Architecture / Urbanisme

  • Une collection à couper le souffle de maisons contemporaines paradisiaques conçues pour être en symbiose avec la nature.

    Après le premier Habiter la nature, ce second volet permet de découvrir une nouvelle sélection de maisons conçues par des architectes avec un objectif simple : créer une relation particulière entre la construction (et donc ses occupants) et la nature qui l'entoure. Les 50 maisons présentées ont été choisies pour leur emplacement exceptionnel, qu'elles soient blotties dans la terre, qu'elles culminent à la cime des arbres, qu'elles soient entourées d'eau ou qu'elles résistent à la chaleur désertique.
    Ces maisons sont parfaitement mises en valeur par des photographies montrant aussi bien l'intérieur que l'extérieur, ainsi que le cadre exceptionnel dans lequel elles s'inscrivent.

  • Habiter autrement propose d'explorer d'autres façons d'habiter, plus ouvertes, plus libres, plus permissives. Plus ou moins radicales, ces maisons, ou plutôt devrait-on dire ces lieux de vie, recourent à l'architecture pour habiter autrement.

    Ces réalisations ont choisi de sortir des organisations et morphologies traditionnelles mais aussi des pièces classiques pour laisser place à l'indétermination. Cet acte de réinventer l'habitat passe par l'architecture et l'expérimentation pour concevoir des modèles moins formatés. Des espaces non attribués, mixant les usages, ouverts à l'imagination. La possibilité de multiplier les fonctions dans un même lieu. Comment l'architecture peut-elle être le support de la vie, sans en restreindre la liberté ? Voilà la question posée par les architectes qui s'aventurent hors des sentiers battus. D'une petite maison à faible budget à une luxueuse villa : tous les cas de figure peuvent se prêter au jeu, pourvu qu'il y ait la volonté de sortir des schémas de pensée classiques.

    Le livre présente une vingtaine de maisons dans le monde en racontant leur histoire. Car le point de départ est bien souvent une rencontre entre des clients désireux de changer de paradigme et des architectes engagés dans l'expérimentation. Des maisons-outils qui prennent vie et sens avec leurs usagers.

    Il donne la parole aux architectes, aux usagers, des regards croisés et nourris par une approche également sociologique pour comprendre ces nouveaux modes de vie qui font écho à notre époque.

  • Le drame qui a frappé Notre-Dame en avril 2019 a suscité un extraordinaire intérêt pour la cathédrale de Paris, par-delà même les croyants et les amoureux du patrimoine. Ce mouvement, pour sympathique qu'il soit, ne laisse pas d'interroger sur les raisons de cet attachement. L'édifice est en effet aussi ancien que complexe, et son histoire oscille entre ombres et lumière. Notre-Dame, chef-d'oeuvre médiéval?? Notre-Dame, chef-d'oeuvre de Viollet-le-Duc, qui l'a modifiée au XIXe siècle pour le meilleur et pour le pire?? Entre ces deux périodes, que raconte l'édifice?? Et depuis 1860, quel a été le rôle de la cathédrale dans notre histoire collective??
    Entre sous-entendus et malentendus, l'histoire de Notre-Dame de Paris peut être revisitée, en soulignant la richesse de la pensée qui a conduit à sa construction, à ses embellissements, puis à sa restauration et à sa transmission jusqu'à nos jours. Fondé sur les documents, dont le plus ancien remonte à la fin du XIIe siècle, ce livre donne donc à voir la cathédrale au cours des âges, en suivant une chronologie qui va de l'évêque bâtisseur Maurice de Sully au général de Gaulle, le dernier « souverain » français. Il n'est ni une histoire archéologique de l'édifice, ni une histoire religieuse de ses usages, non plus une histoire politique de sa symbolique, mais bien tout cela à la fois. Car à Notre-Dame, les pierres, les hommes et les idées sont intimement mêlés au service d'une ambition stupéfiante?: incarner la France.

