• Afin de comprendre le fonctionnement psychologique des tueurs en série, Stéphane Bourgoin a interviewé des dizaines de criminels. Douze serial killers détaillent ici dans des nouvelles, des textes autobiographiques, inédits ou rares, leurs fantasmes meurtriers les plus sanglants et dérangeants. Dans le couloir de la mort, Carl Panzram n'a aucun regret. Il a tué vingt-et-une personnes, en a violé des milliers. Fritz Haarmann mordait ses victimes pour les tuer, avant de découper leurs cadavres. Elliot Rodger a massacré la population d'Isla Vista pour se venger des femmes qui refusaient de s'offrir à lui.

  • Stéphane Bourgoin a rencontré plus d'une soixantaine de tueurs en série à travers le monde. Il relate ici l'histoire, retrace le profil psychologique et analyse la personnalité de six d'entre eux. Et non des moindres. Du Vampire de Düsseldorf à l'Ogre de Santa Cruz, en passant par le Cannibale de Milwaukee, ce sont à chaque fois de véritables monstres auxquels il nous confronte. Ames sensibles s'abstenir !

  • Cela fait trente ans que Stéphane Bourgoin interroge les serial killers. Il a rencontré plus de soixante-dix de ces tueurs aux quatre coins de la planète, qu'il a essayé de présenter de manière distanciée, sans porter le moindre jugement. Dans ce livre, il raconte l'envers du décor, l'épreuve physique de ces rencontres et les moments d'angoisse qui les précèdent. Comme sa crise de terreur lors de son face à face avec un homme accusé du meurtre de 34 femmes en Floride ou son stress lorsqu'il doit se plonger dans l'affaire de Dean Arnold Corll, surnommé " The Candy Man ", tueur en série sadique qui a torturé et assassiné 27 adolescents. Un témoignage exceptionnel et terrifiant.

  • Suspecté de 34 assassinats, Gerard Schaefer, policier, avoue à Stéphane Bourgoin qu'il aurait commis une centaine de meurtres. À quelques pas du couloir de la mort, il est poignardé de quarante coups de couteau. Après des années d'enquête aux côtés du shérif et des avocats des victimes, des entretiens avec les codétenus et l'ex-petite amie du serial killer, Stéphane Bourgoin dresse le portrait terrifiant et douloureux de Sex Beast.

  • Connaissez-vous le Boucher fou de Kingsbury Run? Ou encore le Tueur de bonnes de la Belle Epoque? Stéphane Bourgoin dresse le portrait de quinze meurtriers et tueurs en série occultés par l'histoire criminelle, du début du XXe siècle jusqu'à nos jours. Quatre affaires sont américaines, cinq sont françaises et les six dernières portent sur des femmes multirécidivistes.

  • Herman Webster Mudgett ou H. H. Holmes (16 mai 1860 - 7 mai 1896), plus connu sous le pseudonyme de Docteur Henry Howard Holmes, est un tueur en série américain. Pendant les années 1890, Holmes est l'assassin de probablement deux cents clients dans son hôtel de Chicago qu'il avait ouvert à l'occasion de l'Ex-position universelle de 1893. Après sa condamnation, il a avoué 27 meurtres et, bien que seuls neuf aient été confirmés, il est estimé qu'il en aurait commis deux cents. Holmes est souvent considéré comme le premier tueur en série américain...

  • Du premier au dernier de l'année, il n'est pas un jour sans faits divers, meurtres sanglants ou arrestations mémorables. Stéphane Bourgoin, expert en criminologie, recense dans ce livre 365 histoires plus cruelles et insolites que n'importe quelle fiction. Des plus classiques - Landru, Jack l'Eventreur ou le Dahlia Noir - aux affaires les plus sauvages, ces récits nous plongent dans le monde fascinant et terrible de la criminologie : police scientifique, tueurs en série, femmes tueuses, couples diaboliques.

  • En 1888 à Londres, cinq femmes sont massacrées par un serial killer surnommé Jack l'Éventreur. Ses cibles, des prostituées du misérable quartier de Whitechapel, sont mutilées, certains de leurs organes prélevés... Ces semaines de terreur sont à l'origine d'un mythe qui dure depuis plus de 125 ans. Grâce à l'étude des archives secrètes de Scotland Yard et aux analyses des profilers du FBI, à la lumière des derniers développements de la police scientifique, Stéphane Bourgoin dresse le portrait de l'assassin.

