• " l'agonie du tibet, écrit elisabeth badinter dans sa préface au livre de pierre-antoine donnet, ce n'est pas seulement des hommes assassinés, des nonnes et des prêtres torturés, des milliers de gens déportés dans les camps de rééducation, c'est aussi un véritable génocide culturel, linguistique et religieux.
    La sinisation systématique du tibet est à moyen terme sa mort assurée. et cela dans l'indifférence générale. " tibet magique, tibet martyr. l'une des tragédies de cette fin de siècle se joue actuellement au pays des neiges. depuis son invasion par la chine en 1950, le tibet est asservi et colonisé. pour rompre le silence, tibet mort ou vif veut d'abord informer. recueillis auprès des protagonistes tibétains aussi bien que chinois, une multitude de témoignages inédits et de documents exclusifs offrent un regard neuf sur ce choc de deux grandes civilisations dont les répercussions sont incalculables.
    Chef spirituel et temporel de six millions de tibétains, le dalaï-lama, prix nobel de la paix 1989, y exprime son parti pris de tolérance et de non-violence. avant qu'il ne soit trop tard.

  • Deng xiaoping arrive au pouvoir à pékin.
    La chine organise les jeux olympiques. entre ces deux dates, trente ans se sont écoulés, au cours desquels la chine, l'un des pays les plus pauvres au monde, est devenue l'une des plus grandes puissances économiques de la planète. puisées dans les archives de l'agence france-presse. ces images décryptent la fulgurante transformation sociale, politique et économique que connaissent les chinois des villes et des campagnes.
    Les textes de pierre-antoine donnet (ancien correspondant de l'afp à pékin) commentent et explicitent ces bouleversements, dans des domaines aussi variés que la conquête de l'espace, la mode, le trafic automobile, les minorités ethniques, la démographie, la migration dans les villes ou la pollution. trois cents photographies. par une des trois grandes agences de presse mondiales. pour découvrir et comprendre les multiples facettes de la chine d'hier et de demain

  • La saga Michelin

    Donnet Pierre-Antoin

    • Seuil
    • 3 Janvier 2008

    L'entreprise au "bibendum" est l'une des plus célèbres de france.
    Fleuron de l'industrie nationale, elle a traversé le xxe siècle, étendant son influence sur les cinq continents jusqu'à devenir, au début du xxie siècle, le premier fabricant mondial de pneumatiques. mais michelin, c'est aussi et surtout une histoire d'hommes, et d'abord celle des deux frères fondateurs : édouard, un "meneur d'hommes" sans pareil, et andré, un inventeur fécond doublé d'un génie du marketing en avance sur son temps.
    Puis il y eut françois, petit-fils d'édouard, capitaine au long cours, qui engagea le développement international de la manufacture ; et édouard, fils de françois, qui était le plus jeune patron du cac 40 quand il se noya, à quarante-deux ans, au large des côtes bretonnes. cette tragédie a sans doute marqué à jamais la destinée d'une entreprise qui a connu d'autres coups du sort. celle-ci a été souvent pionnière, dans la publicité, la technologie, la gouvernante, les guides touristiques.
    Ses détracteurs voient en elle une entreprise paternaliste ; les autres, un modèle de culture d'entreprise. pour ne pas être copié, michelin, il est vrai, a érigé le secret en dogme. ce livre retrace les grandes heures d'une saga extraordinaire et d'une épopée industrielle hors du commun. pour la première fois, une dizaine de ses cadres dirigeants se dévoilent. ils y parlent de leur expérience, de la vie dans l'usine, des succès et des échecs, mais aussi de ce qui attend michelin.
    Car, à l'heure de la mondialisation, de nouveaux défis s'annoncent. ii en va de la survie même de l'entreprise.

  • Le choc Europe/Asie

    Donnet Pierre-Antoin

    • Seuil
    • 6 Février 1998

    Ce livre est fondé sur un projet doublement ambitieux : par son objet même, l'irruption d'une nouvelle puissance mondiale, et par le niveau d'analyse choisi.
    L'auteur ne propose pas une simple enquête journalistique sur le " miracle asiatique " ni un essai strictement économique. il amorce, au-delà de la description proprement dite, une réflexion sur la signification de cet effacement relatif de l'occident.
    Ce qui se passe en asie nous concerne en effet directement. voilà trois siècles environ que la modernité s'identifiait, pour le meilleur et pour le pire, à l'occident.
    Cela n'est plus assuré pour l'avenir. l'émergence de la puissance asiatique coïncide avec l'apparition de valeurs spécifiques qui se démarquent peu à peu des nôtres. certains dirigeants asiatiques parient ouvertement sur la fin d'une parenthèse historique de trois siècles, celle du monopole " moderne " de l'occident.
    Pierre-antoine donnet examine dans ces pages les rapports réels et symboliques entre l'asie et nous.
    Il prend soin d'analyser et de soumettre à la critique ce qu'on appelle déjà " l'asiatisme ". c'est-à-dire ce modèle politique qui s'éloigne résolument de l'occident, ce mélange ambigu de valeurs confucéennes et d'autoritarisme politique qui tend parfois, en se radicalisant, à nier la notion d'universalité.
    Ce livre est le premier depuis la crise financière qui a fait vaciller l'asie en 1997. celle-ci est profonde et annonce une pause dans l'essor de cette région.
    On aurait tort cependant de croire l'envol asiatique définitivement compromis. cette crise rend simplement plus urgente encore la redécouverte de l'asie.

  • La Chine, pays pauvre, isolé et sujet aux disettes il y a encore trente ans, est devenue la deuxième puissance économique de la planète. Atelier du monde, elle a amassé une montagne colossale de réserves en devises et s'est lancée il y a quelques années dans une vague d'acquisitions à l'étranger sans équivalent et dans tous les secteurs. Depuis 2000, les investissements chinois à l'étranger ont été multipliés par quarante. Ce mouvement a un nom en chinois : zouchuqu, « sortir des frontières ». Mais après presque deux décennies d'un développement tentaculaire, le régime communiste a décidé de freiner ces énormes sorties de capitaux car la Chine a bien compris que c'est aussi par le biais de son économie intérieure qu'elle pourrait devenir un jour la première puissance économique mondiale.

empty