  • Deux architectes et un anthropologue sont allés à la rencontre de ceux qui font l'architecture écologique d'aujourd'hui pour comprendre ce qui les anime et dégager des pistes de réfexion sur notre durabilité en matière de construction. Au cours de leur Tour de France, ils ont visité 30 maisons qui illustrent la richesse et la diversité des systèmes constructifs sur le territoire. Paille, terre crue, pierre de taille, bois, balle de riz, roseaux, chanvre, matériaux de réemploi : des réponses concrètes existent face à la standardisation de nos logements et cette diversité constitue une riche source d'inspiration pour tout futur constructeur. Cet ouvrage présente une sélection de 12 maisons remarquables analysées en profondeur et illustrées par un contenu inédit: photographies, dessins, chiffres, interviews des constructeurs, témoignages d'experts...

  • Il est des endroits où l'on se crée des souvenirs pour toute une vie, des lieux qui ont la saveur douce et puissante de l'enfance.
    Retrouvez ce sentiment d'émerveillement qui vous transportait jadis grâce à ces cabanes dans les arbres, cases flottantes ou abris isolés, chacun installé dans un cadre naturel exceptionnel : jungle, forêt tropicale, plage, montagne, lac... Savourez le confort d'un hôtel tout en respirant le parfum de l'aventure. Faites vos valises pour ces paradis minuscules à l'écart du monde et ô combien magiques. Que vous rêviez de dormir dans une cabane perchée dans la forêt, une maison flottante sur un lac ou un refuge planté au sommet d'une montagne, aux contreforts du ciel, laissez-vous envelopper par les paysages à couper le souffle et plongez dans la culture locale. Les conseils des propriétaires comme les photographies splendides vous fourniront informations et inspiration : Cabanes insolites vous entraîne au coeur de panoramas sublimes, guidé par les histoires de ceux qui ont décidé de construire un refuge de rêve en pleine nature.

  • La crise urbaine ronge les préfectures et sous-préfectures, les détruit de l'intérieur : les vitrines des commerces se vident, la population stagne, les logements sont vacants, le niveau de vie baisse. Alors que se passe-t-il ?
    Dans cet ouvrage, analyse l'offensive délibérée de la grande distribution, en périphérie, qui tue les commerces du centre-ville et des quartiers anciens, et sacrifie les emplois de proximité. Il observe également comment la motorisation - incarnée par la voiture individuelle - contribue largement à l'asphyxie des villes.
    Comment la France peut-elle sauver ses villes ? Il n'existe nulle solution miraculeuse, mais une série de petits pas, de décisions empreintes de sobriété.

  • « Partout, pouvoirs économiques et politiques font front commun. Non pas pour retisser des liens respectueux avec la Terre face à une crise écologique sans précédent. Non pas pour lutter contre des injustices sociales et les inégalités territoriales déjà béantes. Non pas pour défendre les régimes démocratiques face à la multitude de dérives autoritaires qui les fragilisent. Non, leur communion porte sur un point et un seul : poursuivre sans relâche la métropolisation du monde. » Pourtant, seul·es 13% des Français·es considèrent la grande ville comme un lieu de vie idéal. Pollutions, stress, mobilité et connexion permanentes sont devenues une norme que beaucoup ne parviennent plus à supporter. Étouffante, la grande ville bétonne, cloisonne et nous coupe de la nature et du vivant.

    Dans ce manifeste illustré par de nombreux témoignages, Guillaume Faburel dresse un plaidoyer en faveur de la construction, dès aujourd'hui, d'une société écologique hors des grandes villes, seul futur viable pour l'humanité et la planète.

  • Uin 1940, à bord du Hakusan Maru, Charlotte Perriand quitte la France. Endormie dans sa cabine, elle fait un cauchemar. Le Corbusier, sous les traits d'un corbeau, lui fait des reproches : « Tu auras tout le temps de méditer le mal que tu m'as fait.» En route vers le Japon, cette architecte avant-gardiste et non conventionnelle va vivre une période fondamentale dans sa vie. L'immersion dans la culture et les traditions nippones sera pour elle une véritable révélation. Cette expérience lui permettra de développer sa vision de l'architecture d'intérieur : réformatrice, alliant tradition et modernité, adaptée au confort et à la vie moderne.

