• Promesse d'éternite

    Suzanne Held

    • Skira
    • 1 Octobre 2014

    Particulièrement fascinée par l'Asie et sa spiritualité, S. Held a repris 110 photographies de ses reportages à travers le monde : Egypte, Inde, île de Pâques, Mexique, Japon, Myanmar, etc.

  • La birmanie, pays encore inconnu parce que fermé depuis longtemps, ses millions de pagodes, ses ethnies multiples, ses monuments superbes, sa douceur de vivre.
    Un pays né des fleuves centré sur l'irawady qui détermine sa plaine centrale et qui donna naissance à sa civilisation. les cités d'or oú les pagodes et rochers dorés à la feuille témoignent de la ferveur des habitants pour l'enseignement du bouddha. le royaume des temples, répliques somptueuses d'un passé mouvementé, d'une histoire riche en péripéties, et le royaume perdu et retrouvé de pagan, avec ses milliers de monuments.
    La vie de tous les jours, faite de dévotion au bouddha comme aux génies du sol, que ponctuent fêtes, cérémonies et spectacles de théâtre. les capitales royales, créées, abandonnées, puis reconstruites au gré de la fantaisie des souverains, et le nouveau myanmar et sa capitale yangôn, l'ancienne rangoon britannique. le myanmar des diversités, avec ses ethnies toutes plus curieuses les unes que les autres, leurs usages et leur littérature, leur musique et leurs modes de vie particuliers.

  • Thaïlande

    Suzanne Held

    La thaïlande, on l'ignore souvent, a derrière elle la longue histoire des peuples dont elle est formée et qu'elle a su fort heureusement unir.

    Art khmer. le nord-est a vécu pendant de longues années à l'ombre de l'empire angkorien ; il a su profiter des leçons des voisins, tout en marquant de son empreinte cet art monumental.
    Thailande du nord. des royaumes proprement thaïs apparaissent dans le nord vers le xie siècle avec un art déjà mûr, dont portent témoignage les sites de chiang mai, de lampang et de lamphun.
    Sukhothai, si satchanalai, kamphaeng phet, phitsanulok.
    L'affaiblissement de l'empire khmer va profiter à ce nouveau royaume, qui d'abord s'empare de celui du nord et qui brillera pendant plusieurs siècles.
    Lopburi et ayutthaya. au moment oú les chinois vont reprendre leur commerce dans le golfe de siam, un puissant royaume thaï va s'installer non loin de la mer dans un port fluvial bien abrité.
    Ratanakosin et bangkok. la destruction d'ayutthaya par les birmans en 1767 n'abattit point le royaume.
    Il va renaître rapidement de ses cendres et le roi s'installera un peu plus en aval du même fleuve, d'abord à thonburi, puis bientôt à bangkok.

  • Chine, fascinante, étonnante dans sa démesure, son énergie, sa puissance. Quelle force dans sa volonté de créer, quelle fierté pour sa jeunesse, pour tout un peuple de se sentir chinois, conscient d'un passé où l'âme de la Chine s'est construit au cours des siècles pour créer cette Chine éternelle. » S. Held Ce volume est une traversée d'espaces grandioses, une rencontre d'une richesse fascinante avec une nation prête à défier le troisième millénaire : la Chine.
    Suzanne Held, grand reporter et spécialiste de ce pays qu'elle a parcouru d'est en ouest, a décidé de rendre hommage à la Chine en rassemblant pour cet ouvrage une nouvelle sélection de ses photographies.
    Ce « voyage » en Chine éternelle est articulé autour de cinq grandes thématiques : l'espace (paysages) ; lieux d'immortalité ; splendeurs impériales de Pékin ; traditions théâtrales ; chemins secrets (routes de la soie). Les textes d'Hervé Beaumont complètent harmonieusement cette sélection de photographies. A la fin de l'ouvrage, une carte permet de situer chacun des lieux où ont été pris ces clichés.

  • Suzanne Held nous fait découvrir dans ce volume un Japon « éternel ». Celui de l'esthétisme poussé à l'extrême, de la délicatesse du geste où le quotidien devient cérémonie, où le respect se transforme en rituel.
    Il est divisé en cinq grandes sections qui nous conduisent dans les sources profondes des traditions : monde de la contemplation, de la sérénité devant des cônes de sable, monde de la méditation, monde des couleurs, celles des laques orange vif du Shinto, celle du rouge éclatant des feuilles d'érables à l'automne, celles des paravents à fond or se révélant dans la pénombre des temples.
    Le Japon de Suzanne Held est bien loin de celui des foules, des excès du monde industriel, de cette impénétrable fièvre de vivre. C'est un Japon fragile, celui où la terre tremble, où les vagues géantes déferlent.
    Soyez-en sûr, vous serez à tout jamais conquis par ses photographies prises au cours de ses nombreux voyages dans ce pays qu'elle aime et connaît bien et qui constituent une mémoire fragile qui témoignent encore.

