Sciences & Techniques

  • Ce manuel propose une introduction à la programmation Python destinée aux étudiants et praticiens en SHS. Python est un langage de programmation simple, libre, multi-plateforme, pédagogique, bénéficiant d'une communauté d'utilisateurs croissante tant dans le domaine universitaire que le secteur privé. Avec la multiplication des données numériques dans les sciences humaines et sociales (SHS), le recours à l'informatique devient indispensable tant pour la collecte, la mise en forme, ou le traitement des données.
    Le langage Python permet à la fois de réaliser les traitements statistiques habituels des SHS tout en ouvrant aux nouveaux usages liés à l'automatisation des tâches informatiques, le traitement des grands corpus des humanités numériques ou encore la collecte de données sur les réseaux sociaux. Ce manuel se concentre en priorité sur les usages du traitement des données en SHS. Complété avec de nombreux exemples de code et des études de cas concrets, l'ouvrage permet une familiarisation progressive à la programmation, au langage Python et à sa philosophie.
    Il insiste sur sa flexibilité pour répondre aux besoins de chaque problématique tout en soulignant l'importance de la diffusion et de la reproductibilité des traitements informatiques.

  • Devenir sujet de recherche : l'experience des malades du cancer en essai clinique Nouv.

    Aujourd'hui, plus de 60 000 malades du cancer participent chaque année à des essais cliniques en France. Cet ouvrage s'intéresse à l'expérience méconnue de ces pionniers généralement ignorés par l'histoire officielle du progrès médical. Il porte sur le rôle de ces femmes et de ces hommes ordinaires dans la normalisation contemporaine de la recherche en contexte de soins du cancer. Comment sont-ils conduits à se prêter à des investigations cliniques ? Comment vivent-ils l'expérimentalisation de leur corps ? Comment perçoivent-ils la légitimité de leur traitement ? En un mot : sont-ils encore des "cobayes" ou bien sont-ils déjà des "partenaires" de recherche ?

    Pour répondre à ces questions, l'ouvrage s'appuie sur une enquête sociologique de terrain menée pendant deux ans au sein de services hospitaliers de recherche clinique en cancérologie. Les témoignages recueillis, mis en perspective avec le contexte institutionnel, politique et économique de la recherche sur le cancer, permettent d'analyser en situation le travail moral effectué par les malades pour devenir "sujets de recherche". En montrant de quelle manière la légitimité de la participation à un essai clinique se construit au quotidien dans les relations sociales et morales entre malades et chercheurs, cet ouvrage renouvelle l'approche de la question éthique du consentement éclairé.

  • Par quelle alchimie mathématique passe-t-on des milliers ou des millions d'opinions exprimées par des bulletins de vote à un résultat censé représenter la volonté du corps électoral ? Depuis Condorcet, initiateur des travaux en ce domaine, nombre de mathématiciens se sont penchés sur ces sujets. Le présent ouvrage vise à présenter à un public intéressé par ces questions mais non versé dans les mathématiques les principaux résultats obtenus.

  • Les impacts environnementaux et sanitaires de la pollution atmosphérique constituent une question d'intérêt public. Dès lors on comprend toute l'attention qu'il convient d'accorder aux actions publiques censées améliorer la qualité de l'air. Dans la perception des risques et leurs mises sur agenda par les pouvoirs publics, les instruments élaborés par les institutions internationales exercent un rôle important.

    En France, depuis les années 1970, on observe des changements substantiels dans la définition et le contenu de la politique publique de lutte contre la pollution de l'air, mais le cadrage de la gouvernance de la qualité de l'air oublie et ignore des politiques qui permettraient que chacun puisse respirer un air qui ne nuise pas à sa santé.

    Un ouvrage utile pour ceux qui recherchent une synthèse des connaissances sur ce domaine d'action publique et qui veulent porter une réflexion sur une question sanitaire d'importance.

