• Lorsque Greco est évoqué en France, c'est pour son art étrange, peuplé de figures étirées magnifiées par de somptueuses couleurs, un art irréaliste, empreint dans bien des oeuvres d'un mysticisme fiévreux. C'est oublier ses magnifiques portraits humanistes, à l'égal de ceux du Titien. Bien mal connu en France, comme bien des peintres espagnols, Greco n'est en réalité pas espagnol, mais crétois. Comment le peintre passe-t-il des icônes de la plus pure tradition byzantine à un art maniériste poussé à l'extrême, considéré au xxe siècle comme d'une absolue modernité, et admiré par les artistes de l'avant-garde, dont Picasso? Pour comprendre ce cheminement artistique, Greco, de la Crète à Tolède invite à suivre les pas du peintre de la Crète à Venise, aux côtés de Tintoret, puis à Rome et enfin à Tolède, en plein coeur au siècle d'Or espagnol.

  • À compter de 1625, Rembrandt illumine la Hollande et son siècle d'or de ses splendides clairs obscurs. De ses ombres et de sa lumière. Homme passionné, que la vie n'épargna pas, il sut transcender ses difficultés au travers de son art. Et plus que des scènes bibliques et des portraits de bourgeois, il peignit l'homme et son âme.
    Rembrandt, d'ombre et de lumière replace le maître dans son époque, la Hollande du XVIIe siècle, aborde la technique de la peinture d'alors, le travail si spécifique en atelier, le marché des oeuvres d'art dans les Provinces-Unies. Il traite également de la gravure, pour laquelle Rembrandt reste à ce jour un maître inégalé.

    Anne-Sophie Molinié, agrégée d'histoire, docteur en histoire de l'art, enseigne à la Sorbonne. Elle est l'auteur de plusieurs articles sur l'art italien et l'art flamand du XVe au XVIIe siècle.

  • Pour réussir au CAPES il faut réunir :
    - Une parfaite connaissance des épreuves et des attentes du jury.
    Voilà pourquoi vous trouverez au fil de l'ouvrage des références aux textes de cadrage définissant le format et l'esprit des épreuves.
    - Une maîtrise suffisante des notions sollicitées par les différentes épreuves.
    Des conseils pratiques vous guideront dans la mise à jour progressive de vos connaissances.
    - Un entraînement progressif et régulier.
    Une démarche « pas à pas » vous permettra de vous approprier progressivement la méthode pour répondre de façon satisfaisante à telle ou telle question : puis des réponses intégralement rédigées vous seront proposées, à partir de sujets inédits.

    Cet ouvrage vous permet de consolider votre savoir-faire méthodologique et de développer vos réflexions dans les perspectives d'enseignement.
    Préface (l'esprit du nouveau concours et de la nouvelle formation des enseignants) Présentation des textes officiels (+ liens vers sites généralistes : Eduscol / portail Hist-Géo) Préparer les questions au programme- 1ère épreuve d'admissibilité : Composition Définition de l'épreuve, Les attentes du jury, Les types de sujets possibles, Méthodologie, Exemples de sujets rédigés 2ème épreuve d'admissibilité : Commentaire de documents Définition de l'épreuve, Les attentes du jury,: Analyse critique, Exploitation adaptée Exemples de sujets rédigés. Annexes : programmes (secondaire)

  • Artiste d'origine très modeste, Andrea Mantegna devint en 1460 le peintre officiel de la cour des Gonzague à Mantoue, fut anobli par deux fois, couvert d'éloges de la part des artistes et puissants de son temps, fit édifier une magnifique maison, ... et mourut criblé de dettes.
    Considéré comme un artiste emblématique de la Renaissance italienne, comme l'égal des plus grands maîtres de cette époque, il a laissé une oeuvre d'une grande beauté, marquée par d'abondantes références à l'Antiquité, où se côtoient oeuvres profanes au service de la diplomatie princière, scènes religieuses et des sujets mythologiques.
    Tout en contant le quotidien de l'artiste de Padoue à Mantoue, Anne-Sophie Molinié souligne la place déterminante d'Andrea Mantegna à l'avant-garde du Quattrocento.

  • Pour réussir au CAPES il faut réunir :
    - Une parfaite connaissance des épreuves et des attentes du jury.
    Voilà pourquoi vous trouverez au fil de l'ouvrage des références aux textes de cadrage définissant le format et l'esprit des épreuves.
    - Une maîtrise suffisante des notions sollicitées par les différentes épreuves.
    Des conseils pratiques vous guideront dans la mise à jour progressive de vos connaissances.
    - Un entraînement progressif et régulier.
    Une démarche « pas à pas » vous permettra de vous approprier progressivement la méthode pour répondre de façon satisfaisante à telle ou telle question : puis des réponses intégralement rédigées vous seront proposées, à partir de sujets inédits.

