• Après Matthieu, Marc, Luc, voici l'évangile de Jean. La communion est le maître mot de ces ouvrages.

    Communion avec la Parole du Père, du Christ, des apôtres.

    Communion avec la Fraternité des Veilleurs qui, chaque soir médite un texte d'évangile et chaque matin, en lit un commentaire puisé dans l'immense trésor des Pères de l'Eglise.

    Communion avec l'Eglise universelle. Pas seulement les Pères de l'Eglise des huit premiers siècles du christianisme, mais l'auteur élargit aux siècles suivants, intégrant ainsi des auteurs de toutes les époques, aussi bien des catholiques, des orthodoxes ou des protestants, des hommes et des femmes.

    Un ouvrage destiné à laisser la Parole éveiller et susciter au lecteur sa propre méditation et sa propre prière, comme un modeste enrichissement de celles de nos Pères, frères et soeurs dans la foi.

    La collection Veillez et Priez est liée à la Fraternité des Veilleurs qui a été fondée en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et le monde.

  • Le silence de Dieu décourage nos contem-porains. L'auteur scrute les silences de la Bible, et voici qu'ils se mettent à parler, parler de ce qui voile l'amour de Dieu : sa pudeur. Carême 2001. Le silence de Dieu est peut-être aujourd'hui ce qui trouble le plus notre intelligence et notre foi. Il accable et décourage aussi beaucoup de nos contemporains, au point que certains finissent par rejeter Dieu. Ce silence n'a cessé d'interpeller profondé­ ment l'auteur : le silence de Dieu serait-il sans amour, alors que Dieu n'est qu'amour ? Il n'a pu se résoudre à accepter un silence sans amour. C'est ainsi qu'il s'est agrippé au silence de Dieu, en scrutant les silences de la Bible. Le silence s'est alors mis à parler et il a parlé de ce qui voile l'amour de Dieu : sa pudeur. Oui, le silence de Dieu est bien souvent le silence de son amour pudique C'est de ce silence-là que sont nées ces méditations de Carême. Les conférences de Carême ont été diffusées du 4 mars au 8 avril 2001 sur France Culture."

  • La communion est le maître mot de cet ouvrage : communion avec la Parole du Père, du Christ, des apôtres par l'Esprit. Communion avec la Fraternité des Veilleurs qui chaque soir médite un texte d'évangile, et chaque matin en lit un commentaire, puisé dans l'immense trésor des Pères de l'Eglise ... Communion avec l'Eglise universelle : Daniel Bourguet élargit ses sources aux siècles suivants, intégrant ainsi des auteurs de toutes les époques, hommes et femmes, catholiques, orthodoxes et protestants. Le coeur de la méditation des Pères et de la nôtre est unique : la Bible. La Parole de Dieu est une à travers les siècles, et sa résonance multiple. Que la Parole éveille la propre méditation du lecteur, sa propre prière, comme un modeste enrichissement de celles de nos Pères dans la foi. L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.

  • Après Matthieu, Marc, voici l'Evangile de Luc. La communion est le maître mot de ces ouvrages.

    Communion avec la Parole du Père, du Christ, des apôtres.

    Communion avec la Fraternité des Veilleurs qui, chaque soir médite un texte d'évangile et chaque matin, en lit un commentaire puisé dans l'immense trésor des Pères de l'Eglise.

    Communion avec l'Eglise universelle. Pas seulement les Pères de l'Eglise des huit premiers siècles du christianisme, mais l'auteur élargit aux siècles suivants, intégrant ainsi des auteurs de toutes les époques, aussi bien des catholiques que des orthodoxes ou des protestants, des hommes et des femmes.

    Un ouvrage destiné à laisser la Parole éveiller et susciter au lecteur sa propre méditation et sa propre prière, comme un modeste enrichissement de celles de nos Pères, frères et soeurs dans la foi.

  • Après matthieu, voici l'evangile de marc.
    La communion est le maître mot de ces ouvrages. communion avec la parole du père, du christ, des apôtres. communion avec la fraternité des veilleurs qui, chaque soir médite un texte d'évangile et chaque matin, en lit un commentaire puisé dans l'immense trésor des pères de l'eglise. communion avec l'eglise universelle. pas seulement les pères de l'eglise des huit premiers siècles du christianisme, mais l'auteur élargit aux siècles suivants, intégrant ainsi des auteurs de toutes les époques, aussi bien des catholiques que des orthodoxes ou des protestants, des hommes et des femmes.
    Un ouvrage destiné à laisser la parole éveiller et susciter au lecteur sa propre méditation et sa propre prière, comme un modeste enrichissement de celles de nos pères, frères et soeurs dans la foi.