  • Small is beautiful ! Le petit est à la mode dans le monde vitivinicole : petites exploitations, petites appellations, cépages modestes, circuits courts. Le petit accompagne les préoccupations actuelles autour de la recherche du bien-être et du respect de l'équilibre environnemental. Cette quête de l'authentique et du sain, que partagent de plus en plus consommateurs et producteurs, fait émerger des niches favorables aux "petits vins" et aux "petits vignobles".
    Les critères traditionnels de hiérarchie des crus et des vignobles s'en trouvent reconsidérés, de même que la définition classique de la qualité des vins. Pourquoi les "grands" vins seraient-ils forcément bons quand des "petits" vins ne seraient au mieux que des curiosités intéressantes ?
    Par l'intermédiaire des sciences sociales, ce livre vise à réévaluer la perception, la place et les mutations des petits vignobles. Ainsi, il interroge en premier lieu le sens de "petit" dans le monde vitivinicole français, au travers de l'examen des vignobles de Madiran, de Buzet, de Bordeaux, du Rouergue, de Cahors, de Bourgogne et de Touraine.
    En analysant les spécificités de ces territoires de l'époque médiévale à nos jours, les auteurs mettent en lumière l'organisation du marché, les logiques spatiales et la diversité des pratiques viticoles en France. Dès lors, en décentrant le regard, les petits vignobles assurent une relecture de la viticulture nationale.

  • Jean-Marie Gueullette cherche dans cet essai à comprendre de manière renouvelée les raisons profondes des difficultés de relation entre médecins et ostéopathes. Une telle approche permet d'interroger aussi bien l'ostéopathie sur ses paradoxes internes et ses faiblesses que la médecine dans le regard qu'elle est capable de porter sur autre qu'elle-même. Proximités et différences profondes sont repérables dans cette comparaison entre les deux pratiques. Sur une base anatomique commune, des manières de penser divergentes sont mobilisées, analytique dans la médecine, systémique en ostéopathie.

  • Cet ouvrage présente les méthodes statistiques multidimensionnelles applicables à l'analyse d'un corpus de textes, que l'on appelle plus brièvement analyse textuelle. Le contenu correspond à un cours spécialisé destiné à un large public, tant de chercheurs ou praticiens comme d'étudiants de niveau licence, qui doivent affronter la nécessité d'extraire des informations de données textuelles massives ou non.

    Dans les cinq premiers chapitres, un exemple de base, extrait d'une enquête par questionnaire qui comportait des questions ouvertes, est utilisé pour présenter les diverses méthodes. Comme ces méthodes se complètent mutuellement, il est nécessaire de voir et comprendre ce que chacune d'elles apporte. Les concepts sont introduits de façon simple et rigoureuse avant qu'un exemple illustre très effectivement les points de théorie présentés. Le chapitre 6 reprend le volet multilingue de cette enquête et montre comment traiter simultanément des réponses en plusieurs langues. Finalement, le chapitre 7 offre quatre applications issues de problématiques très diverses (analyse d'un discours, analyse de tweets, analyse bibliographique, analyse d'un scénario de film).

    Les exemples sont traités avec le package Xplortext, disponible dans le logiciel gratuit R, et l'analyse peut être reproduite car tant les bases que les scripts sont disponibles sur le site Xplortext.org.

  • Un consensus semble avoir été trouvé en sciences sociales pour dire que l'innovation ne peut se réduire à une invention technique ou organisationnelle mais résulte du processus social qui mène à son adoption ou son rejet. Cet ouvrage s'attache précisément à décrire ces déplacements qui peuvent concerner les frontières juridico-professionnelles tout comme la définition des entités cliniques ou encore l'expérience vécue de la maladie.

    Avec une postface d'Anne-Marie Moulin.

  • À partir de trois situations institutionnelles différentes (judiciaire, militaire, hospitalière) exposées dans leur contexte historique des XIXe et XXe siècles, ce volume saisit les trajectoires singulières des patients dans leurs interactions avec les configurations institutionnelles de la psychiatrie et les catégories médicales qui définissent la maladie mentale. Il s'y dessine une autre histoire de la folie dans laquelle les médecins sont acteurs au même titre que les juges, les militaires ou les patients.

