• À seize ans, la future reine du cancan est blanchisseuse. Mais le soir, Louise Weber «emprunte » les robes des clientes pour courir à l'Élysée-Montmartre. Celle que l'on va surnommer La Goulue se fait rapidement remarquer par sa gouaille et son culot : puisqu'il est interdit aux femmes d'entrer dans un lieu public sans être accompagnées par un mâle, elle arrive au Moulin Rouge avec un bouc en laisse ! Immortalisée par Toulouse-Lautrec et Renoir, elle s'impose dans le milieu mondain et côtoie le prince de Galles, le shah de Perse, le baron de Rothschild... avant de devenir dompteuse de fauves et de tomber en disgrâce.
    À partir de son journal intime et diverses recherches menées notamment aux archives de la société des amis du Vieux Montmartre, Maryline Martin a dessiné le portrait tendre et intimiste d'une figure incontournable de la Butte : une femme libre, fantasque, généreuse et attachante.

  • À seize ans, la future reine du cancan est blanchisseuse. Mais le soir, Louise Weber « emprunte » les robes des clientes pour courir à l'Élysée Montmartre. Celle que l'on va surnommer La Goulue se fait rapidement remarquer par sa gouaille et son appétit de vivre. Au Moulin Rouge, elle bouscule les codes en arrivant avec un bouc en laisse, détournant ainsi l'interdiction faite aux femmes d'entrer dans un lieu public sans être accompagnées par un mâle ! Immortalisée par Toulouse-Lautrec et Renoir, elle va également s'imposer dans le milieu mondain et côtoyer les plus grandes personnalités de son temps - le prince de Galles, le shah de Perse, le baron de Rothschild, le marquis de Biron... - avant de tomber en disgrâce.Pour mener à bien cette biographie, Maryline Martin s'est plongée dans le journal intime de la danseuse, conservé au Moulin Rouge. Elle a également consulté les archives de la société des amis du Vieux Montmartre, le service de la mémoire et des affaires culturelles de la préfecture de Police et les divers documents des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris. À partir de ses recherches, elle a pu dessiner le portrait tendre et intimiste d'une figure incontournable de la Butte Montmartre : une femme libre, fantasque, généreuse et attachante.
    Journaliste littéraire, Maryline Martin a écrit des nouvelles et des romans dans lesquels elle s'interroge sur la place et le rôle des femmes dans l'histoire.

  • Les dames du chemin

    Maryline Martin

    • Glyphe
    • 26 Mars 2013

    Ce 16 avril 1917, nous voici à nouveau dans les entrailles de l'enfer. Nous attendons le coup de sifflet pour monter à l'assaut.
    J'ai conjugué le verbe attendre à tous les temps. J'ai attendu sans angoisse la lettre de mobilisation. J'attendais avec impatience les lettres et les colis, ces traits d'union avec l'arrière. Aujourd'hui, j'attends la mort, cette faux qui m'a seulement effleuré durant deux ans. Camarde, camarade.

    Des recherches sur son grand-oncle tué au Chemin des Dames ont amené Maryline Martin à écrire ce recueil de nouvelles sur la Grande Guerre.

  • La vie devant elles

    Maryline Martin

    • Glyphe
    • 18 Mars 2017

    Quinze témoignages de femmes poignants, émouvants, tragiques, jamais indécents. Quinze portraits féminins, peut-être le reflet d'une seule et même femme?: -celle qui, depuis des générations, s'indigne et trépigne, trébuche mais se relève et se révèle malgré les discriminations. Quinze nouvelles résolument féministes et optimistes. - «?Dans ces histoires d'enfants, de fillettes, de femmes?: une lumière. Si petite soit-elle, elle est capable de rendre supportable le souvenir d'un passé insupportable et d'ouvrir sur une sérénité qui ressemble au bonheur. Un bonheur modeste comme cette petite flamme justement qui ne s'éteindra pas car elle se transmettra, à tous les lecteurs, à toutes les lectrices de ce petit livre, fait de pépites d'instant qui font du bien à l'âme.?» Hubert de Maximy. - L´auteur. Maryline Martin publie son troisième ouvrage après ´´Les Dames du Chemin´´ - recueil de nouvelles primé en 2014 par le Label Centenaire et le prix de la nouvelle Lauzerte - et ´´L'Horizon de Blanche´´, tous deux aux Éditions Glyphe.

