Presses Litteraires

  • Les petites souris

    Olivier Amiel

    • Presses litteraires
    • 1 Octobre 2021

    La pilule pour effacer les mauvais souvenirs existe. Êtes-vous prêt à l'avaler ?
    Tout en suivant le parcours réel de trois scientifiques ayant permis de progresser sur cette innovation médicale, un écrivain est victime d'une campagne de dénigrement par le mouvement « woke » au nom de la « cancel culture ». La cause de son bannissement : son précédent roman Shinjuku se déroulant sur fond d'attentat terroriste au japon est considéré comme misogyne par une nouvelle génération d'offensés... Il essaie de se racheter en écrivant une nouvelle « éveillée », récit de l'histoire vraie d'un couple de lesbiennes qui se sont rencontrées en prison et dont une des deux souhaite oublier un traumatisme terrible. Mais, grâce aux avancées médicales sur l'effacement de la mémoire, on ne peut désormais plus mentir qu'à une seule personne : soi-même...

  • Le fantôme électrique

    Jean-Pascal Grosso

    • Presses litteraires
    • 26 Janvier 2022

    « J'écrase ma cigarette. Lo Sin me lâche la grappe. Au loin, un hélicoptère décolle, Iroquois rafistolé, utile à nos scènes de combat et qui, je le confesse, me colle les foies. Tant il cahote, crachote, tremblote dès l'allumage. Réquisitionné par l'armée, prêteuse jalouse, il part mater une émeute quelque part. De pauvres bougres dont on apaisera sous les rafales l'inconcevable soif de liberté. Assez ! Je me rallume une brune. Lo Sin a disparu. Et je me dis que je pourrais, dans l'attente de son retour gueulard, faire le bilan de ma vie gâchée. Mais par où commencer ? » Sur le déclin, un acteur de films populaires, ceux des cinémas de quartier aujourd'hui disparus, voit son dernier tournage stoppé net. Coincé aux confins des Philippines, il a désormais tout le loisir de revenir sur sa carrière. Un roman d'aventures mélancolique et moderne. Adulte, poignant, acerbe et drôle. Vécu toujours à hauteur d'homme.

  • Mademoiselle de Montclert ou les vertus du libertinage

    Robert-Michel Degrima

    • Presses litteraires
    • 20 Décembre 2019

    Au cours du XVIIIe siècle, une jeune femme de petite noblesse, sans fortune, charmante et quelque peu dévergondée, embarque pour les îles afin d'y épouser Jacques-François de Varin, un ancien officier de la Royale à qui les services rendus à la Couronne ont valu reconnaissance royale et domaine colonial conséquent. Elle est accompagnée de sa cousine, qui est aussi sa demi-soeur et la suit comme demoiselle de compagnie.
    À partir de là, l'auteur décrit, avec humour et légèreté, la vie libérée de cette jeune femme, d'abord en France, puis lors du long voyage pour les Antilles et enfin dans les îles. Montrant un caractère fort et résolu, elle va rencontrer des personnes hautes en couleur qui vont lui faire découvrir toutes les facettes d'une existence à la fois frivole et combative.
    Le lecteur sera plongé dans l'univers du XVIIIe siècle, ses fastes et ses outrances, et découvrira avec plaisir la vie coloniale sous les tropiques.

  • La parade de Solong

    Jérémy Mondon

    • Presses litteraires
    • 23 Juillet 2021

    Parade, n.f. :
    1. Étalage ostentatoire, pour se faire valoir.
    2. Spectacle ambulant et souvent burlesque, destiné à attirer le public.
    3. Manière de parer, d'éviter un coup physique ou moral.
    « Monsieur ? Vous m'entendez ? Vous avez besoin d'aide ? ».
    Pour Solong, la décision avait été prise au moment où ses pieds nus avaient, pour la première fois et depuis une éternité, touché le sol extérieur. Il ne répondrait pas, il ne répondrait plus. Il allait simplement avancer un pied, puis un autre. Ad lib.
    Un million de pas plus tard, c'est un gigantesque torrent humain de marginaux qui le suit désormais. Une parade grotesque de paumés, d'artistes déçus, de scientifiques frustrés, de big bands, d'aventuriers en caddie, de moines joggers. Un nouveau continent où tout le monde cherche sa place.

