• J'enquête

    Joël Egloff

    Le narrateur est un privé. L'affaire dont il a accepté de se saisir le conduit dans une petite ville de province. Il rencontre le père Steiger et le sacristain, Monsieur Beck, qui l'ont sollicité pour enquêter sur le vol - «l'enlèvement », le corrigera le père Steiger tout au long du roman - de l'En...

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • Saint-Jean, c'est un petit village à la dérive, quelque part. On ne part pas de Saint-Jean, et jamais on n'y vient. On y est, on y reste. Là-bas, rue Principale, les pompes funèbres «Edmond Ganglion & fils» agonisent lentement et ne comptent plus que deux employés : Georges, un vieux de la vieille,...

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • L'etourdissement

    Joël Egloff

    Dans un lieu improbable, entre l'aéroport et un supermarché, tout près de la décharge, se trouve l'Abattoir. C'est là que travaille le narrateur, jeune homme célibataire qui vit avec sa grand-mère acariâtre. «L'Abattoir, c'est pas vraiment le boulot dont je rêvais... Ça fait tellement longtemps que ...

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • Kate

    Joël Egloff

    Où il est question de station Antarctique, de plomberie, de verbes irréguliers, de manchots et de tout ce que nous réserve l'existence. « (...) et puis plus rien d'autre à faire qu'à attendre la fin de la journée, m'asseoir au bord de l'eau et regarder passer les icebergs à l'horizon. »...

  • Libellules

    Joël Egloff

    «On a beau avoir deux yeux, ils regardent souvent dans la même direction, si bien qu'au lieu de se compléter, ils travaillent en doublon, ce qui est regrettable. Toute considération esthétique mise à part, s'ils pouvaient, chacun d'eux, faire preuve d'un peu plus d'autonomie, si l'un s'occupait de r...

    1 autre édition :

  • Avec un visage très commun, on court toujours le risque d'être confondu avec quelqu'un d'autre. En général, la méprise apparaît rapidement et chacun s'excuse, penaud, de son erreur. Mais ce n'est pas le cas de cet homme qui finit par se laisser aller, résigné, à être ceux pour qui on le prend. Il es...

    1 autre édition :

  • michel denancé est photographe, spécialisé en architecture. d'ordinaire, il photographie des bâtiments neufs, oeuvres d'architectes prestigieux. ici, c'est aux maisons murées qu'il s'intéresse, aux immeubles condamnés, aux petites agonies quotidiennes de paris et de sa banlieue. ma...

  • Les ensoleilles

    Joël Egloff

    Le 11 août 1999, un peu avant midi, il n'y avait qu'une chose à faire : lever les yeux au ciel. On en avait tant parlé de cette éclipse... tout semblait on ne peut plus simple. etre au bon endroit, au bon moment et regarder en l'air. mais pour certains tout ne fut pas si facile... le rendez-vous d...

  • " Les fissures, les crevasses, c'est pas le genre de chose qui s'arrange. On en a rarement vu cicatriser. Au contraire, généralement, elles ne demandent qu'à s'ouvrir davantage, qu'à s'étendre et se ramifier encore. C'est la tendance naturelle des lézardes, on n'y peut rien, on ne peut que colmater...

empty