  • - Durant plusieurs mois, Stéphane Bourgoin a accompagné Micki Pistorius, la première femme au monde à avoir accédé au métier de profiler, dans trois enquêtes sur des serial killers. Des scènes de crime aux commissariats en passant par les morgues et les prisons de haute sécurité, il témoigne des méthodes de Micki Pistorius, de sa façon de résoudre les cas, mais aussi de ses doutes et ses moments de faiblesse.

    - Spécialiste français mondialement reconnu des tueurs en série, Stéphane Bourgoin est l'auteur de dizaines d'ouvrages sur le sujet, traduits dans près d'une vingtaine de pays. Il a rencontré pas moins de 70 tueurs en série et a participé à plus de 400 émissions télévisées. On lui doit notamment, chez Grasset, Serial killers et Le Livre noir des serial killers.

  • Entre 1959 et 1971, une ombre terrifiante plane sur l'île de Jersey. Celle d'un homme qui, dissimulé sous un sinistre déguisement hérissé de clous, commet une série de viols et d'agressions sauvages... Stéphane Bourgoin raconte avec une précision chirurgicale comment la «Bête de Jersey» fit régner l'épouvante sur la petite île anglo-normande aux institutions médiévales, dont la police n'était pas armée pour combattre un tel criminel.
    Aborder une île grâce à la singularité d'un récit et au pouvoir évocateur d'une carte illustrée, telle est la proposition de la collection Insulaires, dirigée par Bruno Fuligni. Une fois dépliée, la jaquette du livre se révèle être une magnifique carte grand format de l'île de Jersey, illustrée par Sergio Aquindo.

  • Gary Ridgway est né le 18 février 1949 à Salt Lake City dans l'Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et jeter leurs cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, dans l'État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribue le surnom de "tueur de la Green River", du nom de la rivière dans laquelle il jette ses cinq premières victimes. Cependant, il n'a été démasqué qu'en novembre 2001, grâce à l'analyse de traces ADN...

  • La plus grance galerie de tueurs de l'Histoire...

    365 authentiques portraits de serial killers, un pour chaque jour de l'année, depuis l'antiquité jusqu'à nos jours.

    Assassin à treize reprises et condamné à mort, on oublie de le pendre pendant sept ans et il est grâcié. Un auteur de nouvelles, fan d'Hannibal Lecter, éventre sa mère pour y placer une poupée. Policier à Miami et tueur en série de criminels, il inspire le héros de la série Dexter. Une adolescente dénonce son père serial killer dans un talk-show à la télévision. Un vampire suédois qui consomme la chair de ses deux soeurs. À Hong-Kong, des fillettes sont tuées puis violées pour « créer » des fantômes destinés à tourmenter l'épouse du meurtrier. Un serial killer travesti qui adore se déguiser en Adolf Hitler. Un père et son fils deviennent tueurs en série à 22 ans d'intervalle. Schizophrène et serial killer, il rêve d'être Freddy Krueger. Un authentique tueur en série engagé pour jouer aux côtés de Val Kilmer. Icône gay et travesti, « Ryan le dépeceur » devient une vedette de la chanson dans le Couloir de la mort. Condamné pour huit des trente meurtres qu'il avoue, Thomas Quick est un serial killer qui n'a jamais existé. Un trio de cannibales qui vend des beignets de chair humaine. Une tueuse en série iranienne s'inspire d'Agatha Christie pour commettre ses forfaits. En prison, le tueur du Zodiaque épouse un criminel travesti qui exige de changer de sexe. Un serial killer canadien qui écrit des livres pour enfants. Une Australienne tue son fils de deux ans quand une voix lui affirme qu'il est Jack l'Eventreur...