    Charles Berberian, de son crayon, raconte ce moment clé dans la carrière de cette icône du design. Dans un carnet en fin d'ouvrage, son entretien avec Pernette Perriand, fille de Charlotte, apporte un nouvel éclairage sur la vie de cette artiste.

  • Décédé en 2012 à la veille de ses 105 ans, l'architecte brésilien Oscar Niemeyer est mondialement connu pour la ville de Brasilia. Après une formation à l'École des beaux-arts de Rio, il entre au cabinet d'un proche de Le Corbusier, Lucio Costa. Aussi, quand ce dernier se voit confier par le président Kubitschek la conception de la nouvelle capitale, Niemeyer en construit naturellement les principaux bâtiments publics. Avec l'inauguration de la ville en 1960, il devient immédiatement une célébrité mondiale.
    Quatre ans plus tard, fuyant la dictature militaire, il trouve refuge en France où il reçoit plusieurs commandes, impulsées par le Parti communiste ainsi que par le ministre de la Culture du général de Gaulle, André Malraux. Il ne rentrera au Brésil qu'en 1985.
    Se succéderont nombre d'édifices emblématiques comme le siège du Parti, place du Colonel-Fabien, la Maison de la culture du Havre dite « Le Volcan », la Bourse du travail de Bobigny, ou le siège de L'Humanité. L'étude de Vanessa Grossman et Benoît Pouvreau est l'occasion de découvrir d'autres constructions ou projets moins connus comme les résidences dans le midi (à l'instar de la villa Nara Mondadori à St-Jean-Cap-Ferrat), les logements collectifs (comme ceux de Dieppe ou Villejuif), ou les bureaux (comme ceux de Renault à Boulogne-Billancourt).
    Grâce aux archives de la Fundação Oscar Niemeyer, ce livre jette un éclairage unique sur l'oeuvre de Niemeyer, montrant comment ses réalisations françaises ont marqué le développement de son oeuvre international. Sa riche personnalité le vit également dessiner des meubles, collaborer à la Fête de l'Humanité à partir de 1978, participer au jury qui choisit les jeunes Piano et Rogers pour le Centre Pompidou, ou encore imaginer une salle de spectacles amovible pour la Cour carrée du Louvre.

  • De la grande pyramide de Gizeh au Guggenheim Museum à Bilbao en passant par la Sagrada Família à Barcelone et l'opéra de Sydney, cet ouvrage explore, à travers 50 monuments emblématiques, les styles, les éléments architecturaux et les matériaux qui font l'histoire de l'architecture.

  • Notre-Dame-des-Plantes

    Gilles Clément

    • Bayard
    • 14 Avril 2021

    Le jardinier paysagiste, voyageur du monde et écrivain Gilles Clément imagine : puisque, après l'incendie qui a détruit la toiture de Notre-Dame, la lumière est enfin entrée dans ce lieu, on pourrait en faire un jardin ! « La dernière aventure de Notre-Dame est un envol du chapeau par la force des flammes. Et brutalement, on y voit clair. Pourrait-on bénéficier de cette offre en ce siècle délicat des gestions de l'énergie ? Alors installons une serre, un jardin et, pourquoi cultivons-y une vigne grimpante pour en tirer un vin de messe unique au monde ! » Dans un texte drôle, roboratif et poétique, Gilles Clément montre avec brio que Notre-Dame-de-Paris est un roman et que l'incendie en est un chapitre. Un édifice en perpétuelle transformation qui bouleverse la notion de patrimoine en lui donnant un statut d'oeuvre changeante. Et aujourd'hui, si un tel projet venait à se réaliser, l'auteur en serait le monde vivant non-humain, un ensemble végétal et animal aux imprévisibles décisions.

