Presses Litteraires

  • Fétiches Kongo

    Christophe Corvaisier

    • Presses litteraires
    • 20 Décembre 2019

    Un ex-ministre belge échappe à ses ravisseurs et signale les cadavres de deux hommes dans une friche près de Paris. L'un travaillait pour l'OMS, l'autre était missionnaire en Afrique. Tous deux sont morts du virus Ebola. Quelques jours plus tard, le corps d'une jeune anthropologue est retrouvé accroché aux grilles du Zoo de Paris.
    Les rituels associés à ces morts rappellent ceux des nganga, les féticheurs bantous.
    Sakombi, commandant d'origine congolaise à la SRPJ de Paris, est le premier chargé de cette enquête. Lorsque les relevés dans la friche le désignent comme le ravisseur du Belge, il s'enfuit, et s'engage dans un périple initiatique qui le mènera jusqu'à l'arbre mythique des premiers Rois kongos, au coeur du massif des Virunga.
    En France, le capitaine Potrel reprend l'enquête. Exorciste catholique, gamin sorcier schegé, Jésuite féticheur, hirondelle tutsie, Pygmée réfugié, pasteur évangélique, biologiste chinois, légiste pythie, phalangistes pro nazis, barbouzes de la DGSE, trafiquants de coltan et esprits-bankita se relaient pour l'égarer... jusqu'à sa découverte de l'effroyable machination à l'origine d'un nouveau génocide rwandais.
    Fétiches KONGO est un polar dense et implacable à l'intrigue minutieusement documentée qui vous tiendra jusqu'à son dénouement.

  • La fondue avait un drôle de goût

    Gérard Muller

    • Presses litteraires
    • 14 Mars 2021

    Les cadavres d'un homme et d'un chien sont retrouvés au bord d'une piste de la station de ski des Arcs. L'enquête est confiée au peloton de gendarmerie de Bourg Saint-Maurice. Une enquête qui va les mener jusqu'au Val d'Aoste, région italienne frontalière où l'on parle encore le français. Aidés par un commando des forces spéciales, les gendarmes devront résoudre une affaire dans laquelle le fromage de beaufort aura un rôle primordial. Le lecteur en profitera pour découvrir les sports de glisse tels que le ski alpin, la raquette, le ski de randonnée et la motoneige, tout en visitant la vallée de la Tarentaise.

  • Le cap des affranchis

    David Farmer

    • Presses litteraires
    • 14 Mars 2021

    C'est d'abord une histoire simple. Juste la poésie primale d'une rencontre. Et ce minimalisme se fait hymne à l'universel, à l'irréductible.

    1997. Un soir de mai. Deux garçons. C'est devant la mer, océan Indien, à Saint-Pierre de la Réunion. Le mauricien se raconte. Le français est sous le charme. C'est le début d'une liaison. Ils décident de vivre ensemble. Aucune loi ne le leur permet, nulle part. Alors commence un interminable chassé-croisé entre les deux îles. Ce récit réfracte les impacts du no man's land sur leurs existences. Contraints à la rébellion et à l'insoumission, ils larguent les amarres.

    Amour, engagement, fraternité, amitié, solidarité, citoyenneté du monde : autant de caps à franchir.

    En cette fin de millénaire, des missels étaient infiltrés et brandis illégalement dans les hémicycles de la République par des fanatiques intégristes. C'était le temps du débat sur le Pacs. Aussi, cette ode à la liberté est dédiée à Gisèle Halimi et Roselyne Bachelot, à tous ceux et toutes celles qui ont eu le courage de fronder ces oriflammes menaçantes et immuniser, un temps, contre leurs sauvageries doctrinaires d'un autre âge.

    Cette histoire ne soutient aucune idéologie. Simple témoignage pour plaider l'abolition des aliénations imposées par les tyrans, les prêtres et les esclaves, tous impuissants selon Spinoza.

  • Rouge

    ,

    • Presses litteraires
    • 27 Juillet 2021

    Rouge, l'enfant aux boucles rousses, n'a décidément peur de rien. Mais elle n'imaginait pas trouver dans la forêt du parc, que longe le canal qui la conduit chez sa grand-mère, d'aussi étranges compagnons venus de la cité des Mûriers. Ils se prêteront aux jeux espiègles de la fillette quand survient celui que tous redoutent. Rouge n'a pas l'intention de fuir. Depuis longtemps elle se prépare à cette rencontre.

    À partir de 7 ans.

