Actes Sud

  • Ruines d'avenir

    Michel Butor

    Fasciné par la monumentale tenture de l'Apocalypse du château d'Angers, Michel Butor se fait passeur des visions de saint Jean. Ruines d'avenir marque une tension paradoxale : l'avenir est en ruines ; des ruines naît l'avenir. Pour chanter la fabuleuse et luxuriante tapisserie, pour dire aussi ce qu'il voit du haut de ses quatre-vingt-dix-ans, Michel Butor a composé un poème de sept épîtres édité au printemps 2014 sous la forme de sept précieux livres d'artiste. Tirée à 14 exemplaires seulement, l'oeuvre est illustrée d'interventions originales du poète et de six artistes. Le présent ouvrage offre un fac-similé des livres d'artiste, agrémenté de commentaires de l'oeuvre littéraire et plastique. Il accompagne une exposition itinérante de 2016 à 2018 (Angers, Arles, Nice, Compiègne, Mariemont en Belgique).

  • " c'est le michel butor qui se met à la fenêtre que nous avons voulu interroger dans ces entretiens qui portent sur l'essence de notre modernité.
    On y découvrira un homme qui sait s'appuyer sur sa propre expérience pour forcer chacun d'entre nous à porter un autre regard sur le monde d'aujourd'hui, un monde qui se transforme à une vitesse vertigineuse, qui devient presque impossible à saisir et où pourtant les signes de notre condition future sont déjà en germe. il nous a semblé que seul un frontalier comme michel butor pouvait en effet se livrer à ce vaste tour d'horizon de ce qui fait cette modernité qui nous aveugle ".

  • Les effets, souvent curieux, des abus d'excitants. Cet étonnant texte de Balzac illustré de reproductions d'eaux-fortes et de linogravures de Pierre Alechinsky est réédité à l'occasion de l'exposition "Balzac-Alechinsky, Le traité des excitants modernes" présentée au musée Balzac de Saché (Indre-et-Loire) du 1er juin au 30 septembre 2013.

  • Le 21 mai 1996, sept moines étaient assassinés par un groupe islamiste au Monastère de Tibhirine en Algérie.
    Ce crime avait bouleversé l'opinion internationale. Depuis, de nombreuses commémorations ont eu lieu à la mémoire de ces sept religieux. Rachid Koraïchi, artiste plasticien, souhaite à son tour leur rendre hommage. Son témoignage, en tant qu'artiste algérien, constitue une réponse humaniste à la haine et à l'intolérance. Ses récents projets inspirés de textes mystiques (Ibn Arabi, Attar, Rumi...), témoignent de son intérêt pour les êtres qui ont fait le choix d'une vie contemplative et spirituelle.
    Le projet consistera en la réalisation de 7 livres d'artistes et à l'installation à Tibhirine d'un jardin à la mémoire de ces moines. Ce titre " Les 7 dormants " fait référence à un conte populaire arabe. Il évoque le retrait de la vie quotidienne, le sommeil, la résurrection.

empty