Cairn

  • « Il y a de cela six ou sept mois, nous étions quelques-uns à deviser des vacances et chacun faisait ses projets. L'un voulait aller à Royan, l'autre à Arcachon, le troisième à Biarritz...
    - Et vous ? me dit-on.
    - Moi ! je veux aller dans un pays inconnu de ses propres habitants... Je veux aller en Périgord. Là-dessus tous s'esclaffèrent en se gaussant de moi : aller en Périgord ! Mais vous y êtes ! Quelle plaisanterie ! Vous voulez rire !
    Hé bien, ce voyage à travers le Périgord, je l'ai fait, et voici mon carnet de notes.» Eugène Le Roy 100 ans, plus tard, José Correa suit à la trace la balade de Eugéne Le ROY, l'auteur de Jacquou le Croquant.Crayons, pinceaux et carnet d'aquarelle en bandoulière, il prend le temps de l'innocence...
    Croire que l'on peut encore croiser quelques Croquants...
    S'égarer sur des chemins de traverse pour retrouver l' esprit du Périgord

  • Gironde : qui a des formes harmonieuses nous dit Le Larousse La Gironde offre aux flâneurs unecalme éternité. Cette terre ancienne retient le coeur et l'esprit du voyageur. De la pointe de Grave jusqu'aux limites de la Gascogne, le phare de Cordouan sentinelle patiente, guette les saisons.
    Chaque village de pierres blondes a su apprivoiser l'Histoire et ceux d'ici ont des souvenirs patinés. Il est des noms qui ont traversé le temps et les frontières. Yquem, Médoc, Sauterne, Grae, Margaux, Lafitte et bien d'autres... Dans ces châteaux cernés de vignes mythiques, on respire un mélange subtil de saveur et couleur, caressé par les embruns de l'Atlantique.

  • Couleurs du Périgord

    José Correa

    • Cairn
    • 21 Avril 2009

    Le Périgord, est un conte aux quatre couleurs : vert, blanc, pourpre et noir.
    L'Histoire y a sculpté plus de 3 000 châteaux comme un écho dans les collines. Les Beynac, Castelnaud, Puymartin et le majestueux Hautefort cher à Eugène le Roy, père de « Jacquou le croquant ».
    Dans les grottes de Lascaux, le génie des premiers hommes, crée les peintures de l'Éternité.
    C'est un pays où le mystère a son pied à terre. La futile course du Temps épargne les âmes...
    Conquérir n'est pas de mise... Aucune brutalité...
    Entrer sans masque dans l'ombre de ses forêts de chênes et châtaigniers. Force profonde et rugueuse.
    Dordogne, Vézère, Isle coulent en harmonie entre villages perchés, bastides dorées et vignes intimes, tels Bergerac, Pécharmant ou Monbazillac.Que sont devenus les sorciers de la Double... Cet autre Périgord aux couleurs de pins, étangs et bâtisses de torchis et de colombages.
    Certains matins de brume dans la vallée, une petite église romane au toit de lauzes se souvient de l'Esprit de Montaigne et La Boëtie.

    Ce livre José Correa l'a voulu comme un carnet de voyage. Croquis et oeuvres plus abouties sont la mémoire d'une balade avec le droit d'aimer sans mesure....

  • Couleurs de Gironde

    José Correa

    • Cairn
    • 1 Avril 2008

    Gironde : qui a des formes harmonieuses nous dit Le Larousse La Gironde offre aux flâneurs unecalme éternité. Cette terre ancienne retient le coeur et l'esprit du voyageur.
    De la pointe de Grave jusqu'aux limites de la Gascogne, le phare de Cordouan sentinelle patiente, guette les saisons.
    Chaque village de pierres blondes a su apprivoiser l'Histoire et ceux d'ici ont des souvenirs patinés.
    Il est des noms qui ont traversé le temps et les frontières. Yquem, Médoc, Sauterne, Grae, Margaux, Lafitte et bien d'autres... Dans ces châteaux cernés de vignes mythiques, on respire un mélange subtil de saveur et couleur, caressé par les embruns de l'Atlantique.
    Ce livre, José Correa l'a voulu comme un carnet de voyage. Croquis et oeuvres plus abouties sont la mémoire d'une balade poétique au fil de l'émotion.

empty