J'ai Lu

  • Octobre 1978. Ron Stallworth est inspecteur à la brigade de renseignement de la police de Colorado Springs. Un jour, il tombe sur une annonce de recrutement du Ku Klux Klan dans un quotidien de la ville. Intrigué, il y répond et, à sa grande surprise, il est contacté deux semaines plus tard : le Ku Klux Klan est à la recherche de nouveaux membres pour monter sa section locale.
    Comment infiltrer le Ku Klux Klan quand on est un homme noir? C'est l'exploit qu'accomplira Ron Stallworth sous couverture pendant neuf mois, aidé de son collègue Chuck, et qui dupera l'organisation tout entière.

    Une histoire vraie extraordinaire qui se lit comme un thriller.

  • Quand devient-on infirmière ? Est-ce le jour où l'on obtient son diplôme ? celui où l'on pose son premier pansement ? où l'on perd son premier patient ? Est-ce celui où l'on apprend à se blinder, ou celui où l'on espère ne jamais arriver à le faire ?
    Je suis devenue infirmière grâce à l'école, aux manuels et aux profs, bien sûr, mais surtout au contact des patients et des autres soignants. Auprès d'eux, j'ai appris la signification du mot « soigner », cet ensemble de technique, de psychologie et d'attention qui fait que l'humain reste au coeur de chaque contact, de chaque geste et de chaque intervention. C'est penser à préserver la pudeur de tous les patients dont je fais la toilette, c'est savoir comment ils aiment s'habiller, c'est apprendre à reconnaître qu'aujourd'hui est un mauvais jour au ton de leur voix.
    C'est pour cela que j'aime mon métier : parce que chacun est unique. C'est aussi pour cela qu'il faut le protéger, ce métier : parce qu'il est essentiel que nous, les soignants, puissions être disponibles, attentifs et compétents auprès de vous lorsque vous en avez besoin.

  • "Chaque larme, chaque cri est pour moi comme un cri de vie" .
    Le 3 avril 2018, sur le chemin de notre maison, un homme multirécidiviste a percuté si violemment ma voiture que mes filles, Lila, trois ans et demi, et Adélaïde, vingt-six mois, n'ont pas survécu. Quant à mon fils Isaac, âgé d'à peine un mois à l'époque, ainsi que moi-même, nous aurons des séquelles à vie. A travers ce livre, Nadia Kermel revient sur l'événement sans nom qui a coûté la vie à ses filles et qui aurait pu être évité.
    Elle veut rappeler que, utilisée n'importe comment, une voiture peut devenir une arme et mettre en danger quiconque croise sa route. "Chaque fois que nous prenons le volant, posons-nous ces questions : ne suis-je pas en train de me mettre en danger et de mettre en danger les autres ? Pourrai-je embrasser mes enfants ce soir ou permettre aux autres usagers de le faire en agissant de la sorte ? "

  • Pour la première fois, le directeur d'un EHPAD témoigne. Pendant près de trois ans, Jean Arcelin a dirigé un EHPAD dans le sud de la France, avant de renoncer, épuisé par un trop-plein d'émotions et révolté par la faiblesse des moyens mis à sa disposition. Il a côtoyé le pire mais aussi le beau : l'existence de personnes âgées isolées, le plus souvent sans visites, qui s'accrochent à la vie, se réconfortent, reconstituent des parcelles de bonheur.
    Des femmes et des hommes qui l'ont ému aux larmes, l'ont fait rire aussi, et dont il raconte avec tendresse le quotidien. En 2018, 1, 4 million de Français étaient en situation de dépendance. Ils seront 5 millions en 2060. En fin d'ouvrage, des conseils pour choisir un EHPAD et des solutions concrètes pour relever l'un des plus grands défis de nos sociétés vieillissantes.