  • Pendant des années, il a agi en toute impunité. Depuis sa première condamnation en 1966, à l'âge de vingt-quatre ans, près de 40 ans de la vie d'un prédateur sexuel qui a su profiter des failles du système judiciaire et du manque de communication entre les différents services de police. A l'une de ses victimes en 2003, Michel Fourniret affirme  : «  Je suis pire que Dutroux  ».
    Le 28 mai 2008, Michel Fourniret écope d'une réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour sept assassinats, viols et enlèvements. Son épouse et complice Monique Olivier est aussi condamnée à la perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 28 ans.
    En novembre 2018, il est jugé pour le meurtre de Farida Hamiche, commis le 12 avril 1988, pour s'emparer du trésor du «  Gang des postiches  ». Le 16 février 2018, «  L'ogre des Ardennes  » reconnaît les assassinats de Marie-Angèle Domece et de Joanna Parrish, tuées en 1988 et 1990, pour lesquels il doit passer en jugement en 2019.
    Mais le passé criminel de Fourniret recèle encore beaucoup de zones d'ombre, notamment entre 1990 et 2000...
    Ce livre-témoignage retrace le terrible parcours du couple Fourniret-Olivier, mais il donne aussi la parole aux victimes et à leurs proches, aux enquêteurs, aux magistrats et avocats parties prenantes dans la traque d'un des pires tueurs en série ayant sévi en France et en Belgique.

  • Dans les années 1980, un policier de Miami tue en série des trafiquants de drogue avec un rituel particulier. Manuel Pardo Jr. est un bon père de famille et n'éprouve aucun regret. « J'ai rendu service à l'humanité. Je pouvais les truffer de vingt balles et ça ne m'a jamais empêché de dormir comme un bébé. » Policier à Miami, bon père de famille, aimé par ses proches et serial killer qui sévit pour « une juste cause »... La fiction imite d'autant mieux la réalité que la troisième saison de Dexter nous présente le personnage d'un procureur tueur en série qui se nomme Miguel Prado Jr., à rapprocher du vrai Manuel Pardo Jr... Mais la fiction peut aussi nourrir l'imaginaire d'un tueur en série. Pour preuve à Edmonton, Canada, en octobre 2008 : Mark Twitchell, un cinéaste qui a tourné un film hommage à Star Wars l'année précédente, produit un thriller où le héros est un serial killer « à la Dexter » qui attire des inconnus dans un garage pour les tuer et les démembrer. Deux semaines après ce tournage, le réalisateur tend un piège à deux hommes dans ce même garage, où il les attaque le visage dissimulé par un masque de hockey. En parallèle, le meurtrier, qui anime une page Facebook au nom de « Dexter Morgan », écrit un journal intime où il exprime ses fantasmes et décrit ses crimes dans les moindres détails. Ce document exceptionnel, « SKConfessions », ainsi que son auto-analyse, « Profil d'un psychopathe », sont publiés ici pour la première fois.

  • Entre 1948 et 1949, dans un petit village français, furent commis des meurtres d'une rare violence. 70 ans plus tard, cette affaire reste un mystère. Thomas Loreau, jeune chroniqueur judiciaire, s'est passionné pour ce fait divers. Il y a un an, il a rouvert le dossier et soumis les faits de l'époque aux techniques modernes d'investigation et aux travaux d'experts actuels. Il a livré ses découvertes sur le compte Malfosse1948 sur Facebook et Instagram.

    Stéphane Bourgoin l'a rencontré et a réuni dans cet ouvrage les indices et les preuves indispensables pour découvrir l'assassin grâce aux archives de l'affaire de 1948?: rapports originaux, coupures de presse, photos d'époque, dossiers de la police judiciaire, etc.

    Spécialiste des tueurs en série, il partage ses méthodes de profilage et ses analyses pour réduire le nombre de suspects et vous aider à trouver le meurtrier.

    Saurez-vous résoudre l'affaire Malfosse??
    Malfosse est une expérience unique?: une enquête que l'on peut mener seul ou à plusieurs, un jeu doté de nombreuses récompenses et une aventure passionnante, aventure que vous pouvez prolonger grâce à une série audio, une application, un documentaire, un jeu de société, et même une séance de spiritisme avec Alexa.

  • La plus grande énigme criminelle de l'Histoire enfin résolue.

