Gisserot

  • De l'arrivée au pouvoir de Pierre de Dreux (1213) à la mort de la duchesse Anne (1514), la Bretagne essaie de s'affirmer comme une puissance indépendante du roi de France. Si le mouvement naît au XIIIè siècle, c'est surtout sous les Monforts que se développe l'État breton.
    Servis par les difficultés du roi de France empêtré dans la guerre de Cent ans, les ducs s'attachent à développer une administration efficace, une armée de qualité et ne se privent d'aucuns moyens (chroniques, enquêtes...) pour diffuser leur message d'indépendance. Le duc est roi en son duché. La Bretagne profite d'une économie florissante et de la présence des Bretons sur tous les grands marchés européens. Mais le roi de France ne peut tolérer une telle dissidence. Dans la seconde moitié du XVè siècle, débarrassés des Anglais, Louis XI puis Charles VIII tournent leurs regards vers la principauté. De la guerre d'indépendance et de la défaite (1491) naît une province, mais la duchesse Anne ne se laisse pas abattre et ce n'est qu'à sa mort (1514) que le rattachement devient inéluctable.
    Ce livre de synthèse vise à éclairer cette période clé de l'histoire de la Bretagne : les événements politiques comme la vie quotidienne, la société, l'économie et la culture.

empty