  • En 2012, Lucie Tesnière découvre les lettres de son arrière grand-père, Paul Cabouat, médecin dans les tranchées pendant la Grande Guerre. Elle entame alors une enquête qui va la mener sur les traces de sa famille tout au long des deux guerres mondiales et changer le cours de sa vie. En fouillant dans les archives et en interrogeant les descendants, elle met au jour des histoires incroyables, mêlant Résistance, collaboration, amours, amitiés et trahisons.
    A travers le récit captivant de cette famille, agrémenté de photos et de nombreux témoignages d'époque, c'est une histoire de la France au XX e siècle qui se dessine au fil des pages. Un livre d'une puissance émotionnelle rare.

  • Le piège americain

    Pierucci/Aron

    « Je m'appelle Frédéric Pierucci, ancien patron d'une des filiales d'Alstom. Après avoir été contraint au silence, j'ai décidé de révéler les dessous d'un thriller à 12 milliards de dollars.
    En avril 2013, j'ai été arrêté par le FBI pour une affaire de corruption. Je n'ai pas touché un centime, mais les autorités américaines m'ont emprisonné pendant plus de deux ans. Un véritable chantage pour obliger Alstom à payer une gigantesque amende et à se vendre à General Electric, son grand concurrent américain. Mon histoire illustre la guerre secrète que les États-Unis livrent à l'Europe en détournant le droit et la morale pour les utiliser comme des armes économiques. L'une après l'autre, nos plus grandes sociétés (Alcatel, Total, Société Générale, etc.) sont déstabilisées. Et ce n'est qu'un début... »

  • Mêlant épisodes de sa vie et réflexions sur son rapport aux mots, Daniel Tammet, ce polyglotte capable d'apprendre l'islandais en seulement une semaine, nous propose un voyage dans l'univers des langues et de ceux qui les parlent, les inventent ou les étudient.

    Les mots transforment-ils le réel ? Que disent-ils de notre personnalité ou de notre humanité ? Des Nahuas qui forgent des mots à partir des bruits de la nature à l'inventeur de l'espéranto, de l'Islande au Kenya, Daniel Tammet nous entraîne à la rencontre de coutumes et de gens étonnants, qui nous initient chacun à une facette du langage.

  • L'âge de 18 ans, Raphaël s'engage dans la Résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné, avant d'être transféré au camp de Drancy. Il y croise une jeune femme, Liliane, dont il tombe amoureux.
    À l'arrivée à Auschwitz, après la «sélection», il est désigné pour le travail forcé tandis que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël nourrit l'espoir secret de croiser à nouveau la route de Liliane. Une espérance qui lui donnera la force de survivre au pire.
    Plus d'une fois, le jeune homme est miraculeusement épargné : il échappe à la chambre à gaz, à la pendaison après une évasion manquée, il survit aux marches et aux trains de la mort. À sa libération, il part à la recherche de Liliane...

  • « Lorsqu'il nous est impossible de répondre à un appel à l'aide, à des yeux quémandeurs, à une colère qui n'aurait besoin que de douceur [...], c'est une petite partie de nous qui se désintègre [...]. La blouse n'est pas une armure. » En dénonçant dans une vidéo aux millions de vues le manque de moyens, les conditions de travail détériorées et l'épuisement de ceux qui, chaque jour, veillent sur nos vies, Sabrina est devenue la voix des professionnels de santé du pays.
    Elle évoque ici les failles qui fissurent l'institution hospitalière : de la formation des médecins, qui omet le rapport aux patients, jusqu'au système de fonctionnement inspiré de l'entreprise, incapable de soigner correctement et humainement. Ce livre est aussi, en creux, le portrait d'une femme révoltée et altruiste, qui croit toujours profondément en son métier.

  • «Je me permets de vous parler comme si un ami lisait, comme si nous partagions les mêmes valeurs humanistes de bienveillance, d'indépendance d'esprit et d'attention aux autres. Des valeurs à contre-courant de l'atmosphère de notre époque. [...] Ce livre n'est pas une fin, mais un point de départ.» Que ressent-on face au drame absolu? Peut-on guérir de l'innommable? Dans une tonalité intimiste et poignante, avec son expertise de médecin, Patrick Pelloux cherche une voie de reconstruction, avec une volonté acharnée de comprendre et de nous transmettre un chemin vers de nouveaux appuis.