  • Prions les psaumes

    Daniel Bourguet

    • Olivetan
    • 26 Février 2007

    L'auteur s'adresse au lecteur comme à un ami engagé sur un chemin plus ou moins difficile. Deux pieds pour avancer, l'un après l'autre. Les mots se répètent. Des repères sont nécessaires sur ce chemin, essentiels pour ne pas se perdre. Et c'est la découverte de 150 portes d'un monument merveilleux dans lequel le lecteur est convié à pénétrer. Pas de cours magistral sur la prière. Seulement une marche lente vers la prière d'un coeur pur. L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.

  • Père, sanctifie-les

    Daniel Bourguet

    Parler de sainteté ou de sanctification fait penser au comportement moral du chrétien, mais aussi aux grands spirituels de l'histoire. et surprise l'auteur nous conduit d'abord dans l'intimité de la prière de Jésus qui prie pour la sainteté de ses disciples la veille de sa mort (Jean 17), puis dans celle du grand-prêtre qui entre à la fête du Yom Kippour dans le sanctuaire (Lévitique 16). Et là seconde surprise : le premier grand-prêtre a été Aaron, l'auteur du veau d'or ! Cette méditation sur la sainteté nous aide à comprendre le chemin de la libération des fautes, du pardon et de la prière pour les autres. Un chemin sur lequel Jésus, le grand-prêtre, soutient notre combat à nous laisser façonner, transformer, transfigurer par la Parole. Un chemin qui avant d'être un chemin de sainteté est un chemin d'humilité.

  • Avec leurs vies enfouies, les moines ne sont pas missionnaires ; or plus leur vie est intense, plus ils attirent"". Constatant que les moines ont atteint une profonde intériorisation de leur vie en Dieu, Père, Christ et Saint Esprit, Daniel Bourguet propose, particulièrement aux protestants, de mieux approcher cette école du monachisme. L'auteur éclaire d'une lumière nouvelle la solitude humaine. Par sa réflexion et son témoignage, il aide chaque lecteur à découvrir un chemin qui le conduit par un combat spirituel à découvrir la profonde unité de l'être intérieur donnée par Dieu." L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.

  • Dans les Béatitudes, l'auteur met en lumière quelques lignes de force : la description du Christ, puisque c'est lui qui nous ouvre la route, la description des disciples, puisque ces derniers vont chercher à se conformer à l'image de leur maître, et la description des foules, puisque ce sont elles que Jésus regarde en les prononçant. Dans chaque béatitude, nous retrouvons aussi le chemin de sagesse dépeint par les paroles du Maître, ainsi que le chemin de guérison proposé par le Christ thérapeute.Pour nous conduire dans sa réflexion, l'auteur puise abondamment dans les Pères de l'Eglise. Une belle richesse à découvrir.

  • Nous aurions envie de demander à l'auteur de nous accompagner plus loin dans notre méditation. Dès les premières phrases, il définit la véritable méditation du lecteur de la Bible : solitude et dialogue entre Dieu et l'homme. Alors ? Humilité et aussi découverte. Le Saint Esprit peut parler avec celui qui écoute : à toi comme à moi ! L'auteur nous donne de lumineux éclairages du baptême de Jésus, de la parabole du semeur, de l'eunuque éthiopien. Heureux l'homme qui médite la loi du Seigneur jour et nuit ! (Ps 1.1) L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.

  • Notre Père, prière reconnue pour sa sobriété convenant à des chrétiens assemblés quels qu'ils soient, seule prière que le Christ ait enseignée à ses disciples ! L'approche, faite en compagnie de Daniel Bourguet, provoque chacun à entrer dans l'intimité de Dieu, Roi du ciel et de la terre alors que nous sommes des hommes pécheurs. Mieux qu'un cours de théologie, même si le lecteur découvre une explication des textes de Matthieu et de Luc, l'auteur nous emmène pas à pas à nous confier à l'amour de Dieu avec son Fils Jésus, le Christ. Avant de prier Notre Père en public, reconnaissons la bonté de Dieu dans notre chambre en secret, lieu nécessaire d'une véritable intimité avec le Père, le Fils et le Saint Esprit. L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.