  • Cette biographie de Jérôme Lalande décrit les espaces sociaux, scientifiques et culturels d'un astronome des Lumières. Sa trajectoire dans les institutions prestigieuses et au bureau des Longitudes, son travail épistolaire qui l'insère dans l'espace européen des sciences et son implication dans les affaires de son temps : Jérôme Lalande façonne son époque autant qu'il est façonné par elle.

  • Ce manuel décrit la pratique de la statistique appliquée avec Excel. Il fournit les principaux outils de statistique descriptive classique et développe les notions de confiance, de prise de décisions et de risques associés (statistique inférentielle), avec des stratégies statistiques originales. Des études de cas complètent l'ouvrage, basées sur l'élaboration de stratégies statistiques et l'utilisation de la plupart des outils statistiques présentés. Cet ouvrage s'adresse aux professionnels (ingénieurs et techniciens en agronomie, agro-alimentaire, vétérinaires, responsables marketing et études de marché, négociants, sociologues, etc.), aux étudiants en agronomie (écoles d'Ingénieurs, supérieures, BTS, IUT, universités) ainsi qu'aux collègues professeurs de statistique et autres matières.

  • Ce livre étudie l'ethos professionnel des mathématiciens (dimensions épistémique, esthétique, psychosociale, socioprofessionnelle et éthique), à partir notamment des données d'une enquête extensive réalisée grâce à l'internet et d'interviews de mathématiciens. Modèle de la rigueur démonstrative et de la précision conceptuelle, science objective et exacte s'il en est, les mathématiques s'enorgueillissent de l'imposant édifice qu'elles ont bâti. L'analyse de l'ethos professionnel des mathématiciens devrait donc constituer un cas d'école.

  • Ce manuel présente les principales méthodes statistiques permettant d'étudier la liaison entre deux variables. Son organisation est déclinée selon la nature qualitative, quantitative ou ordinale des variables. Les développements de chaque chapitre s'appuient sur un exemple concret qui permet au néophyte de bien comprendre les notions introduites. La présence de commandes avec le logiciel libre R, d'exercices corrigés et d'un chapitre consacré à deux études de cas aident le lecteur dans la mise en pratique et l'assimilation des concepts.

  • Sante les soins le territoire

    Sechet

    En matière de santé, peut-on réellement parler d'équité territoriale ? C'est à cette question que les auteurs de l'ouvrage La santé, les soins, les territoires cherchent à apporter dis éléments de réponses.
    " La meilleure santé, c'est de ne pas sentir sa santé " écrivait Jules Renard dans son Journal. La santé, ressource du quotidien et non but à atteindre, se gère et s'entretient. C'est-à-dire qu'elle est l'affaire de chacun par ses comportements individuels, mais surtout l'affaire de tous à travers des politiques publiques. Les trois parties de l'ouvrage correspondent, d'une certaine manière, aux trois moments de l'acte de santé : le soin, la prévention et la promotion de la santé, la compensation et la correction.
    Elles renvoient aussi à trois manières différentes et complémentaires dont les politiques pensent ou devraient penser " bien-être ".La première porte sur les recompositions de l'offre et sur les difficultés à assurer la continuité des soins dans le temps et l'espace. Les problèmes de santé émergent au plus près des gens mais les réponses se structurent et se développent sur un territoire plus large.
    La deuxième place l'approche des relations entre soins et territoires à l'articulation entre le sanitaire et le social. Penser le système de soins dans un souci de répondre aux besoins des populations pauvres ou exclues, permet de mieux comprendre la difficulté à assurer l'accès de tous aux soins et à la prévention. La troisième procède d'une inversion du regard par rapport à la démarche épidémiologique classique.
    La ville n'apparaît plus comme un simple espace potentiellement pathogène dans lequel s'établissent des relations écologiques entre santé et environnement ; elle est un espace posé comme cadre et facteur d'injustices et de désavantages pour les populations placées en position de faiblesse par leur handicap ou leur dépendance.