  • L'album maroc

    ,

    • Herme
    • 20 Mars 2004

    Le maroc, oú les anciens situaient le mythique jardin des hespérides, est l'un des pays islamiques qui offre quelques-uns des plus grandioses paysages, en particulier dans les montagnes de l'atlas, et qui peut se glorifier de quelques-unes des plus magnifiques et prestigieuses villes du monde.
    Ce pays est aussi celui qui a le mieux préservé ses traditions, ses coutumes et ses monuments anciens. un voyage au maroc, pointe extrême de l'orient faisant face à l'immensité de l'atlantique, c'est encore la découverte d'un monde enchanté, fait de beauté et de grandeur. nombreux ont été les voyageurs musulmans qui s'y sont attardés et qui nous ont laissé des descriptions émerveillées de ses villes et de ses campagnes.
    L'auteur a judicieusement utilisé ces prodigieux voyageurs pour évoquer, à travers un maroc moderne, le maroc éternel qui prospère depuis tant de siècles. ce livre est une invitation au voyage, par un texte qui entraîne le lecteur du rif aux confins du désert, à travers montagnes, fleuves et villes prestigieuses, et bien plus encore au gré d'un bouquet d'images éblouissantes de couleurs et de beauté.

  • Le site d'Angkor, au Cambodge, est l'un des sites les plus recherchés par les touristes et les scientifiques en Asie. Entre les IXe et XVe siècle, la civilisation khmère a choisi ce lieu et ses environs pour y établir son centre politique et spirituel. Ses palais et ses temples honoraient à la fois ceux qui les avaient fait construire et leur religion. Celle-ci était un mélange de bouddhisme et d'hindouisme, deux grandes religions venues d'Inde où elles ont toujours cohabité. Mais il existait aussi un autre syncrétisme alliant le sivaïsme et le vishnouisme. Le caractère sacré d'Angkor repose sur d'immenses architectures qui non seulement regorgent de sculptures mais peuvent être qualifiées elles-mêmes de sculptures monumentales. Elles sont érigées au sein d'un magnifique paysage traversé de nombreux canaux et bassins, qui ressemble à un vaste jardin, un univers parfait, à l'image du cosmos. L'École Française d'Extrême-Orient menait autrefois des recherches et des travaux de restauration sur ce site avant qu'une longue guerre civile ne vienne interrompre toute activité archéologique. C'est la raison pour laquelle le seul ouvrage scientifique de référence sur cet immense complexe architectural d'Angkor demeure celui de Maurice Glaize, qui supervisa les fouilles de 1936 à 1945. Son guide, surnommé « le Glaize » (1952), reparaît aujourd'hui dans une nouvelle édition critique, publiée et présentée par Gilles Béguin, directeur du Musée Cernuschi des Arts asiatiques à Paris. À l'origine, le Glaize ne comportait que des images en noir et blanc. Dans cette nouvelle édition, ces photos ont été remplacées par des images provenant des archives photographiques parmi les plus réputées sur Angkor. Le résultat est un ouvrage de référence indispensable pour comprendre Angkor, une étude incontournable pour toutes les recherches à venir.

  • Inde éternelle

    Held. Suzanne/B

    • Silvana
    • 3 Février 2010

    Inde éternelle, la dernière publication de Suzanne Held, regroupe l'ensemble des photographies présentées au cours de l'exposition organisée au musée départemental des Arts asiatiques à Nice, du 17 décembre 2009 au 17 mai 2010. Cette spécialiste de l'Asie s'est rendue une quarantaine de fois en Inde, toujours avide de retrouver ces lieux d'harmonie, celles des formes et des couleurs, depuis l'ocre de la terre, le grès rouge des monuments jusqu'aux saris éclatants portés par des femmes aux allures de déesses, dont les transparences jouent dans la lumière. Elle nous offre des instants magiques, captant comme nul autre l'esthétique de ses habitants, dans leur quotidien, dans leurs gestes les plus simples, dictés par une tradition séculaire.

empty