  • Paris gothique

    ,

    • Picard
    • 7 Octobre 2020

    Aucun foyer mieux que Paris n'incarne le foisonnement de l'architecture gothique sur les quatre siècles de son histoire, depuis ses prototypes conçus dans le second quart du XIIe siècle jusqu'aux grandes églises du XVIe siècle. Malgré les pertes, son patrimoine compte encore bien des monuments sur lesquels se fondent les grandes articulations de l'art gothique. Ainsi, dans cet ouvrage, dernier né de l'une des collections phares des éditions Picard "Les monuments de la France gothique", trente-six notices monographiques consacrées aux principaux monuments intègrent les résultats des recherches les plus récentes, qui renouvellent l'image de Paris, la ville aux cent clochers, mais aussi la ville close, celle des palais royaux et princiers, celle dont les vestiges de l'habitat dorment sous nos pieds, dans les caves.

  • Une collection à couper le souffle de maisons contemporaines ayant un lien étroit avec la montagne et ses paysages naturels.

    Qu'elle soit enneigée, rocheuse ou couverte de forêts verdoyantes, la montagne inspire et attire les hommes depuis des millénaires. La quête de nature est vue comme un répit très prisé face à la trépidante vie urbaine. Les montagnes sont aussi pour les architectes des lieux de défis.
    Elles ont d'ailleurs donné lieu à une architecture résidentielle à la fois innovante, ingénieuse et magnifique. Habiter les montagnes offre au lecteur un voyage dans les montagnes du monde entier à la découverte des plus belles résidences qui ont été meublées ou conçues face aux montagnes, en leur sein ou avec elles. Outre des vues impressionnantes, ces maisons offrent une protection aux conditions difficiles et permettent de se délecter de points de vue permis par une implantation à une altitude extraordinaire.

  • Dimitri Casali nous convie à une redécouverte inédite du patrimoine de la France à travers les 100 monuments légués par ses grands rois : des cathédrales bâties dans le sillage des Capétiens aux châteaux des princes de la Renaissance, des donjons orgueilleux aux ruines mystérieuses... TOUS LES TRÉSORS DE NOS RÉGIONS DANS LES PAS DE NOS ROIS !

    Agrandissant, consolidant et embellissant leur royaume pendant plus de 1 500 ans, ce sont nos rois qui ont bâti la France : châteaux, basiliques, palais, cathédrales, cités, forteresses, collégiales, chartreuses, hospices, canaux, places, statues, ponts, villes fortifiées, aqueducs, arcs de triomphe, écuries, théâtres, rotondes, enceintes, panthéons, rades, salines, nécropoles, tombeaux... LE PATRIMOINE ROYAL DE FRANCE.

  • Dompter l'air pour créer de nouvelles architectures ! L'homme habite l'air de sa naissance jusqu'à sa mort. On pourrait donc dire qu'habiter l'air est une lapalissade. La trentaine de projets internationaux présentés ici montre à quel point ce matériau de construction offre de nouvelles possibilités en matière d'architecture. Si on connaît depuis longtemps les structures gonflables et pneumatiques, on sait moins qu'ils existent aujourd'hui des dispositifs ingénieux permettant d'isoler, à la manière de parois invisibles, des espaces extérieurs en ville comme en pleine nature. Dessiner l'environnement n'est plus une utopie ! L'air, savamment utilisé, permet donc d'isoler mais aussi de rafraîchir et de créer des architectures bioclimatiques en phase avec les préoccupations environnementales actuelles.

