• Un exercice de style périlleux qui transforme la laideur en beauté. Perdus entre la folie et la peur, nous redoutons presque la chute de ces nouvelles.
    Quand un homme enfermé dans un cachot a l'esprit qui s'évade au son d'une mouche puante, lorsque l'on devine pourquoi Landry invite à ses soirées mondaines des "beaufs" bien sélectionnés qu'il place en invités d'exception, ou qui est cette ombre qui s'attaque à l'enfant tourmenté. quand on comprend pourquoi, pour tous ces êtres, il ne fait plus bon vivre dans le monde réel, on entre nous aussi dans l'imaginaire de ces fous ou que la société a rendus fous.
    "La peur seule vaut mieux que la folie"

empty