    De la bienveillance à la capacité de vivre avec ses souvenirs, ce livre est une méthode pour réenchanter une vie brisée.

  • Dans le sud des États-Unis plus qu'ailleurs, mieux vaut n'être ni pauvre, ni malade, ni de couleur. Depuis plusieurs décennies, l'avocat Bryan Stevenson défend avec acharnement ceux qui sont démunis face à la justice.
    Ses clients, ce sont des personnes comme Walter McMillian, un bûcheron expédié dans les couloirs de la mort avant même d'être jugé pour un crime commis à plusieurs kilomètres de l'endroit où il se trouvait ; ce sont des enfants envoyés en prison à perpétuité ; des handicapés dont la santé mentale n'a jamais été examinée qui purgent des peines inappropriées ; des femmes accusées des malheurs dont elles sont victimes, etc.
    Un combat sans fin, une véritable leçon d'espoir et de persévérance.

  • « Les chiffres sont effrayants : seule une victime de violences sexuelles sur dix porte plainte, seul un agresseur sur cent sera condamné par la justice. Cette impunité est un fléau qui ronge notre société et se nourrit du silence des femmes, et surtout de leurs peurs. Peur de n'être pas crue, pas entendue, pas respectée. Peur de perdre leur emploi, leurs ami(e)s, leur famille. [...] Briser la loi du silence est un remède qui peut être douloureux au début, mais qui aide à se réconcilier avec soi-même, à être plus forte ensuite. [...] Il n'y a pas de plus puissant facteur de libération des femmes que de défier cette forme de domination et de dénoncer ce dont nous pouvons être victimes.
    Parlons, sans haine et sans hargne, mais parlons. »

  • À l'âge de 17 ans, l'espérance de vie de Charlotte Valandrey était de six mois, or elle a récemment fêté ses cinquante printemps.
    Séropositive et greffée cardiaque, c'est sa philosophie de vie unique, l'optimisme vrai, qui l'a aidée à se relever. Son principe ? Se concentrer sur la réalité de l'instant présent, sur tout le potentiel que l'on a en soi, et aimer vraiment la personne que l'on est.
    En alliant optimisme, bienveillance et vérité thérapeutique, cet ouvrage offre toutes les clés pour dépasser ses émotions négatives, savourer le présent, croire en son pouvoir d'action, se libérer de ses peurs et devenir le meilleur de soi-même. Charlotte y partage son expérience et livre en toute sincérité ses secrets, ses exercices et ses techniques pour motiver son corps et son esprit vers un seul but : jouir de la vie ici et maintenant!

  • « Ma garde à vue a commencé il y a trente-cinq ans. J'avais quinze ans. Je suis cette gosse aux cheveux roux qui s'est retrouvée chez les gendarmes. Celle dont on a vu le visage dans les journaux, [...] celle dont les photos défilaient au journal télévisé. Je suis celle qu'on a appelée "la grosse", "la rouquine", "la belle-soeur", "la maîtresse", "la complice". Celle qu'on a traitée de menteuse, d'idiote, de sans-coeur. D'alibi et puis d'accusatrice.
    [...] Je n'ai jamais parlé de l'affaire, pas même à la maison. Pour la première fois aujourd'hui, parce que l'injustice est allée trop loin et que je n'en peux plus, j'ai décidé de raconter mon histoire, toute mon histoire. Pour que les gens sachent que nous, les Bolle, nous n'avons jamais fait de mal à personne d'autre qu'à nous-mêmes. Pour qu'on apprenne enfin la vérité. »

  • «Ce livre est un récit. J'y raconte, à la première personne, telles que je les ai vécues, les cinq révolutions de ma génération - la décolonisation, les années 60, la révolution conservatrice, l'écroulement du communisme et les révolutions arabes.
    Je le fais avec les partis pris et les enthousiasmes, les déceptions et la subjectivité d'un enfant de l'après-guerre.
    Je le fais en message d'espoir aux générations montantes dont la tâche est immense, presque impossible mais, au fond, pas plus qu'au début des années 60 où tout était, déjà, à reconstruire.»