  • Useless eaters, l'homme sans but

    Florence Sand

    • Presses litteraires
    • 25 Octobre 2019

    Un homme sans but, sans émotions, sur Terre uniquement dans l'attente de la Mort, en quête du sens de sa supposée courte et vaine existence.
    Via la recherche de sensations, à travers la drogue ou encore le sexe, il a un jour une illumination ; il appartient à une autre branche de l'humanité, à l'instar de l'homme de Néandertal, et n'est sur Terre que dans le but de purifier la lignée des Homo sapiens.
    Pour mener à bien sa mission, il entame de nombreuses recherches sur le fonctionnement de la société, les théories eugénistes et les méthodes d'éradication. Il crée un groupuscule simili-terroriste, les Useless Eaters (mangeurs inutiles, terme utilisé notamment dans l'Allemagne Nazie), et attaque ses premières victimes ; les adolescents atteints de mucoviscidose, qu'il repère grâce aux réseaux sociaux.
    Un roman abordant les différents vices de la société et de l'humanité dans sa globalité, autour d'un personnage monstrueux dans son apathie et son désir de purifier la race humaine. Une sorte d'eugénisme des temps modernes où les malades, les addicts, les « cons » puis les élites sont l'objet de la « purification ».

  • Sahel

    Margot Lherbet

    • Presses litteraires
    • 13 Février 2020

    Sahel appartient au peuple de l'air, celui de ces hommes et femmes qui vivent dans le village perché en haut de la falaise, là où viennent mourir les vents. Là où ceux-ci, dans leur dernier souffle, leur racontent des histoires qu'ils écoutent et retranscrivent pour qu'au fil des générations, la mémoire du vent perdure. Les villageois espèrent qu'entre ces lignes, ils découvriront l'origine des vents... et celle des Hommes.
    Mais Sahel est différent, du haut de ses sept ans, il possède une sagesse qui promet de bouleverser le monde. Pourtant, quand les anciens du village sentent une ombre dans les profondeurs de son être, ils sont pris d'une immense crainte, le condamnant à fuir.
    C'est alors que débute sa quête, celle des réponses aux questions que l'on a arrêté de se poser dans le village, parce que seuls les vents et leurs récits importent. Son périple l'amènera à découvrir sa propre histoire, et jusqu'à réécrire celle des Hommes.

  • Une vie à tuer

    Pauline Tressols-Feline

    • Presses litteraires
    • 9 Septembre 2020

    Alice est en Terminale. Il est temps pour elle de faire des choix, notamment celui de son futur métier. Seulement, d'évènements bouleversants en drame familial, sa façon de penser s'est peu à peu modifiée. Désorientée face à l'avenir qui s'ouvre devant elle et sans vocation particulière, elle n'imagine pas encore ce qu'elle veut accomplir et entretient le sentiment d'errer sans trop savoir quoi faire. Alice n'a aucune envie, hormis celle d'écrire un livre, et plus rien n'est pour elle une source de plaisir. Elle réfléchit constamment à son existence, au monde, au temps, aux humains, à ses relations, et retire définitivement une vision très négative de tout ce qui l'entoure. Un profond fossé se creuse entre ce qu'elle ressent et devrait ressentir. Un jour, Alice est victime d'un accident de voiture : le sort semble s'acharner contre elle. Pourtant, son séjour à l'hôpital et les rencontres qu'elle y fait vont changer sa vie et le sens qu'elle lui en donnait. Son long programme de rééducation, aussi bien physique que psychologique, la conduit à se métamorphoser. Son histoire redonne de l'espoir à tous ceux qui, comme elle, se sentent désemparés.

  • Entre les bosquets

    Stéphanie Barzasi

    • Presses litteraires
    • 10 Juin 2021

    Arsène Joseph, homme blessé, a restreint sa vie à l'essentiel : son travail. Abandonné enfant par sa mère, déçu par ses amours, ses amitiés, son métier est le seul refuge qui le protège du monde. Il se rend toutefois régulièrement dans un café aux figures burlesques, son unique lieu de sociabilité. C'est là qu'il rencontre un soir Ismaïl qui a quitté son Soudan natal pour retrouver sa soeur à Paris. En décidant d'accompagner le garçon dans ses recherches, Arsène va se rouvrir au monde.

    De Montmartre à Narbonne en passant par Auroville, le Darfour, la Libye ou Strasbourg, la quête des protagonistes, outre le dépaysement, offre une galerie de personnages qui n'auraient pas dû se rencontrer : Arsène, obsessionnel, angoissé et associable ; Ismaïl, jeune, beau et optimiste ; et une bande loufoque mais profondément humaniste.

