• Le golf est un sport qui exacerbe les émotions. Le joueur est seul face à lui-même et aux challenges que lui propose le parcours. Chaque obstacle imaginé par l'architecte est un nouveau défi qui nécessite de garder la lucidité essentielle pour prendre la bonne décision, pour réaliser le bon coup en fonction d'un contexte donné.
    Une partie de golf est un condensé de la vie. Le joueur va devoir déterminer des objectifs et les adapter en fonction de sa forme et de son ressenti, il va devoir mettre en place une stratégie et essayer de la suivre au mieux, il va être confronté à des émotions positives ou négatives qu'il va devoir gérer... Ne pas céder à l'euphorie ou à la frustration, se soustraire au regard des autres, être déterminé et patient, bienveillant avec lui-même... Le golf est également un sport qui nécessite un apprentissage continu et beaucoup d'humilité, une remise en cause permanente...
    L'auteur part donc du golf et du parcours mythique de l'Albatros pour aborder différentes thématiques en lien avec le développement personnel et le management.
    Il est allé à la rencontre de personnalités (joueurs de golf pros, coachs, présidents et directeurs de la fédération, hommes d'affaires, médecins...) qui partagent leurs expériences et leur vision sur des thèmes complémentaires afin de les mettre en perspective.
    18 trous, 72 coups et autant de sujets essentiels abordés de façon vivante et en correspondance directe avec les enjeux de la vie.

  • « Aujourd'hui ça commence. Aujourd'hui je suis mort. » « Coincé à l'arrière de ma Lincoln Continental, je rêve d'un avion qui m'emporterait au-delà de la vérité », nous confie le président assassiné...
    Et si les faits, seuls, ne suffisaient pas à faire émerger la vérité ?
    S'il fallait les soumettre à l'épreuve de la littérature pour qu'éclate enfin toute la lumière ?

    Depuis l'autre côté, la voix de JFK nous parvient par éclats, esquilles, fragments de souvenirs se réunissant telles les pièces d'un puzzle onirique et pourtant parfaitement documenté. Il a fallu sept ans à Jean-Christophe Buchot pour écrire ce roman noir qui tient tout autant de la poésie que de l'essai.

empty