  • Big Jim

    Guilhem Cadou

    • Presses litteraires
    • 28 Mars 2019

    « L'homme dégoulinait d'eau noire car il sortait du ventre de la terre. La Vallée l'avait recraché comme un lendemain de fête indigeste. Il avait le droit d'être reconnaissant. Cela faisait trois jours qu'il était là mais il n'en savait rien. » Par-delà les montagnes irlandaises, le vagabond aux semelles de tourbe cherche un cap qui n'existe qu'en poème. Big Jim, c'est l'homme des bas-côtés et des chemins de traverse. C'est une mémoire qui l'attend au tournant, là où la route marie les tempêtes aux falaises. Dans les îles, la mer inonde les yeux des femmes et les êtres guérissent sur les comptoirs. Car si la braise couve encore, pour l'étincelle, il suffit de brûler du bitume.

    Big Jim, c'est Don Quichotte des tourbières, un homme qui choisit la route pour réparer ses souvenirs. Son errance prend des allures de mythe où les écrivains morts précèdent des amours bien vivantes, quand les amis d'un jour tracent des chemins qui méritent l'aventure.

  • La ride du souci

    Grégoire Thoby

    • Presses litteraires
    • 23 Août 2021

    Bernard a disparu. Endetté jusqu'au cou, le quinquagénaire breton s'est visiblement fait la malle. À moins qu'on ne le retrouve au fond d'un lac, un boulet au pied? Soyons honnêtes, personne ne serait surpris.

    Nomade, son fils Gaëtan s'est isolé dans le désert andalou avec son compagnon. Il fuit ce père escroc comme la peste. Arnaque après arnaque, le jeune homme est constamment interpellé par les victimes de son géniteur - des mères célibataires, essentiellement.

    Mais Bernard semble avoir vraiment disparu cette fois-ci. De plus en plus anxieux, plongé dans ses souvenirs, Gaëtan va alors tenter de mieux comprendre ce Peter Pan amoral, jusqu'à fantasmer l'impossible : la rédemption de son père.

    Mêlant tendresse et humour grinçant, ce livre intimiste et surprenant est un acte de résistance contre l'inéluctable.

  • Le Castillet & la Citadelle de Perpignan dans l'histoire

    Antoine de Roux

    • Presses litteraires
    • 30 Novembre 2018

    Ce livre se veut une relecture de ce que l'on sait ou croit savoir du Castillet et de la Citadelle de Perpignan - deux monuments emblématiques de la ville - à travers l'histoire de leur construction, à travers les hommes qui les ont bâtis, y ont séjourné et y ont parfois souffert. L'auteur les situe dans l'histoire de Perpignan et dans leurs rapports avec la ville et son développement urbain. Il explique certaines légendes, il détruit quelques hypothèses, il avance d'autres explications. Pour cela il s'appuie sur les rares auteurs qui s'y sont intéressés, sur ses propres recherches, en particulier pour la Citadelle, et sur une très riche documentation iconographique. Peu de monuments de Perpignan ont fait l'objet d'autant de relevés dès le XVIe siècle, de dessins et de lithographies au début du XIXe siècle, de cartes postales avant la démolition des remparts, et de photos aujourd'hui.

  • Mystères de la Kabbale au Moyen-Âge à Narbonne, Alet, Perpignan, liens entre les communautés de pensées des soufistes, cathares, kabbalistes de l'Aude et des Pyrénées- Orientales, traversée des Pyrénées par Hannibal Barca au IIIe siècle av. J.-C., portraits de grands hommes de notre territoire, Georges Méliès, Georges Canguilhem, Armand Barbès, Déodat Roché, aventures incroyables ayant pour cadre notre région avec les André Malraux, Joseph Kessel, Jim Harrison, Don Quichotte, ésotérisme planant sur des lieux magiques, forêt de Nébias, Puilaurens, Cubières, Coustaussa, Arques, Bouriège, St Martin Lys...

    Une itinérance journalistique et historique étayée par des érudits et des historiens qui ont croisé les pas de l'auteur, pour révéler un aspect souvent délaissé de notre passé. Une mystique commune, qui nous relie par une attache philosophique imprégnée par notre destin commun. Un livre qui par l'étude et le travail in situ, révèle les liens des différentes communautés qui parsèment nos départements méditerranéens. Loin de tout ostracisme néfaste et vulgaire.