    15 janvier 1947, Los Angeles.
    Le cadavre coupé en deux d'Elizabeth Short, le « Dahlia Noir », est découvert sur un terrain vague. Vidé de son sang et lavé. Elle a été gardée prisonnière pendant plusieurs jours afin d'être soumise à d'innommables tortures, tenues secrètes à ce jour par la police de Los Angeles. Aujourd'hui, Stéphane Bourgoin vous dévoile le monstrueux rituel du tueur. L'analyse de la scène de crime et les pratiques hors normes de l'assassin prouvent, sans l'ombre d'un doute, qu'il n'en est pas à son premier forfait.

    1934-1950, Cleveland, Ohio.
    1939-1940, New Castle et Stowe Township, Pennsylvanie.
    Un serial killer mutile et décapite hommes et femmes. Il lave et vide de leur sang les corps de ses victimes. Et il pratique un rituel similaire à celui du Dahlia Noir. Vingt ans d'investigations, une méthode inédite et l'analyse de milliers de « cold cases » ont mené Stéphane Bourgoin sur la piste de l'un des pires tueurs en série américains, et lui ont permis d'élucider ce crime légendaire, une hypothèse validée par les célèbres « profilers » de l'Académie nationale du F.B.I., à Quantico. L'enquête événement Qui a tué le Dahlia Noir ? nous livre le résultat de sa quête obsessionnelle.

  • Cette nouvelle édition des almanachs du crime et des faits divers, revue et augmentée, est une véritable anthologie du crime : un fait divers pour chaque jour de l'année. 365 histoires saignantes plus vraies que nature, illustrées de nombreuses photos.
    Avec un supplément empoisonné de 48 pages : Dans Art killer vous découvrirez d'authentiques dessins de serial killers, réunis et présentés par Stéphane Bourgoin.

  • Ouvrage de référence, traduit dans le monde entier, cette édition revue et augmentée pour la quatrième fois est le résultat de trente-cinq années de recherches sur ces criminels qui tuent en série sans mobile évident et qui commettent leurs forfaits en toute impunité pendant des mois, voire des années. Stéphane Bourgoin a pu s'entretenir avec plus de soixante-quinze de ces serial killers dans les prisons de hauté sécurité du monde entier. Cannibales, pédophiles, routards du crime, anges de la mort, psychotiques, tel Gary Heidnik, dont le cas inspire le personnage de Buffalo Bill dans Le Silence des agneaux ; authentiques vampires modernes, femmes criminelles, tueurs d'enfants, nécrophiles et chasseurs de têtes, à l'image d'Ed Kemper qui sert de modèle au Hannibal Lecter de Thomas Harris... L'auteur a pu rencontrer les agents spéciaux du FBI chargés d'étudier ces assassins hors norme, ainsi que des profilers du monde entier qui utilisent une approche psychologique et des bases de données informatiques pour résoudre les enquêtes. Leurs conclusions sont confrontées à l'avis des plus grands psychiatres dans le domaine. L'ouvrage est complété par une étude sur la "détection de la sérialité", par le colonel de Gendarmerie Joël Vaillant et par une étude sur les nouvelles méthodes d'investigation informatique du FBI.

  • Réunis pour la première fois, voici les derniers mots de centaines de condamnés à mort exécutés à travers les âges et les continents depuis que la peine capitale existe. Ils ont été prononcés sous des potences,  des échafauds, dans la chambre d'exécution, juste avant l'injection létale, l'électrification ou la décapitation. Le condamné est attaché, menotté ou sanglé à une civière.

    Les paroles que vous allez lire sont reproduites dans leurs termes exacts et Stéphane Bourgoin livre le récit détaillé du dernier jour de ces hommes, du réveil au dernier repas, jusqu'à leur dernier souffle. Figées à l'instant crucial et fatidique, ces voix d'outretombe sont poignantes, étranges, défiantes, parfois humoristiques, mais toujours inoubliables. Certains prient, livrent des messages d'amour, d'amitié, de remerciements, d'autres demandent pardon, crient leur innocence, lancent une dernière provocation, vont jusqu'à l'ultime tentative. Quand d'autres démontrent que leur indifférence au monde ou leur haine restent inchangées.

    La mort nous attend tous, au bout du chemin, mais seuls les condamnés à la peine capitale en connaissent le jour et l'heure. Bienvenue sur le dernier rivage.