  • « Il nous faudrait absolument ce que j´appelle une ""dromologie"", c´est-à-dire une discipline qui s´intéresse aux ravages de l´accélération et de la course. » disait Paul Virilio en 1977. Les évènements qui ont bouleversé 2020, avec la conjonction du drame écologique, de l´accident viral, des confinements, des couvre-feux, des multiples crises économiques et sociales, confortent les prémonitions de Paul Virilio et plus que jamais, imposent la nécessité d´une pensée de la vitesse. Une pensée ouverte aussi bien à la géopolitique qu´à la ville, aux territoires, mais aussi aux libertés et aux solidarités. Le nom de Dromologie, s´est imposé à un collectif inter¬national d´auteur.e.s souhaitant révéler, partager et approfondir cette nouvelle approche théorique du monde. « Nous allons vers un village global, annonce Paul Virilio en 1991, qui sera en réalité le plus grand confinement et la plus grande incarcération jamais vécus ».

  • Voici le portrait de celui qui deviendra le plus grand architecte du XXe siècle : Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier. La première partie du livre, Corbeau, relate ses débuts : de sa naissance en 1887 à La Chaux-de-Fonds à ses tentatives de devenir l'architecte du régime de Vichy. Cet artiste radical et magnifique fut-il fasciste ? Le livre entreprend avec nuances de répondre à cette question. Il deviendra en tout cas la figure emblématique de la Reconstruction et des années de l'après-guerre : une immense figure d'architecte. La seconde partie du livre, Fada, retrace cet autre versant de sa carrière, avec l'examen du destin tumultueux de la Cité radieuse de Marseille et de ses trois répliques. On est plongé dans les polémiques que suscita cette « machine à habiter » que son créateur présentait comme l'une des grandes oeuvres de l'histoire. Ce livre est la chronique de la construction d'un personnage et celle de la fabrication d'un mythe.

  • « Le critère pour l'architecture après le tsunami est l'humilité. » Kengo Kuma avait presque 10 ans lorsqu'il visita, à l'occasion des Jeux olympiques de Tokyo de 1964, le gymnase Yoyogi, en forme d'immense poisson, conçu par Kenzo Tange. Ce bâtiment le marqua profondément et suite à cette expérience forte, il décida de devenir architecte.
    Passionné par la culture et l'architecture traditionnelles de son pays, où l'usage et le travail des bois sont poussés à une sorte de paroxysme symbolique et où matériaux naturels et gestes ancestraux sont mêlés de manière surprenante à une modernité sans concession, Kengo Kuma a tracé son chemin. Il a créé son atelier en 1990 et se retrouve aujourd'hui à la tête d'un groupe d'agences d'architecture implantées au Japon, en Chine, aux États-Unis et en France. Sa production, impressionnante en nombre de projets, demeure pourtant empreinte de la même philosophie : une audacieuse inventivité et une frugalité de moyens, un recours aux matériaux traditionnels (bois, bambou, terre, pierre) utilisés de manière contemporaine et, à l'inverse, un usage vernaculaire des matériaux innovants, un respect de l'histoire et des sites.

  • Faire et refaire

    Paul Andreu

    Ce recueil rassemble plusieurs essais de l'architecte Paul Andreu (1938-2018), écrits dans le cadre de conférences ou de communications données en France mais aussi à travers le monde. Ces textes reviennent principalement sur ses différents travaux (aéroports comme celui de Roissy, musées et bâtiments culturels comme l'opéra de Pékin, décors de théâtre...). Ils témoignent de la richesse du parcours de celui qui fut toujours porté par « le désir d'architecture ». Ils sont aussi l'occasion d'aborder des thèmes chers à l'ingénieur tels le dessin, les mathématiques ou encore le temps et l'espace. Mais bien plus qu'une réflexion théorique sur l'architecture, il s'agit ici d'une réflexion sur la création - réflexion in progress d'un homme qui s'interroge, qui doute, qui fait et refait, sans jamais se départir d'une forme de clairvoyance, d'un regard toujours plus fin sur le monde dans lequel il évolue et qu'il modifie par son oeuvre.
    « Le moment de l'architecture, écrit-il, c'est celui où l'interrogation et le désir font naître du doute un projet, qu'il faudra, dans un long travail d'élaboration, comprendre, dégager, élucider, découvrir, dévoiler. Rien je crois ne peut diminuer l'incertitude de ce moment, rien ne permet de l'aborder avec assurance (...) Libérer l'architecture de ce qui la relie au monde de l'économie, de la technique, de la politique, n'aurait aucun sens, et ce serait un terrible aveuglement que de ne pas voir tous les liens qu'elle a avec les autres arts, avec la science, avec la philosophie, avec la littérature et la poésie ».