  • Nous étions trop nombreux

    Bénédicte Riey

    • Presses litteraires
    • 27 Novembre 2019

    Au XXIIe siècle, les peuples, malades et affamés, en quête de territoires encore vivables, s'étaient livrés à des guerres sanglantes. Malgré le déclin accéléré de l'humanité, les ressources étaient toujours insuffisantes et par un jeu d'alliances, trois peuples s'étaient formés dans le Sud de la France : les Progressistes qui pompaient la planète comme si le devoir de mémoire était un concept mort ; les Néoganes qui culpabilisaient d'être des humains et faisaient payer aux rescapés les erreurs du passé ; les Sélectifs qui répondaient à d'intransigeantes règles de vie basées sur le recyclage sans limites. Face à ces trois alternatives, certaines familles, les Indépendants, s'étaient réfugiées dans les montagnes où ils survivaient dans des conditions climatiques extrêmes.

    Mais un siècle plus tard, une invasion Progressiste met en péril ce fragile équilibre. C'est alors qu'un petit groupe d'Indépendants est missionné pour parcourir l'Occitanie à la recherche de renfort. Malgré de nombreuses péripéties, ces courageux montagnards arriveront-ils à rallier les peuples vindicatifs de la plaine pour écarter la nouvelle menace ?

  • Les cinq fils de Carcassonne ; châteaux de garde sur la frontiere d'aragon

    Francis Marty

    • Presses litteraires
    • 25 Juin 2020

    S'il est un territoire auquel l'histoire et la géographie rattachent les châteaux de Termes, Peyrepertuse, Quéribus, Puylaurens et Aguilar, c'est bien celui des Hautes Corbières. Il a été le sujet d'un premier livre à travers le destin au XIIIe siècle des seigneuries de Termes, de Peyrepertuse et de Fenouillèdes dont le roi de France a voulu s'assurer le contrôle. Les châteaux y étaient présentés comme la conséquence de cette volonté.
    Ce deuxième livre se focalise sur l'implantation des châteaux eux-mêmes et sur leur rôle frontalier. Pour contrôler les seigneuries, les Capétiens ont acquis des sites castraux qu'ils ont fortifiés. Le traité de Corbeil et la création de la frontière d'Aragon ont fait de ces forteresses royales des châteaux de garde parfois remaniés par les dynasties suivantes. En 1659, un nouveau traité a repoussé la frontière du royaume jusqu'aux Pyrénées, faisant perdre aux châteaux leur fonction frontalière

  • La ronde des menteurs

    Géraldine Sommier-Maigrot

    • Presses litteraires
    • 27 Août 2020

    Quel est le point commun entre le meurtre d'un ophtalmologue et celui de l'organisatrice d'un festival multiculturel dans les jardins de leur village ? Nathalie Boissy, en tant que femme du docteur et bénévole dans l'association présidée par la seconde victime, semble la suspecte idéale. Ne s'est-elle pas engagée à aider sans se rendre compte que les efforts à fournir pour mettre le projet sur pied empiéteraient à ce point sur sa vie privée ? Débordée, elle se dérobe à la dernière réunion programmée, sous un faux prétexte. Ce petit mensonge de rien du tout, qui ne prête pas à conséquence, pense-t-elle, se retourne contre elle : parce qu'elle a menti, les gendarmes chargés de l'enquête la soupçonnent et ne croient à rien de ce qu'elle prétend. Seulement est-elle coupable ? D'autres suspects potentiels se disséminent dans ce village d'Isère englué dans les préparatifs d'un festival à la fois artistique et champêtre, qui révèlent de nombreuses ambitions cachées.

  • Les cadavres étaient en jaune

    Gérard Muller

    • Presses litteraires
    • 21 Décembre 2020

    Le train jaune, bien connu de tous les Catalans. Il sillonne la Cerdagne et la haute vallée de la Têt. Un passager disparaît lors de la traversée du pont suspendu de Cassagne, sans que personne le remarque. L'enquête est alors diligentée par la gendarmerie de Mont-Louis. C'est le départ d'une intrigue qui va donner du fil à retordre à la maréchaussée locale. Va-t-elle résoudre l'affaire par elle-même, ou aura-t-elle besoin d'un support pour y arriver ?

    Le lecteur le saura à la fin. Il en profitera en outre pour voyager à bord de ce train qui fait la fierté de tous les Catalans.