    Plus grand spécialiste mondial des tueurs en série, auteur d'une cinquantaine d'ouvrages traduits dans vingt langues, Stéphane Bourgoin a interviewé à ce jour plus de soixante-dix serial killers. Les dernières paroles des condamnés à mort est l'aboutissement de trente-cinq ans de rencontres dans le couloir de la mort.

  • « A chaque jour son crime. Ils nous parlent, nous touchent, nous troublent, nous révèlent. J'ai voulu rassembler, sous la forme d'un almanach, ce que je sais, ce que j'ai découvert de 314 tueurs en séries, 193 autres types d'assassins et de plus de 5 700 meurtres.
    Serial Krimes ? Des articles de fond sur des tueurs en série français comme Landru ou Claude Lastennet, une évocation de crimes célèbres qui ont défrayé la chronique à Hollywood, l'histoire de criminels sexuels tels que Léger, Menesclou ou Soleilland, ou encore des enquêtes réalisées par des voyants. Vous lirez des reportages tirés de la presse de l'époque et le récit de certaines pratiques judiciaires oubliées. La réalité dépasse souvent la fiction, ce qui n'a pas empêché de nombreux auteurs ou scénaristes de s'inspirer des meurtres atroces que vous vous apprêtez à découvrir. »            S. B.

  • Dans la tête d'Edmund Emil Kemper : l'ogre de Santa Cruz Nouv.

    Le serial killer Edmund Emil Kemper, géant de deux mètres six, cent soixante kilos et au Q.I. de 145, a été rendu célèbre par la série TV Mindhunter. À l'âge de quinze ans, il est interné à la suite du meurtre de ses grands-parents. Cinq ans et demi plus tard, il est libéré sur décision favorable des psychiatres. Alors, en l'espace de deux ans, il tue, décapite et mutile huit personnes, allant parfois jusqu'à violer leurs cadavres : six étudiantes, sa mère et la meilleure amie de celle-ci. Surnommé « L'Ogre de Santa Cruz », Kemper est incarcéré dans la prison de Vacaville, en Californie, depuis 1974. Publiée pour la première fois en 1998, cette nouvelle édition augmentée est enrichie par de nombreux documents et témoignages inédits.

  • Premier livre en France entièrement consacré à l'auteur américain Fredric Brown (1906-1972), maître tant du polar que de la SF, ce volume comprend :
    - des témoignages de ceux qui l'ont connu : William F. Nolan, William Campbell Gault, Walt Sheldon, Elizabeth Charlier-Brown (sa seconde épouse); et de ceux qui ont approché de près son oeuvre : Bill Pronzini, Lawrence Block, Harry Whittington ;
    - une étude de François Guérif sur Ed et Am Hunter ;
    - plusieurs textes inédits dont dix poèmes en édition bilingue ;
    - une bibliographie de ses 30 romans et de ses 271 nouvelles, résumés et commentés ; suivie d'une filmographie ;
    - un cahier de 16 pages d'illustrations avec des photos inédites.

  • "Cela fait trente ans que j'interroge les serial killers. J'ai rencontré plus de soixante-dix de ces tueurs et tueuses multirécidivistes aux quatre coins de la planète. J'ai accumulé des ouvrages de criminologie, journaux de faits divers, archives de police, photos et vidéos de scènes de crimes, confessions, dessins et écrits.
    Dans mes livres, j'ai toujours présenté les serial killers de manière distanciée, sans porter le moindre jugement ni faire part de mon ressenti. Dans Mes conversations avec les tueurs, je désire vous faire partager l'envers du décor. Vous montrer l'épreuve physique de ces rencontres, les moments d'angoisse qui précèdent les entretiens, la peur, parfois. Vingt ans plus tard, mon corps se souvient encore de la terreur qui s'est emparée de moi lors de ma rencontre avec Gerard Schaefer, un ex-policier accusé du meurtre de 34 femmes en Floride. Dès l'instant où je me suis trouvé face à lui, j'ai eu le sentiment d'être confronté au Mal absolu.
    Je suis préparé, mentalement, à rencontrer ces "personnages" plus ou moins hors du commun. Mais à mon retour à Paris, je me demande parfois si ces voyages ont eu lieu. Oui, ils sont bien réels. Et incroyables."S.B.

empty