    Une histoire dans laquelle on croise surtout des hommes mais où les femmes sont la lumière (nour, en langue arabe). Une histoire où la confiance en ses semblables l'emporte sur la peur de l'autre.

  • Requiem pour une renaissance

    Lydia Morscheidt

    • Presses litteraires
    • 6 Mai 2019

    « Le don est un acte d'amour ». C'est grâce à cette immense générosité que quatre jeunes se retrouvent dans un institut de rééducation high tech dans les montagnes des Pyrénées Orientales. Ils ont une histoire différente, un parcours atypique et pourtant ils se ressemblent. Ils ont tous bénéficié il y a peu de temps d'une greffe d'organe. Pendant cette convalescence dans ce lieu caché, ils découvrent qu'au-delà d'un nouvel organe qui leur a à chacun sauvé la vie, ils ont également fusionné avec le donneur, reçu un autre cadeau, comme un morceau d'âme, une énergie, une force nouvelle. Mais alors qu'ils expérimentent leurs étranges capacités, un évènement se prépare. Leur hôte a d'autres projets. Ces derniers semblent animer l'institut et tous ses habitants s'organisent. Etre greffé, c'est recréer une sorte de chemin entre les morts et les vivants. Les « fabriqués » en sont la preuve, la mort peut être source de vie.

  • Dieu, les hommes et moi

    Severine Laurent La Folie

    • Presses litteraires
    • 10 Octobre 2019

    Quarante ans ça sonne comme le glas, comme une injonction, une culpabilité. Sabine observe sa vie, ses silences et ses réseaux sociaux et constate, amère, son néant quotidien, son présent asséché. Malgré son parcours aventureux, le sacre de sa carrière, ses anciennes passions, elle a tout oublié : elle ne sait plus aimer, ni elle-même ni les autres. Coupable depuis vingt ans d'avoir commis l'ultime outrage, l'infamie impardonnable. Coupable avant tout d'être une femme.

    Et puis un soir une porte s'ouvre, l'amitié extirpe ses ressentis, Sabine décide de parler, de se confier pour tenter l'exutoire. Sur une méridienne son histoire tout entière l'attend, les mots de la résurgence, peut-être de l'espoir. Ses mots depuis longtemps mariés à l'au-delà, qui la tachent et l'attachent, qu'elle couche sur le papier ou qui l'observent évoluer, ses mots sont-ils dotés d'un pouvoir sacré ?

  • à des années-lumière

    Costin Ranzoni

    • Presses litteraires
    • 28 Février 2020

    Deux amis de longue date vivent désormais bien loin l'un de l'autre.
    Aaron, l'extravagant à l'énorme chapeau et au manteau en poils de bison, estime qu'il doit mourir immédiatement puisqu'il a atteint le plein potentiel de son existence.
    Siméon, le léthargique aux allures d'adolescent, ne cherche qu'à tuer l'ennui, pour une fois.
    A travers une relation épistolaire, ils s'efforcent d'entretenir ce qui les lie. Mais l'affection qu'ils se portent et leurs désirs sont mis à rude épreuve lorsqu'Aaron rencontre la femme de sa vie, tandis que Siméon perd la sienne.
    Sous couvert d'humour, A des années-lumière est un premier roman qui parle de la nécessité d'avancer constamment et du fait que chaque chose connaît un jour un déclin, même l'attachement. Surtout l'attachement.

  • Sang de bœuf (bouchers et acteurs)

    Cyril Camus

    • Presses litteraires
    • 5 Novembre 2019

    Le 24 février 1922, la troupe du Théâtre du Grand-Guignol prépare son spectacle d'épouvante de la soirée. Les comédiens craignent les velléités de censure d'un fonctionnaire de la préfecture de police, et s'inquiètent des menaces d'un chevillard de la Villette qui leur vendait du sang de boeuf en douce, pour leurs drames gores, et dont ils veulent se détacher. Ils ne se doutent pas que la soirée va dégénérer au point de plonger Paris dans un carnage effroyable. Pourront-ils arrêter la force de destruction lâchée, en partie par leur faute, sur les habitants de la capitale ?

    Fresque horrifique où se croisent le Grand-Guignol, les bouchers de la Villette, les Brigades du Tigre et la diplomatie autrichienne, où se mêlent théâtre, Histoire de l'horreur, prostitution et trafic de drogue montmartrois, meurtres en série, traque policière et traumatismes de la Première Guerre mondiale, Sang de boeuf (Bouchers et acteurs) vous fait explorer la face sombre du vieux Paris.

empty