  • Odelicat

    Florence Sand

    • Presses litteraires
    • 11 Février 2021

    « Je veux voir le monde et étudier ce qui est différent d'ici, dit Nazuka d'une voix claire et assurée. Je veux comprendre la nature humaine, ce qui fait qu'un être est bon et un autre mauvais. Les autres peuples, les autres pays, les autres coutumes. Je veux aller là où le soleil se lève et là où il se couche, je veux parcourir la Terre entière et étudier les différences des autres peuples, leurs mécanismes et leurs origines. » Nazuka est une jeune fille bien singulière ; ses os transcrivent ses émotions, se brisant au gré des déconvenues et se renforçant avec la joie, la colère et la haine. Bien entendu, comme dans tout conte digne de ce nom, ses parents sont décédés à sa naissance, et Tante, une amie de ces-derniers, s'est occupé d'elle avec une attention et un amour rares, la protégeant de l'extérieur afin que son état jamais ne se déclare. Pour Nazuka, l'horizon se limite à la colline qu'elle voit depuis sa fenêtre, et le soleil se couche derrière le lac qui se trouve non loin.

    Un jour cependant, une chose étrange se produit. Sous l'effet d'une émotion ressentie lors de la lecture d'un roman, son petit doigt se brise... Début d'une grande aventure pour la jeune fille qui se rend ainsi compte des limitations de son monde.

    Nazuka quitte alors son cocon et part à la découverte du vaste monde. Naïve, innocente, comme Candide se confrontant à la réalité des Hommes, elle s'intéresse tout particulièrement à l'étude du mensonge et à ses origines au sein du langage, cherchant, tout au long de son voyage, les réponses à ses questions et la compréhension de cet état qui la caractérise. Au fur et à mesure des expériences, Nazuka grandit, s'étoffe, et découvre la personne qu'elle souhaite devenir.

  • Le nouveau commercant

    Thibault Loucheux

    • Presses litteraires
    • 16 Mars 2021

    Après sa séparation avec Marie, Théodore n'a plus goût à rien. Pourtant, le jeune homme est contraint d'entrer dans le monde des actifs au plus tôt pour subvenir à ses obligations financières. Il trouve finalement un emploi dans une supérette du centre-ville de Montpellier qui l'engage comme employé polyvalent. En parallèle de ses nouvelles activités et ayant perdu toute foi en l'amour, le nouveau petit soldat de la grande distribution s'inscrit sur Tinder, une application de rencontre. Théodore se prête au jeu des aventures d'un soir avant de prendre conscience que sa vie professionnelle et personnelle est uniquement basée sur le mal de notre époque : la surconsommation.
    À travers le personnage de Théodore, l'auteur décrit avec une ironie corrosive les doutes et les failles d'une génération qui a évolué en parallèle de la révolution numérique et de la consommation de masse. Armés de leurs téléphones, les êtres humains ne sont-ils pas devenus des produits ?

  • Du piment dans le foie gras

    Gérard Muller

    • Presses litteraires
    • 2 Septembre 2021

    Le Gers. La douceur de ses paysages et la délicatesse de sa gastronomie. En particulier, son foie gras.
    Un éleveur de canards est retrouvé mort dans son atelier. Il a été assassiné en ayant été gavé avec du maïs. C'est la brigade de gendarmerie de L'Isle-Jourdain qui est en charge de l'enquête. Celle-ci s'avérera plus compliquée que prévu, et le meurtrier ne sera identifié que grâce à un lieutenant fin gourmet. Il aura besoin de toute sa connaissance de la cuisine locale pour résoudre l'intrigue et appréhender le tueur.
    Ce roman permettra en outre au lecteur de voyager dans ce département du Gers et de découvrir le petit monde des éleveurs-producteurs de foie gras.

  • L'Amazonie dans le sang

    Emmanuelle Lescaudron

    • Presses litteraires
    • 14 Janvier 2022

    Dans le pays le plus dangereux au monde pour les écologistes, Camille, étudiante journaliste, Réno, un jeune indigène et le juge Brugniot enquêtent sur des trafiquants de bois qui s'immiscent sur les territoires protégés du Brésil. L'inquiétude monte chez les défenseurs de la forêt et les militants pour les droits des peuples indigènes après le décès d'un chef cacique indien, primé pour sa défense de l'environnement. Camille s'intéresse de près au pará, un bois exotique abattu illégalement et massivement exporté.

    De Rio à São Paulo en passant par la plaque tournante européenne de l'exploitation illégale du bois, la journaliste part à la traque des billes de bois abattues dans la forêt pour être revendues sur toute la surface du globe. Un thriller écologique qui montre l'anomie qui règne dans la forêt en proie à la déforestation.