  • dans cette méditation de jean 17, le lecteur découvre le paradoxe de sa vie ; si l'homme doit être sanctifié pour entrer dans la présence de dieu, il doit aussi être sanctifié pour entrer dans le monde, car dieu se tient dans le monde.
    mais si le monde est un sanctuaire, il est aussi un champ de bataille dans laquelle dieu mène une guerre sainte. c'est dans ce monde paradoxal que le christ envoie ses disciples, tout en demandant à son père de les sanctifier, car le monde avant d'être autour d'eux est en eux. un ouvrage qui aide le lecteur à porter un regard qui ne cesse d'aimer le monde, même s'il le sait souffrant. un amour qui lutte contre le mal car il sait la victoire du christ.



  • avec ces méditations, l'auteur nous entraîne à sa suite auprès du larron mis en croix, dans son dialogue avec le christ (luc 23).
    il nous guide dans une impressionnante descente aux enfers, à travers la lecture du psaume 88. enfin il nous fait découvrir, au matin de pâques, la stupeur et la foi de marie madeleine devant le ressuscité (jean 20). daniel bourguet fait confiance au texte biblique. il ose s'engager avec lui, le suivre oú il va, aussi risqué que soit son chemin. il n'a pas peur de tout y perdre, et c'est peut-être pour cela que, miracle, il en ressort - et nous avec - enrichi.
    et aussi, tout simplement, heureux.

  • C'est la nuit ! La nuit sur Gethsémani, sur les disciples et sur Jésus ! Une nuit peu ordinaire...
    Pour Jésus, c'est la dernière nuit, et il le sait ! C'est la nuit la plus lourde à porter... Les disciples sont là, avec leur maladresse et leur amour... Ils savent plus ou moins qu'un lourd secret pèse sur cette nuit... Quelle nuit ! Cette nuit est la nôtre, et son poids est celui de notre humanité. Mais c'est aussi la nuit de Dieu, la nuit de son mystère, la nuit la plus profonde... Ainsi commence ce livre qui conduira le lecteur au coeur de la prière active, d'une prière qui lutte contre l'épreuve et le mal, et qui l'aidera à avancer dans la vie.

  • Aimer c'est vivre et vivre c'est aimer : tel est le chemin tracé par Dieu pour l'homme. Mais il arrive à l'homme de tomber malade sur ce chemin, lorsque son amour pour Dieu et pour son prochain est gangrené par d'autres amours (de l'argent, de la gloire, du plaisir...). C'est alors que Dieu se fait médecin ; il s'approche de l'homme pour soigner son mal et le rendre ainsi à la vie. L'auteur nous fait redécouvrir ici un visage oublié de Dieu, un Dieu médecin, rempli de compassion et d'attention pour l'homme, un Dieu devant qui il est bon d'exposer son mal pour en être guéri. L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.

  • Nombre de personnes sont préoccupées par les ombres de leur existence, accablées par les fautes dont elles ont été victimes, assoiffées de pouvoir en parler, désireuses de savoir comment assumer tout cela. C'est en pensant à elles que l'auteur a réfléchi à la repentance. Il nous fait partager ses découvertes : la repentance comme un cadeau de Dieu, comme un chemin de lumière, un chemin de guérison, un chemin de libération, en un mot : la Bonne Nouvelle. C'est ce que l'auteur entend dans la bouche de Jésus, non pas comme une question annexe, mais comme un point fondamental dans notre relation avec Dieu. Par cette première invitation « Repentez-vous », le lecteur découvre le seuil par lequel Jésus nous conduit au coeur même du message de l'Evangile." L'auteur est pasteur de l'Eglise réformée de France. Il a exercé divers ministères en paroisse et dans l'enseignement théologique. La Fraternité spirituelle des Veilleurs a été fondée, au sein du protestantisme, en 1923 par Wilfred et Théodore Monod. Elle a pour but d'aider chacun dans sa vie de prière personnelle et dans ses engagements dans l'Eglise et dans le monde.

empty