  • " Je vis chaque minute de cette nuit-là à sa place. Il était seul, toutes ces heures. [... ] J'aurais pu le serrer, le rassurer, l'apaiser [... ]. J'aurais pu lui ôter sa peur, la rendre acceptable [... ]. Je n'étais pas là. " Avec des mots d'une rare force et d'une grande dignité, Juliette Boudre fait le récit de la longue descente aux enfers de son fils, Joseph, décédé à l'âge de 18 ans d'une overdose d'anxiolytiques et d'opiacés.
    Des mois d'impuissance face à l'addiction ravageuse de son enfant et à son mal-être, symbole d'une génération qui se perd dans les paradis artificiels. Des mois d'incompréhension et de colère face à des médecins et des institutions qui semblent incapables d'en mesurer la dangerosité et de prendre efficacement en charge les personnes dépendantes. Un récit bouleversant, un véritable cri d'alarme sur les dysfonctionnements des services de santé publique face à ces drogues qui foisonnent dans nos armoires à pharmacie.
    Jusqu'à quand laisserons-nous mourir nos adolescents ?

  • Harvey Weinstein, d'abord considéré comme un génie, encensé pour ses films oscarisés, devient le « nabab » déchu quand des révélations sur les abus de pouvoir et les harcèlements sexuels dont il était coutumier éclatent, suscitant un mouvement international de solidarité féminine, presque une révolution culturelle.

    Mais qui connaît le Harvey Weinstein intime ? Mickaël Chemloul, qui a été son chauffeur attitré au festival de Cannes pendant six ans, dresse ici un portrait dévastateur de ce sorcier d'Hollywood. Fasciné au début par ce personnage hors du commun, ce bourreau de travail et artisan de succès internationaux, Mickaël Chemloul découvre le comportement brutal et odieux d'Harvey Weinstein avec les femmes comme avec ses associés, sa démesure et son mépris pour les non- puissants. Traumatisé par cette expérience et les violences morales et physiques qu'il a subies, il décrit le véritable cauchemar qu'il a vécu et qui l'a conduit à la dépression.
    Il publie aujourd'hui ce récit choc et réclame justice.

  • À l'âge de 18 ans, Jeanne est diagnostiquée Crohn. Après deux ans de souffrance et plusieurs tentatives de traitements infructueux, elle décide, contre l'avis de tous, d'arrêter les médicaments et de suivre son instinct en changeant de mode de vie et d'alimentation, intimement convaincue que le problème vient de ce qu'elle met dans son assiette. En trois mois seulement, tous les symptômes liés à la maladie disparaissent et, quelques mois plus tard, les ulcérations de son tube digestif ont cicatrisé.
    Ce livre est le témoignage d'une profonde remise en question et d'un cheminement vers une guérison durable. Une mise en lumière du rôle capital de l'alimentation dans la lutte contre les maladies inflammatoires modernes en général, et la maladie de Crohn en particulier.

  • Yannick, 12 ans et demi, fait des malaises à répétition à la suite d'un état grippal. Durant onze très longs mois, les médecins ne parviendront pas à établir le bon diagnostic et penseront qu'ils ont affaire à un simulateur, que tout se passe « dans sa tête », voire que ses parents le maltraitent.
    Que faire quand son enfant dépérit ? Que faire quand aucun traitement n'est efficace ? Hospitalisé à cinq reprises et finalement sauvé par le Pr Perronne, Yannick nous livre ici, avec Diane, sa maman, un témoignage poignant qui révèle la méconnaissance de la maladie de Lyme et l'inefficacité des tests de dépistage. Ils espèrent qu'enfin les patients seront écoutés, mieux traités et qu'ils ne vivront pas, comme eux, onze mois d'enfer!