  • Les cerises étaient rouge sang

    Jean-Marie Calvet

    • Presses litteraires
    • 2 Février 2022

    Un préfet de département façonné par la matrice jacobine, partisan acharné des schémas de pensée de l'Etat centralisateur et qui ne supporte pas les spécificités des régions et en particulier celles des Catalans. Un tueur en série qui sévit à Céret. Des gendarmes enquêteurs qui ne demandent qu'à faire leur travail mais qui se heurtent au préfet et à une partie de leur hiérarchie. Un attentat à l'explosif à la mosquée de Perpignan et une deuxième série de meurtres qui remonte à la surface après l'intervention du service des affaires non élucidées de la Gendarmerie (chargé des cold cases). Les gendarmes cérétans et montpelliérains parviendront-ils à démêler cet écheveau politico-judiciaire malgré les nombreux rebondissements auxquels ils seront confrontés ?

    L'ancien major de gendarmerie, emmène une fois de plus le lecteur dans les méandres d'une enquête judiciaire complexe. Loin des « flics-superman », il narre le travail d'enquêteurs de terrain, qui dans l'anonymat le plus total et dans le strict respect des règles de procédure qui les retardent au quotidien, traquent le crime. « Si mes intrigues sortent directement de mon imagination, les modus operandi et modus vivendi que je décris sont le reflet de la réalité. Je n'ai pas l'habitude d'user de la langue de bois (ou plutôt de l'écriture de bois) », déclare sans ambages l'auteur.

  • Liberté équité tendresse

    Raphaël Toriel

    • Presses litteraires
    • 16 Mars 2021

    Nous sommes en 2057.
    Voici trente-quatre ans que les douze lui ont confié le destin de l'humanité et de sa planète. Hélios, le super ordinateur quantique, doté d'un pouvoir absolu, s'appuyant sur l'ensemble des données de l'humanité mises à sa disposition, a accompli des prouesses. Contre un léger manque de vie privée et l'application stricte de la Tendresse, la planète a repris un fonctionnement normal : la température, d'abord en hausse, à présent, baisse - l'air est partout, sain - faune et flore prospèrent à nouveau - et le niveau de vie général est en amélioration constante.
    Mission accomplie, Hélios décide qu'il était temps pour lui de rendre le pouvoir !
    L'homme est-il prêt ?
    En est-il capable ?
    C'est à ce moment que Simon et Nour se rencontrent...

  • Orleval

    Stanislas Finzo

    • Presses litteraires
    • 15 Septembre 2020

    Alpiniste chevronnée, Agnès Mercurey est la cogérante d'une agence de tourisme spécialisée dans la haute montagne. Elle part au Népal pour une course dans l'Himalaya, un voyage qui est aussi l'occasion de se mettre à distance de Damien avec qui elle vient de rompre. De retour en France, elle consulte un dermatologue pour des lésions apparues dans son dos. Ce ne sont pas les plaies de sa patiente qui surprennent le docteur Salvier, mais sa personne elle-même, en qui il reconnait une apparition survenue dans sa jeunesse. Au lieu de soigner Agnès, il la séquestre à Orleval, un manoir niché au coeur des Ardennes, et lui révèle la nature de son mal : ces lésions sont les prémisses d'une métamorphose qui va bouleverser l'existence de la jeune femme et la sienne. Cela fait trente ans que Salvier attend cet instant.
    À la frontière du surnaturel et du réalisme, ce récit haletant cherche la lumière au travers des territoires les plus sombres de l'humain.

  • Sur la trace des skieurs disparus

    Gérard Muller

    • Presses litteraires
    • 9 Octobre 2017

    La vallée de la Tarentaise et ses fameuses stations de ski : Val d'Isère, Tignes, les Arcs et La Plagne. Paul y était moniteur guide avant d'avoir connu un drame qui l'a écarté de ses pairs. Il y exerce toujours, mais clandestinement, et en hors-pistes uniquement.
    Lors d'une de ses descentes, son client disparaît mystérieusement. Le phénomène se répète une seconde fois. Paul va se trouver alors entraîné malgré lui dans une aventure digne d'un roman d'espionnage, avec une chute à laquelle il ne s'attendait vraiment pas.
    L'auteur profite de ce livre pour décrire l'ambiance de la vallée de la Tarentaise, les activités liées au ski et faire voyager le lecteur dans les arcanes de la psychologie humaine.

