogue a 100 ans.
    Fondée en 1892 par Arthur Baldwin Turnure, et rachetée en 1909 par Condé Nast, Vogue est devenue au fil des années la revue américaine de mode incontournable. Prônant élégance et modernité, elle s'adresse aux classes les plus aisées de la société, friandes des dernières tendances mais aussi d'art moderne et de chroniques mondaines. Homme d'affaire avisé, Condé Nast a très tôt l'idée d'internationaliser Vogue et d'en décliner des éditions étrangères. En juin 1920, il lance l'édition française, Vogue Paris, qui trouve rapidement son public en exaltant élégance et bon goût, grâce notamment aux pages illustrées en couleurs mettant en lumière les dernières créations de grands couturiers.

    Vogue, magazine de mode.
    Feuilleter les anciens numéros de Vogue, c'est donc d'abord remonter le cours du temps, retrouver sur les couvertures tenues et accessoires emblématiques comme le fume-cigarette, ou encore les robes dites charleston des années folles.
    Bien plus qu'une simple revue de mode, Vogue est aussi un miroir de la société de l'entre-deux-guerres. L'esprit de l'époque ainsi que certains changements s'y révèlent. Sur les couvertures, la représentation de la femme évolue : glamour et très féminine, garçonne aux cheveux courts, sportive en pantalon...

    Vogue, magazine illustré.
    Cette sélection de couvertures montre aussi quelle place Vogue accorde à l'illustration dès son lancement. Parmi les grands dessinateurs de Vogue, mentionnons Helen Dryden, qui a illustré la couverture du premier numéro de l'édition française, George Wolfe Plank, Georges Lepape, Eduardo Garcia Benito, Christian Bérard, René Bouët-Willaumez ou encore Carl Erickson. La grande variété de styles des illustrations à travers les décennies a largement contribué à la renommée de la revue.
    À partir des années 30, les dessins à l'intérieur du magazine sont peu à peu remplacés par des photographies artistiques, encore en noir et blanc, qui feront bientôt aussi les couvertures, se substituant définitivement à l'illustration.
    Ce livre-poster dévoile l'âge d'or des couvertures illustrées de Vogue. Sa parution coïncidera avec l'exposition que le palais Galliera consacre au centenaire du magazine iconique au printemps 2021, « Vogue, 1920-2020 ».

  • Faire ses couverts et ustensiles en bois Nouv.

    Avec ce livre vous apprendrez les techniques de base pour sculpter couverts de table et ustensiles de cuisine, depuis le choix de l'essence adéquate et du bon outil jusqu'aux finitions.

    L'autrice, ébéniste, vous guide pour 30 réalisations : couteaux à beurre, cuillères, spatules, louches, tasses.

    Une célébration du faire soi-même, du minimalisme et de la beauté du bois.

empty