    Cet ouvrage vous permet de consolider votre savoir-faire méthodologique et de développer vos réflexions dans les perspectives d'enseignement.
    Présentation des textes officiels 1ère épreuve d'admission : épreuve de mise en situation professionnelle Préparer les questions au programme. Définition de l'épreuve. Les attentes du jury.Les types de sujets possibles.. Méthodologie.Exemples de sujets développés 2ème épreuve d'admission : épreuve d'analyse de situation professionnelle Définition de l'épreuve. Les attentes du jury. Les programmes du secondaire Les types de sujets possibles.. Méthodologie.Exemples de dossier méthodologie. Exemple de sujet développé. Annexes : programmes (secondaire)

  • Dès l'âge de 25 ans, Paolo Caliari, dit Véronèse, prend place parmi les grands peintres de Venise, aux côtés de Titien et de Tintoret. Le jeune homme propose une autre peinture, haute en couleurs, particulièrement séduisante pour la république de Venise du milieu du XVIe siècle.

    Car pour Véronèse, tout est prétexte à la couleur, et sous son pinceau, scènes profanes et religieuses se confondent presque. Peintes au sein d'architectures théâtrales, elles lui donnent l'occasion de célébrer le faste de la noblesse vénitienne, parée de riches étoffes aux couleurs vibrantes, d'une intense luminosité. De sa palette claire se dégage une grande sérénité, une grande légèreté.

    Dans Véronèse, le triomphe de la couleur, Anne-Sophie Molinié analyse l'oeuvre du peintre et resitue le contexte historique et artistique dans lequel il a élaboré sa belle manière.

  • Plus connu pour sa vie mouvementée que pour son art. Telle est l'injustice faite à Filippo Lippi, peintre florentin majeur du Quattrocento.
    En dépit de son habit de moine, Fra Filippo, il est vrai, vécut mille péripéties qui alimentèrent l'imagination des écrivains et romanciers des siècles suivants. Accumulant frasques sentimentales et démêlés avec la justice, il fut emprisonné et soumis au supplice de l'estrapade, puis relevé de ses voeux par le pape après avoir enlevé une jeune nonne, dont il aura deux enfants!

    Cette vie tumultueuse ne devait entamer en rien ni le talent ni la réputation de Filippo Lippi, l'un des principaux novateurs du XVe siècle italien. Presque exclusivement consacrée à des compositions religieuses, son oeuvre, d'une profonde humanité, est empreinte de douceur et de grâce.

    Anne-Sophie Molinié nous invite à revisiter le mythe Filippo Lippi, et à découvrir le travail de ce moine singulier.

  • La villa Barbaro est le cadre d'une véritable mise en scène du dialogue ente les arts. Entre 1560 et 1561, Véronèse y réalisa un programme de fresques dans la plus fidèle expression de l'humanisme de la Renaissance italienne.

  • Cet ouvrage s'adresse aux étudiants qui préparent l'épreuve d'admission du CRPE. Un outil indispensable pour réussir l'épreuve d'histoire du CRPE Un ouvrage de référence :
    * le point sur l'enseignement de l'histoire à l'école primaire, les démarches, les pratiques * la méthodologie pour rédiger le dossier et préparer l'oral * des dossiers types du concours commentés * toutes les connaissances disciplinaires nécessaires : le cours, les dates clés et les repères du programme

  • "Après plus de dix ans d inscription dans les programmes officiels, l histoire des arts a su désormais asseoir sa place dans les pratiques de classe et dans le cursus scolaire des élèves. Cet ouvrage éclaire les attentes institutionnelles et fait le bilan des expériences déjà menées. Cet ouvrage éclaire les attentes institutionnelles et fait le bilan des expériences déjà menées."

  • L'apprentissage de l'histoire des arts doit être articulée avec l'enseignement traditionnel, même si cela demeure controversé. Comment l'histoire des arts peut-elle être véctrice d'un renouvellement des pratiques? Comment peut-elle faire fructifier les apports des didactiques de l'histoire et du français ? Cette reflexion à plusieurs voix est née de pratiques différentes où théorie et expériences concrètes s'enrichissent mutuellement. Aux savoirs et contenus répondent des propositions méthodologiques et des innovations pour leur donner un sens.

empty