  • Au-delà des théories classiques dont il retrace l'histoire en remontant à Platon ou à Vitruve, cet essai novateur propose une philosophie politique - et non pas simplement esthétique ou symbolique - de l'architecture.
    Partant du constat que la Révolution française s'est déroulée dans des rues et sur des places qui avaient été construites moins d'un siècle auparavant, et que les masses révolutionnaires n'auraient pas pu se rassembler si ces nouveaux espaces publics n'avaient pas existé, il s'interroge sur les conditions architecturales de la démocratie : quels types d'espaces rendent possibles ou impossibles certains types d'actes ou d'événements ? Où l'on apprend que le cours de l'histoire dépend de la construction de l'espace...
    Là où Michel Foucault avait étudié l'architecture en tant que technologie de pouvoir, Ludger Schwarte tente de cerner son rôle dans les mouvements d'émancipation. Si l'on conçoit les espaces publics comme des théâtres de l'action collective, alors la question est de savoir si leur configuration permet des interactions événementielles, des expérimentations créatrices. En ce sens, tout espace public authentique est fondamentalement anarchique.

  • « Quand une chose entretient une relation heureuse avec le lieu où elle se trouve, nous ressentons cette chose comme naturelle. C'est le mariage heureux de l'architecture et du lieu qui engendre l'architecture naturelle ».

    Architecte du stade olympique ou du musée Hiroshige de Tokyo et en France, de la cité des arts de Besançon, du FRAC de Marseille ou de l'étonnant conservatoire d'Aix-en-Provence, avec ses panneaux disposés en origami, du musée Albert Kahn, de la station de métro Saint-Denis Pleyel en 2023, mais aussi de nombreuses maisons audacieuses en bambous ou en bois, Kengo Kuma décline le principe fondamental de l'architecture japonaise, qui unit l'homme et la nature. Il n'y a pas d'opposition entre le dedans et le dehors. Tout est affaire de gradation, de superpositions, de syntonie. À l'opposé de l'architecture occidentale pour qui la monumentalité est l'aboutissement.
    En huit chapitres, huit matériaux, huit réalisations emblématiques, cet architecte radical nous entraîne dans de nouvelles voies de respect de la nature.
    Ce livre est à la fois, un livre d'histoire subjective de l'architecture, un manuel d'application pratique (toujours enlevé et souvent drôle) et le portrait d'un architecte épris de nature.

  • Anglais Studio Gang : architecture

    Studio Gang

    • Phaidon
    • 28 Janvier 2021

    The most in-depth exploration of one of the most important, innovative, and creative architecture practices working today.

    For the last twenty years Studio Gang, led by Jeanne Gang, has created buildings that, while spectacular, also deal with the most urgent problems of our time - inequality, climate change, and the challenges of urbanism.
    The studio's award-winning body of work spans multiple scales and typologies worldwide.
    This book showcases 25 exceptional projects - including the Aqua Tower and O'Hare International Airport in Chicago and Solar Carve Tower in New York City - that collectively demonstrate Studio Gang's bold, collaborative, research-based design approach.

  • Romanes, gothiques, classiques ou résolument modernes, nos églises et abbayes sont les chefs-d'oeuvre de notre patrimoine sacré.

  • Après «L'architecture est un sport de combat», long seller avoisinant les 20000 exemplaires vendus, voici l'autre combat de Rudy Ricciotti contre la « beauté pasteurisée ».  Fidèle à sa réputation de pamphlétaire, le célèbre architecte livre dans cet entretien au vitriol une dénonciation de la tyrannie du bon goût officiel au profit d'une beauté non conforme.

empty