• Lumiere des vivants

    Sylvie Reff

    • Dervy
    • 4 Décembre 2002

    Entre 1315 et 1585, l'Occident est pris dans un tel étau que toute l'Alsace n'est qu'un cri vers le ciel.
    Tandis que les guerres, les famines et les épidémies lui rongent le corps, son âme lance des forêts d'églises et des océans de prières.
    La terre s'embrase de tous les juifs brûlés ; elle tremble et fait s'écrouler cent châteaux. Et la peste a beau s'acharner sur la chair éphémère des bâtisseurs, le corps lisse et rose de la jeune cathédrale de Strasbourg lui glisse des mains pour bondir vers les anges.
    Pendant ce temps, les amoureux de Dieu parcourent la campagne pour se tenir au plus près de l'homme. Parmi eux, Jean Tauler et Maître Eckhart, excommunié pour avoir osé prétendre que Dieu ne voudrait exister sans l'homme.
    Ceci est l'histoire d'un jeune couple, Martin Seeman, fils de paysan, rêveur et ardent, et Herzeloid von Löwenburg, l'orpheline spoliée de tout héritage. Le garçon sans passé et la jeune fille sans avenir vont traverser ensemble le siècle le plus tourmenté et le plus fécond de l'histoire alsacienne.

  • Héros de l'ombre ou figures célèbres, ces vingt-deux contemporains sont des passeurs de ce courage devenu plus précieux que jamais. Onze hommes et onze femmes très différents, qui ont tiré leur force de leur fragilité et de leurs vies, souvent commencées dans la douleur et le dénuement. Ils ont su en faire un partage d'espérance. Leur audace rappelle que, si nous ne naissons pas libres, nous pouvons le devenir. Ces Passeurs de courage nous offrent 22 portraits dont les vies témoignent de la beauté du courage, autre beau nom de l'amour.

  • La lumière des vivants

    Sylvie Reff

    • Dervy
    • 11 Septembre 2006

    Entre 1315 et 1385, l'Occident est pris clans un tel étau que toute l'Alsace n'est qu'un cri vers le ciel.
    Tandis que les guerres, les famines et les épidémies lui rongent le corps, son âme lance des forêts d'églises et des océans de prières. La terre s'embrase de tous les juifs brûlés : elle tremble et fait s'écrouler cent châteaux. Et la peste a beau s'acharner sur la chair éphémère des bâtisseurs, le corps lisse et rose de la jeune cathédrale de Strasbourg lui glisse des mains pour bondir vers les anges.
    Pendant ce temps, les amoureux de Dieu parcourent la campagne pour se tenir au plus près de l'homme. Parmi eux Jean Tauler et Maître Eckhart, excommunié pour avoir osé prétendre que Dieu ne pourrait exister sans l'homme. Ceci est l'histoire d'un jeune couple, Martin Seeman, fils de paysan, rêveur et ardent, et Herzeloid von Löwenburg, l'orpheline spoliée de tout héritage. Le garçon sans passé et la jeune fille sans avenir vont traverser ensemble le siècle le plus tourmenté et le plus fécond de l'histoire.
    En ancrant cette geste dans un particularisme singulier, Sylvie Reff donne à ses héros une dimension universelle.

  • Blessures du vent

    Sylvie Reff

    Poétesse, romancière et chanteuse alsacienne, Sylvie Reff chante et tourne dans toute l'Europe. Après seize livres et quatre disques, elle nous offre ces Blessures du vent, qui célèbrent l'urgence du vivant : une parole ardente et fraîche qui fait le tour de la vie en une naissance sans fin, délivrant l'espérance des blessures pour mieux marier la vie au vent.

  • "Prier, c'est téléphoner à Dieu", disent les enfants, "prier c'est penser à Dieu en l'aimant", ajoute un poète. Quel qu'en soit l'objet, les effets de la prière se ressemblent et restent proportionnés à la foi qui anime le croyant : si elle n'est exaucée, la prière apaise celui qui la profère, le restitue dans son intégralité. Elle apporte ce qu'une simple concentration cérébrale ne saurait créer : la certitude d'une présence, une communion avec la source et la destination de l'être, une ouverture vers le futur, une confiance restaurée, quelque chose qu'il faut bien appeler amour.
    Reflet vivant de l'âme contemporaine, ces prières qui montent de toute la terre disent plus que jamais la soif de Dieu et témoignent déjà que le XXIe siècle sera religieux.
    Véritable anthologie, Soleil de prières rassemble plus de trois cents textes venus du monde entier par le biais des associations et des églises, signés pour certains d'entre eux par de grands noms : Frère Roger, Mère Teresa, Albert Schweitzer, Alexandre Soljenitsyne, etc.
    Un ouvrage que Sylvie Reff a voulu construire "comme le Livre de Job, allant de la révolte à la louange" et qu'elle a mené comme un "voyage intérieur".

empty