  • Mortels refuges

    Gérard Muller

    • Presses litteraires
    • 4 Février 2019

    Pierre, féru de randonnée dans les Pyrénées, rencontre Myriam pour effectuer une excursion dans les gorges de la Carança, au-dessus de Villefranche de Conflent. Ils ne se connaissent pas, mais vont vite se trouver une affinité et une connivence. Arrivés au refuge pour y passer la nuit, ils sont accueillis par une assemblée abasourdie : un crime a été commis la nuit précédente. Ils terminent malgré tout leur randonnée le lendemain, sans savoir que cette scène va se répéter le week-end suivant.

    C'est alors le début d'une intrigue à la fin inattendue, et qui va permettre au lecteur de découvrir les plus belles excursions des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège, et ascensionner des sommets mythiques tels que le Carlit, les deux pics Péric, le Montcalm et enfin la Pica d'Estats, la cime mythique de la Catalogne.

    L'auteur, qui a longuement parcouru ces régions, en profite pour faire partager à son public les émotions et ses sensations qu'il a connu au fil de ses randonnées.

  • Enquête dans le cercle polaire

    ,

    • Presses litteraires
    • 28 Juin 2019

    Conte d'Anne Combe illustré en couleur par Nicolas Leroy Le père Noël a disparu...
    Heureusement, les rennes et les lutins sont là et mènent l'enquête.

  • Ulysse en Méditerranée

    Vincent Laudet

    • Presses litteraires
    • 26 Mai 2020

    En retraçant le voyage d'Ulysse en Méditerranée, 1200 avant notre ère, Vincent Laudet nous emmène découvrir notre mer, naviguer sur ses plus belles eaux, traverser des paysages somptueux, croiser de vieux peuples et nous émerveiller de son incroyable biodiversité. Ulysse c'est un de nos mythes fondateurs, c'est notre culture commune. Ulysse c'est notre trait d'union à nous tous hommes et femmes de Méditerranée, notre soubassement commun. Revivre ses aventures, croiser Circé la magicienne, mais aussi les terribles cyclopes ou les dieux rancuniers, permet de dresser un portrait sensible, amoureux même, de cette mer qui nous enchante. Cette Méditerranée qui depuis l'aube des civilisations, est une mer d'échange, une véritable artère qui ensemence tous les peuples de ses rivages. Redécouvrez ainsi Ulysse le premier migrant, voyageur éternel. Illustré par Paloma Laudet, qui a créé un univers onirique pour retracer les épisodes de cette Odyssée, ce livre vous fera plonger dans les multiples facettes de Mare Nostrum.

  • Espira de l'Agly ; de la préhistoire à nos jours

    Gerard Bile

    • Presses litteraires
    • 1 Juillet 2020

    Il y a près d'un million d'années, les premiers hommes foulent notre territoire. Une contrée sauvage ou les marécages s'étendent jusqu'à une dizaine de kilomètres des rivages actuels de la mer Méditerranée. Le territoire qui deviendra Espira de l'Agly est à cette limite entre la zone hostile et la plaine fertile et giboyeuse. C'est ici que notre ancêtre laissera de nombreuses traces de son passage.
    Bien plus tard, les Romains y installeront de riches domaines agricoles disséminés là où subsistent encore des mas et grandes propriétés. Outre de multiples objets et débris, ils laisseront surtout à cette plaine le nom d'Aspiranum, celui où vivait un vétéran loin des intrigues de Rome.
    Après de multiples variantes ce nom deviendra Espira.
    C'est au Moyen Âge, vers l'an Mil, sous l'impulsion de Charlemagne, que les monastères se développent et mettent en valeur une terre abandonnée depuis de longues années. Les religieux se mettent à l'écart du monde, près de cours d'eau et des ressources naturelles. Les premières mentions de l'Abbaye d'Aspirà lovée dans un méandre du fleuve Agly, remontent à une Charte de Jacques Ier Roi d'Aragon de l'an 845. Ce monastère aura la particularité d'être double et on a retrouvé une liste de 44 religieuses.
    Grâce à de généreux donateurs une magnifique église de marbre blanc, véritable joyau de l'art roman sera construite au XIIe siècle. En 1389 le Prieuré en déclin sera transféré à l'abri des remparts de Perpignan (La Réal), son cloître délabré devra en partie son salut à un collectionneur d'objets d'art qui le reconstruira à Toledo dans l'Ohio (USA).
    À ce moment-là, les moines installeront à leur place, 21 familles qui seront de fait, les premiers habitants de la communauté laïque naissante de ce qui deviendra bien plus tard Espira de l'Agly.
    Cette Histoire et ses mystères, riches en anecdotes à découvrir, méritaient d'être sauvegardés au titre de la conservation de notre patrimoine.

empty