Arts et spectacles

  • Ouvrage préfacé par Philippe Parengaux Petit Carnet dédié aux vingt plus grands guitaristes et chanteurs de notre époque. Warren Hayes, Mick Taylor, J. J. Cale, Bo Diddley, Eric Capton, Keith Richards, Jerry Garcia, Mark Knopfler, Frank Zappa, Jimmy Page, Neil Young, Pete Townshend, Carlos Santana, Ry Cooder, David Gilmour, Chuck Berry, Kurt Cobain, Bruce Springsteen, Prince, Jimmy Hendrix.

  • « Il y a de cela six ou sept mois, nous étions quelques-uns à deviser des vacances et chacun faisait ses projets. L'un voulait aller à Royan, l'autre à Arcachon, le troisième à Biarritz...
    - Et vous ? me dit-on.
    - Moi ! je veux aller dans un pays inconnu de ses propres habitants... Je veux aller en Périgord. Là-dessus tous s'esclaffèrent en se gaussant de moi : aller en Périgord ! Mais vous y êtes ! Quelle plaisanterie ! Vous voulez rire !
    Hé bien, ce voyage à travers le Périgord, je l'ai fait, et voici mon carnet de notes.» Eugène Le Roy 100 ans, plus tard, José Correa suit à la trace la balade de Eugéne Le ROY, l'auteur de Jacquou le Croquant.Crayons, pinceaux et carnet d'aquarelle en bandoulière, il prend le temps de l'innocence...
    Croire que l'on peut encore croiser quelques Croquants...
    S'égarer sur des chemins de traverse pour retrouver l' esprit du Périgord

  • Ça a débuté par une chute de papier. Canson aquarelle. J'ai longtemps scruté ce rectangle blanc horizon. Aucune évidence... Juste l'envie... Tracer, gratter... Aucun début, sinon celui d'une autre Aventure. Celle des "Fougères" s'est imposée. Précise et persistante, malgré les ans. Notre "serre-atelier" et tous ses fantômes...

  • Le Jazz avant tout, le jazz par-dessus tout. Boris Vian, figure mythique de la littérature française fut avant tout un amoureux du jazz. Henri Salvador disait de lui : « Il était un amoureux du jazz, ne vivait que pour le jazz, n'entendait, ne s'exprimait qu'en jazz ». Sous le crayon de José Correa renaissent les multi-facettes de cette personnalité hors du commun : poète, parolier, auteur de romans, de pièces de théâtre, écrivain, critique musical, chanteur, musicien. José Correa est l'auteur de deux précédents Petits Carnets : Céline - Aucune illusion et Rimbaud Brothers. José Correa, peintre illustrateur, expose régulièrement en France et à l'étranger. Dans les années 70, il réalise ses premières couvertures pour la revue Fiction aux Éditions Opta. Il réalise également de nombreuses affiches pour le théâtre et la musique (Lionel Hampton, Barney Wilen) ainsi que de nombreuses jaquettes de DVD (Léo Ferré, Georges Brassens, Jacques Brel...).

  • Lavis de chat

    José Correa

    • La lauze
    • 15 Décembre 2016

    Recueil de dessins et de citations de grands auteurs sur le thème du chat.
    Une complicité entre les chats de passages à l'atelier de l'illustrateur, et les textes de Jules Vernes, François Giroud, Jean de la Fontaine, etc...
    26 dessins originaux

  • Couleurs du Périgord

    José Correa

    • Cairn
    • 21 Avril 2009

    Le Périgord, est un conte aux quatre couleurs : vert, blanc, pourpre et noir.
    L'Histoire y a sculpté plus de 3 000 châteaux comme un écho dans les collines. Les Beynac, Castelnaud, Puymartin et le majestueux Hautefort cher à Eugène le Roy, père de « Jacquou le croquant ».
    Dans les grottes de Lascaux, le génie des premiers hommes, crée les peintures de l'Éternité.
    C'est un pays où le mystère a son pied à terre. La futile course du Temps épargne les âmes...
    Conquérir n'est pas de mise... Aucune brutalité...
    Entrer sans masque dans l'ombre de ses forêts de chênes et châtaigniers. Force profonde et rugueuse.
    Dordogne, Vézère, Isle coulent en harmonie entre villages perchés, bastides dorées et vignes intimes, tels Bergerac, Pécharmant ou Monbazillac.Que sont devenus les sorciers de la Double... Cet autre Périgord aux couleurs de pins, étangs et bâtisses de torchis et de colombages.
    Certains matins de brume dans la vallée, une petite église romane au toit de lauzes se souvient de l'Esprit de Montaigne et La Boëtie.

    Ce livre José Correa l'a voulu comme un carnet de voyage. Croquis et oeuvres plus abouties sont la mémoire d'une balade avec le droit d'aimer sans mesure....

  • José Correa, passionné de musique et de littérature, évoque la vie et l'oeuvre de Louis Ferdinand. Voyage au bout de la nuit, Mort à crédit, Guignol's band, une vie de chefs-d'oeuvre en 24 pages de dessins.

  • " je roule jusqu'à ma chambre d'hôtel au volant de mon break! je me suis douché et j'ai parcouru le hall du théâtre jusqu'au bar pour dédicacer nos albums.
    J'ai plié ma tenue de monsieur loyal ; j'ai fait une boule de mes vêtements trempés de sueur que j'ai glissée dans la poche de côté de mon sac. je me suis dirigé à tâtons en me cognant dans les recoins du couloir obscur de cette auberge de campagne en toc et en plastique..." patrick ochs, le chanteur de " rue de la muette " nous livre quelques extraits de ses carnets de route, de ses textes de chansons, illustrés par josé correa.

  • Une bonne nouvelle! 20 ans après sa mort, Brassens est toujours vivant.
    Sa popularité intacte pourrait en surprendre plus d'un : Comment un auteur compositeur qui célèbre les putains, les femmes adultères et tondues peut-il devenir et demeurer un auteur si populaire ? Comment quelqu'un qui raille les curés, les gendarmes, et qui met en scène la mort avec autant de malice dans ses chansons peut-il rassembler autant de monde autour de lui ? Comment un artiste aussi discret dans ses arrangements que sa vie publique et sa vie privée, peut-il à ce point fasciner le public ? Les illustrations de José Corréa et les textes de Jean Bonnefon nous emmènent flâner un peu sur ce Boulevard du temps qui passe, et qui garde à tout jamais, la mémoire de Georges Brassens.

empty