• «4 janvier 1744. Mère s'est penchée pour prendre mon menton dans sa main. "Ne répétez à personne ce que je vais vous dire, ni à votre frère ni même à Mademoiselle. Compris ?" J'ai acquiescé. "Si vous obenez la faveur du roi, vous et moi devrons quitter la Prusse pour gagner Saint-Pétersbourg où nous rencontrerons l'impératrice Élisabeth. Elle vous a choisie, vous, ma pauvre fille ingrate, pour être la fiancée de Pierre. À moins que vous ne gâchiez vos chances, vous l'épouserez et, un jour, vous régnerez tous deux sur la Russie.»

  • 3 janvier, 57 avant J.-C.
    «J'ai senti mes entrailles se tordre. Ma soeur essaierait-elle de m'empoisonner? Oui, je crois... J'ai pris la coupe et l'ai levée vers Tryphaéna comme pour l'honorer, mais en réalité, je scrutais le liquide à la recherche de traces d'huile à la surface ou de traînées de poudre sur les parois. Si je jetais le contenu de mon verre dans le bassin, elle me ferait décapiter sur-le-champ par ses gardes. S'il s'agissait bien de poison, une seule gorgée, et c'était la mort.» Partagez le journal intime de Cléopâtre, et vivez le destin captivant d'une jeune princesse égyptienne.

  • 3 janvier, 57 avant J.-C.
    « J'ai senti mes entrailles se tordre. Ma soeur essaierait-elle de m'empoisonneroe Oui, je le crois... J'ai pris la coupe et l'ai levée vers Tryphaéna comme pour l'honorer, mais en réalité, je scrutais le liquide à la recherche de traces d'huile à la surface ou de traînées de poudre sur les parois. Si je jetais le contenu de mon verre dans le bassin, elle me ferait décapiter sur-le-champ par ses gardes. S'il s'agissait bien de poison, une seule gorgée, et c'était la mort. »
    27 février, 57 avant J.-C.
    « La nouvelle est arrivée. Le messager qui a remis la tablette était un petit garçon éthiopien d'environ six ans. Il s'est incliné si bas en me saluant qu'il a glissé et s'est écroulé à mes pied. J'ai gardé ma distance de princesse, mais je lui ai souri quand il a levé les yeux. J'ai porté la tablette jusqu'à la fenêtre, à la lumière. J'ai brisé le sceau, défait la ficelle et lu le message d'Olympus. Mon père qui se cache depuis des semaines se trouve au port, prêt à embarquer pour Rome. Voilà ce qu'a écrit Olympus : "Dépêche-toi, Cléopâtre, mais fais attention. Ne mange rien, ne bois rien" »

empty