  • «Depuis mon plus jeune âge, la vie et moi nous sommes mis perpétuellement à l'épreuve. Jusqu'au jour où elle a décidé de me mettre face au défi ultime : à l'âge de dix-neuf ans, j'ai été victime d'une électrocution de 15 000 volts.» Après un arrêt cardiaque de plusieurs minutes et six semaines de coma artificiel, Louis se réveille aussi dépendant qu'un nouveau-né, amputé des deux membres supérieurs. Il lui faudra plus de cinq mois de rééducation pour parvenir à marcher de nouveau et retrouver un minimum d'autonomie.
    Afin de se reconstruire, il met au point une méthode fondée sur la pleine conscience, l'hypnose, la nutrition et des techniques de mémorisation. Il nous livre ici tous les secrets qui lui ont permis, en deux ans, de passer de conducteur de chaise roulante à sportif, conférencier et voyageur, ayant notamment bouclé la moitié de la côte ouest des États-Unis à vélo. La métamorphose vers le mieux-être est accessible à tous, rien n'est impossible.

  • C'est l'histoire d'un type né en Algérie en 1951, rentré en France en 1962, devenu médecin en 1980 pour exercer en Afghanistan, en Haïti, au Maroc, puis conseiller de ministres, foudroyé un matin par le destin, et le lendemain nommé Consul général de France au Kurdistan, le premier de l'Histoire.
    De l'humanitaire à la diplomatie, debout, à dos de mulet ou en fauteuil roulant, de dispensaires de fortune en palais, Frédéric Tissot a vu la fureur d'un dictateur, la chute d'un mollah et les crimes de la guerre. Il a soigné civils et combattants héroïques ou anonymes, cru en la reconstruction d'un peuple, et éprouvé l'absurdité des rapports économiques et la toute-puissance des «intérêts» géostratégiques.
    Une odyssée géographique et humaine, quelque chose qui ressemble à la liberté.

  • A l'aube d'une brillante carrière de neurochirurgien, Paul Kalanithi découvre qu'il souffre d'un cancer du poumon en phase terminale. L'avenir qu'ils ont imaginé avec sa femme disparaît brutalement.
    Quand le souffle rejoint le ciel est le récit des multiples métamorphoses de cet homme, étudiant naïf devenu médecin chevronné, puis patient et jeune père à la fois. Ouelles sont les raisons qui poussent à vivre quand la fin est si proche? Que signifie donner la vie lorsque la vôtre s'amenuise? Paul Kalanithi meurt sans avoir achevé son manuscrit. Pourtant, ses mots lui survivent et touchent le monde entier.
    Réflexion inoubliable sur le défi d'affronter sa propre mort et sur la relation médecin-patient, voici l'oeuvre d'un écrivain brillant, qui dut faire face à ces enjeux avec une totale sincérité.

  • 1996. Johanna Dray est repérée un matin dans le métro par un photographe qui lui présente Gilles Lévy, directeur de Giani Forté. L'homme l'observe puis lui dit : « Vous êtes très belle, mais je crois que vous êtes un peu trop mince pour devenir notre égérie. » Celle qui affiche alors fièrement une taille 44 pour 1,80 mètre n'en croit pas ses oreilles. Ce premier rendez-vous marquera néanmoins le début d'une grande histoire.
    De Giani Forté au défilé Galliano en passant par Elle ou encore Vogue, Johanna exerce comme mannequin depuis maintenant plus de vingt ans. Elle veut montrer aux femmes qu'elles ont le droit d'être elles-mêmes et qu'il est important qu'elles s'acceptent telles qu'elles sont. De sa jeunesse où son physique la complexait à son combat contre le cancer ou son quotidien de jeune maman, l'histoire de Johanna prouve que la beauté n'est ni unique ni universelle.

empty