  • Nous avons tous été attirés à un moment donné de notre vie par un regard, un sourire, le timbre cristallin d'une voix et la fragrance d'un parfum. Ces rencontres restent gravées dans notre mémoire malle coquillages, il suffit d'une phrase, d'une émotion pour qu'elles sortent de leur léthargie.Il a fallu une seule rencontre comme celle ci pour que le cours de ma vie change en ce jour d'août 2000. Une dame à la chevelure de neige, au regard espiègle et au sourire mutin m'a confiée par un bel après midi sa malle aux trésors. Ma dame en bleu peut être l'avez vous rencontrée , elle est d'ici mais aussi d'ailleurs, elle est intemporelle.

  • Ce 16 avril 1917, nous voici à nouveau dans les entrailles de l'enfer. Nous attendons le coup de sifflet pour monter à l'assaut.
    J'ai conjugué le verbe attendre à tous les temps. J'ai attendu sans angoisse la lettre de mobilisation. J'attendais avec impatience les lettres et les colis, ces traits d'union avec l'arrière.
    Aujourd'hui, j'attends la mort, cette faux qui m'a seulement effleuré durant deux ans. Camarde, camarade.
    Des recherches sur son grand-oncle tué au Chemin des Dames ont amené Maryline Martin à écrire ce recueil de nouvelles sur la Grande Guerre.

  • L'horizon de Blanche

    Maryline Martin

    • Glyphe
    • 10 Octobre 2015

    Août 1914. Mobilisation générale. Les hommes partent au front. Numance, un homme jaloux, fruste et volage, laisse sa femme Blanche à une liberté toute nouvelle. Guidée par Marguerite, sa grande amie, elle découvre le féminisme sans s'inquiéter des remontrances de son mari.

    Août 1914. Blanche fait la rencontre de Louis Lecomte, un jeune médecin. Louis est séduisant. Louis est rassurant. Louis va la convaincre de servir la nation en s'engageant comme infirmière sous la bannière de l'Union des Femmes de France.
    Août 1915. Numance devient «Baise la mort». Dans les tranchées, il attend impatiemment des nouvelles de sa femme...qui n'arrivent plus.
    Des hommes et des femmes, séparés - ou réunis - par la guerre, s'aiment, se déchirent, espèrent, se désespèrent. L'envers de la guerre se dévoile à nous dans ce qu'elle a de plus intime.

    L'Horizon de Blanche est le deuxième ouvrage de Maryline Martin. Après un recueil de nouvelles, Les Dames du Chemin (Éditions Glyphe), primé en 2014 par le Label Centenaire, l'auteur écrit un roman très documenté dans lequel les femmes tiennent, une nouvelle fois, un rôle important.

  • La collection est enrichie par de nombreuses ressources numériques, tant pour les étudiants que pour les enseignants (voir Plus prescripteur).
    L'accès à ces ressources est gratuit pour les enseignants qui ont prescrit l'ouvrage (accès à un site dédié à la collection ou en téléchargeant le logiguide de l'ouvrage).

  • Les processus administratifs sont indispensables au bon fonctionnement de toute organisation afin d'assurer la satisfaction des besoins exprimés par les clients ou les membres de l'organisation.
    Les contextes professionnels diversifiés et les applications contenus dans l'ouvrage permettent d'étudier ces processus administratifs afin d'offrir aux étudiants la possibilité de s'approprier progressivement la compétence nécessaire à leur réalisation.
    Les processus administratifs présentés dans l'ouvrage synthétisent, illustrent et simplifient les procédures en place, en mettant ainsi en valeur les capacités des étudiants à appréhender le monde professionnel.

  • - Qui ne s'est jamais interrogé en visitant un monument sur les techniques de construction des bâtisseurs médiévaux ? Cet ouvrage nous livre leurs nombreux secrets et met en lumière les métiers du Moyen Age en se basant sur l'exceptionnel chantier de Guédelon.
    - Situé en Bourgogne, ce chantier médiéval de reconstruction historique d'un château fort a débuté en 1997. 45 artisans (carriers, tailleurs de pierre, maçons, bûcherons, charpentiers, forgeron, charretiers, tuiliers, cordier, vannier...) le construisent dans le respect des techniques et des matériaux du xiiie siècle.

empty