  • Ce manuel présente les fonctions de plusieurs variables et leurs applications. Son objectif est d'apporter aux étudiants en sciences économiques les bases nécessaires à la compréhension des diverses autres disciplines de leur cursus. Les connaissances à acquérir et les techniques que les étudiants doivent maîtriser sont introduites de façon claire, concise et pédagogique.

    Avec le soutien de l'université de Rennes 1.

  • Avec ce manuel, le lecteur dispose d'un équipement complet (bases théoriques, exemples, logiciels) pour analyser des données multidimensionnelles. Son contenu correspond à l'enseignement d'analyse de données proposé à Agrocampus. Il a été conçu pour des étudiants qui ne se destinent pas aux métiers de la statistique mais qui auront à traiter des données dans leurs emplois. Cette édition prend en compte l'actualisation du logiciel R.

    Avec la Société française de statistique.

  • Cet ouvrage analyse les itinéraires comparés des coopératives agricoles en France et en Italie, de la fin du XIXe siècle aux années 1950. À l'encontre d'une histoire traditionnellement centrée sur les aspects institutionnels et politiques du mouvement coopératif, ce volume s'intéresse aux formes d'organisation économique et sociale des campagnes comme moyen pour éclairer les pratiques des agriculteurs-coopérateurs.

    Avec une préface de Gérard Béaur.

  • Quels rôles joue l'expérience dans les investigations et dans les pratiques mathématiques? Quel rapport au "réel", voire au sensible, se trouve ainsi construit ? Pour tenter de répondre à ces questions, cet ouvrage prend l'histoire des sciences comme terrain d'épreuves des problématiques mathématiques et enseignantes. La première partie de l'ouvrage concerne les instruments pour mesurer des grandeurs et pour tracer les figures. La deuxième aborde des machines inventées pour les calculs arithmétiques, aussi bien pratiques, théoriques que métrologiques. La troisième porte sur les passages et les conflits rencontrés, aussi bien dans l'histoire que dans l'enseignement, entre le "réel", toujours inaccessible, et une réalité construite avec les mathématiques. Les chapitres consacrés aux instruments proposent un éventail riche et varié de situations historiques et pédagogiques. Ils mettent en avant le statut des instruments comme connaissance matérialisée et le lien qu'ils entretiennent d'emblée avec l'invention créatrice. Ils indiquent aussi la possibilité, pour l'enseignement, d'une entrée dynamique dans les savoirs mathématiques.

    Cet ouvrage a pour point de départ les activités de la Commission "Épistémologie et histoire des mathématiques" des Instituts de Recherche sur l'Enseignement des Mathématiques (IREM). Dans ce cadre, il présente des ensembles cohérents d'expériences et d'investigations inspirées par l'histoire, qui devraient à court terme pénétrer dans l'enseignement. Il montre l'importance pour les enseignants d'une connaissance de l'histoire des sciences et de la lecture de textes anciens.

  • Cet ouvrage montre comment à la fin du XIXe siècle un dramaturge lève un bout de voile sur la question de l'inexistence du rapport sexuel, puis comment au XXIe siècle, cette même question est saisie dans toute sa crudité au cinéma et en littérature. Il analyse L'Éveil du printemps de Wedekind, préfacé par Lacan, et deux films (Naissance des pieuvres de Céline Sciamma et Les Beaux Gosses de Riad Sattouf) ainsi qu'un roman (Clèves de Marie Darrieusecq).

    Avec le soutien de l'équipe d'accueil 4050 de l'université Rennes 2.

  • La communication intéresse l'histoire des régulations sociales. Elle présente deux caractéristiques pendant la longue période qui va de l'Antiquité au XVIIIe siècle : les langues n'y étaient pas encore des marqueurs d'identités nationales et la diffusion de toute information demeurait tributaire de la distance et de la lenteur des moyens de transport. Pour étudier la manière dont les individus se sont parlé et dont des institutions comme l'État et l'Église ont échangé des renseignements et des informations, deux thèmes ont retenu l'attention des auteurs de ce recueil : l'usage de la langue comme mode de régulation sociale, et la question des processus de communication et de diffusion de l'information.

empty