• La lecture ou l'écoute de contes érotiques est une recherche de plaisirs qui concernent notre corps. érotisme licite, parce qu'il prend soin de se distinguer de la pornographie. Les contes qui vous sont proposés sur ce disque se veulent à la fois légers et discrets. Non point les gros sabots de la vulgarité, mais l'allusion, la douce faille ouverte à l'imagination de chacun : le sexe goûté par des gastronomes. La tendre carte est universelle et nous révèle les désirs et les fantasmes qui embrasent nos coeurs et nos corps tout autour de notre planète. Bon voyage et bon appétit !
    6 contes : La découverte de la caresse, La danseuse arc-en-ciel, Le doigt dans le pot de miel, Comment l'esprit vient aux jeunes filles, Tokkotogn, Eurynomé, adaptés et interprétés par Edith MONTELLE. Habillage sonore réalisé par Grinalbert.

  • Qu'est-ce que le kamishibaï, paquet de planches illustrées glissées dans un coffret ?

  • Dans certaines contrées africaines, lorsque quelqu'un devait être jugé par la communauté pour une faute grave, on appelait le conteur du village.
    Celui-ci ouvrait la séance par un conte philosophique, qui engageait l'assemblée à la réflexion.
    Quand le verdict était tombé, avant que le tribunal ne se disperse, et pour effacer les dissensions apparues pendant le jugement, le conteur disait un conte qui faisait rire tout le monde, cimentant à nouveau le groupe des villageois.
    Voici un florilège des paroles de sagesse que j'ai souvent utilisées lors de mes récitals.

  • L'oeil de la vouivre

    Edith Montelle

    • Slatkine
    • 11 Janvier 2007

    Qui est la Vouivre ? Monstre destructeur ou esprit du terroir ? Femme séductrice ou bête farouche ? Vouivre de feu, Vouivre d'eau ou Vouivre de terre, elle prend les apparences les plus diverses et les plus inattendues.
    Les légendes sont nombreuses qui racontent comment les hommes tentent de voler son escarboucle, cet oeil aux vertus mystérieuses, quand elle va se baigner. Edith Montelle a exploré tous les lieux fréquentés par la Vouivre, essentiellement en Franche-Comté et dans le Jura suisse, trais aussi dans le Sundgau alsacien, dans le Jura souabe, en Bourgogne, au Luxembourg et en Italie. Ce livre dans le sac à dos, le lecteur peut partir en voyage sur les traces de la Vouivre, qui n'habite que des endroits magnifiques.
    Ecrit en 1998, ce livre était le premier document traitant le sujet depuis le roman de Marcel Aviné. Il a reçu une bourse d'écriture du Centre National du Livre. En cinquante récits passionnants, l'auteure dégage le portrait d'une figure mystérieuse et essentielle de la mythologie européenne, symbole utile en ce début de millénaire en mal de repères. L'oeil de la Vouivre, qui est une référence citée dans de nombreuses bibliographies, a été l'objet d'une vitrine dans l'exposition Les Dragons ailés qui s'est tenue au Musée Guimet de Lyon, du 26 mars au 30 août 2002.
    La radio (France-inter, Radio bleu Franche-Comté, RCF, Radio Suisse romande, Radio Jura...) et la télévision (La 5, Arte, France 3 Bourgogne Franche-Comté, Télévision Suisse romande...) lui ont consacré plusieurs émissions.

  • Le chant des vaches

    Edith Montelle

    • Slatkine
    • 11 Janvier 2007

    Dans de nombreuses civilisations, la vache est à l'origine du monde : mère féconde, conseillère attentive et nourrice généreuse, elle assure la prospérité des hommes.
    Aujourd'hui, beaucoup de citadins regrettent nostalgiquement " le temps des vaches ". au pas lent et mesuré du troupeau, les pasteurs arpentent les terres à la recherche de pâturages gras, de points d'eau et de mares salées, tout en chantant pour encourager leurs bêtes. bergers de l'égypte ancienne, peuls du sahel, baras de madagascar, gardiens de yacks de l'himalaya, armaillis des alpes suisses, tous ont appris au contact de leurs vaches la longue patience de vivre.
    Voici quelques récits pour retrouver la saveur enchanteresse des prairies d'antan. vous y rencontrerez des êtres maléfiques : lutins amateurs de crème, sorciers voleurs de beurre, serpents suceurs de lait, diables cornus à sabots de vaches. vous y découvrirez de menaçants ventres de vaches lançant des étincelles, des têtes de veau à mille yeux flamboyants, des songombys, boeufs dévorateurs d'hommes, des osschaart, taureaux à tête humaine, des minotaures, hommes à tête de taureau, et bien d'autres personnages étranges.
    Les petits enfants riront aux éclats à l'écoute des ruses déployées par le lapin pour boire du lait, frémiront dans le ventre du boeuf en compagnie de millet ou s'émerveilleront des exploits de la vache bukolla.

  • A pattes de velours, le chat se promène dans l'imaginaire humain.
    Mais sa griffe nerveuse et cruelle peut jaillir à tout moment de ses coussinets si doux. Édith Montelle a rassemblé et écrit cinquante-quatre contes et mythes du ronde entier pour les amis des chats.

  • Une joyeuse ribambelle de contes oú se rencontrent, se jouent des tours et s'affrontent bûcherons, loups, paysans, petits pains, souris ou renards.
    Des contes de toutes origines qui disent le plaisir de la répétition, celle des situations, des rythmes et des rimes. des contes qui jouent à égrener les mots comme les perles d'un collier souvent porté. un livre à lire par les parents, animateurs et éducateurs, aux enfants qui garderont en mémoire ces brèves histoires à écouter, à jouer, à dire et redire pour le plaisir de se rappeler un bonheur partagé.

  • Chêne, tilleul, sapin, platane, cèdre. Histoires d'arbres invite à découvrir dix-huit espèces d'arbres qui font partie de notre environnement proche, des essences forestières aux espèces plus urbaines.
    Le forestier et la conteuse allient leur plume et leur érudition pour nous livrer des portraits où science et mythologie éclairent nos connaissances sur les arbres et la forêt. Combinés aux contes et légendes intimement liés à ces espèces, les textes documentaires, ainsi que les nombreuses illustrations, fournissent les instruments qui permettent de comprendre et raconter notre relation avec la nature.

  • Un recueil de contes basés sur la répétition pour jouer avec la langue, les mots, s'imprégner de leur musique, de leur poésie, pour rythmer les promenades en groupe, à pied ou en imagination, pour apprendre le monde et comment y vivre en harmonie avec les autres. Bon voyage au pays des randonnées !

empty