J'ai Lu

  • Ce guide destiné à toutes les femmes offre des informations et des conseils humoristiques couvrant les situations du quotidien : comment garder sa dignité en état d'ébriété, comment vivent les filles qui ne mangent qu'une salade par jour, les questions qu'il ne faut surtout pas poser à un homme, etc.

  • Le murmure du vent Nouv.

    Dans une petite ville du Colorado, Laurel Morrison s'occupe du relais de diligences et attend l'arrivée du chemin de fer, en priant pour que la future voie traverse son terrain. Mais la réputation de son établissement est menacée le jour où la paie des ouvriers de la mine disparaît. Un étranger lui propose alors son aide pour élucider ce mystère.
    Vétéran de la guerre de Sécession, McCall Landry a le charme buriné des baroudeurs, et il sait en jouer. Aurait-il une idée derrière la tête ? De nature méfiante, Laurel se surprend pourtant à trembler sous le feu de ses regards passionnés...

  • Puritaine et catin t.1 Nouv.

    Jeune veuve sans le sou, Anna Wren envisage de travailler comme préceptrice. Or, les emplois respectables pour dames ne courent pas les rues. Par chance, le comte de Swartingham cherche de toute urgence une secrétaire. Anna est engagée et apprend peu à peu à connaître le maître de Ravenhill Abbey, très impressionnant avec son visage ravagé par la variole. S'il est disgracieux, lord Swartingham a surtout mauvais caractère : coléreux, autoritaire, il cumule les défauts. Pourtant, Anna ne peut nier l'attirance qui croît entre eux, les laissant seuls face à une passion réprouvée par la société...

  • Comment gagner son indépendance quand on est une jeune femme de vingt-cinq ans soumise aux règles de l'Angleterre victorienne ?
    Élémentaire : il suffit de ruiner définitivement sa réputation en provoquant un énorme scandale ! Et c'est exactement ce que fait la sémillante Charlotte Holmes, au grand dam de ses parents. Mais, à peine libérée du joug des convenances, elle plonge au coeur d'une enquête périlleuse qui concerne sa famille. Forte de son don d'observation hors pair, Charlotte navigue dans les eaux troubles du gotha londonien, en quête de vérité, de liberté... et d'amour !

  • Le dernier amour du duc Nouv.

    Après un veuvage et un divorce, Hugo Wilde, duc de Lindow, se retrouve avec huit enfants sur les bras ! Il leur faut une mère de toute urgence. Bien qu'il ne soit guère enthousiaste à l'idée de se remarier, Hugo change d'avis lorsqu'il rencontre lady Ophelia, dont la beauté le subjugue. Veuve respectable et mère dévouée, elle incarne à ses yeux la femme idéale. C'est décidé, c'est elle et nulle autre qu'il épousera. Mais Ophelia n'est pas pressée de devenir duchesse et de devoir gérer une marmaille aussi nombreuse. Pour la convaincre, Hugo devra user de tous ses talents...

  • Les MacAllister t. 6 : le retour du guerrier t.6 Nouv.

    - Je suis Adara, reine du Taagaria. Votre épouse.
    Christian d'Acre n'en croit pas ses oreilles. Pourtant, cette femme lui apporte des documents irréfutables : on les a bel et bien mariés alors qu'ils étaient enfants !qprg>Pour sauver de l'annexion son petit royaume byzantin, Adara exige qu'il s'assoie sur le trône le temps qu'elle sécurise ses frontières et qu'il lui donne un héritier.
    Épris de liberté, Christian n'a de loyauté qu'envers ses frères d'armes. Il refuse d'enchaîner son destin à celui de cette belle amazone. Mais le désir qui l'enflamme lui fera-t-il oublier ses valeurs et sa raison ?

  • « Un démon ! » C'est ainsi qu'on décrit le marquis de Dain. Tout petit déjà, chétif et fort laid, il était la risée de tous. Son père, qui le détestait, voyait en lui l'oeuvre du diable. Adolescent, il a fait les quatre cents coups avant de devenir celui qu'il est aujourd'hui : un libertin avide de sensations fortes. Et cet infâme dépravé tenterait d'entraîner dans la débauche Bertie, le jeune frère de Jessica Trent ? Elle vivante, jamais ! Aussi résolue que son frère est veule, la jeune femme part en guerre contre le marquis et, à sa grande stupeur, est vite désarmée par son charme, puis séduite. Mais comment un homme qui se déteste autant pourrait-il croire à l'amour d'une lady ?

  • Dans la société patriarcale anglaise, un homme peut se livrer à toutes les débauches sans être déconsidéré ; une femme sera conspuée. Pourtant, certaines se rebellent pour vivre leurs désirs au grand jour. Séraphina Arden est sans doute la plus scandaleuse de toutes. Au premier regard, elle captive Adam Anderson, un jeune veuf, architecte, à qui elle veut confier la construction d'une institution féminine. Sa beauté l'enflamme, son audace le fascine, et il pressent qu'elle lui fera vivre des plaisirs grisants. Mais cet oiseau de paradis n'est pas de ceux qu'on peut mettre en cage...

  • S'il y a bien une chose dont Samantha rêve, c'est d'étrangler Stan Talbott. Quelle malchance d'avoir parcouru les trois mille kilomètres qui séparent le Tennessee de la Californie pour tomber sur un tel rustre !
    Depuis l'arrivée de Samantha dans ce village des sierras, Stan ne cesse d'abuser de son pouvoir pour la persécuter. D'abord en prétendant que l'acte de vente de sa maison n'est pas valable, puis en l'humiliant de mille manières. Allant jusqu'à exiger qu'elle troque son habituel pantalon contre cette ridicule robe de taffetas et de dentelle. Comme si c'était la tenue la plus pratique pour une pionnière ! Afin d'avoir la paix, la jeune femme se plie à tous les caprices de ce macho. Que veut-il de plus ? Passer une nuit avec elle ? Il n'en est pas question !

  • - Marie-toi, ou j'annule la saison de ta soeur.
    Tel est l'ultimatum de lord deGriffith, excédé par les excentricités de sa fille. Cassandra n'a aucune envie de rentrer dans le rang, mais un énième scandale éclate par la faute de Lucius, sixième duc d'Ashmont. Cette fois, sa réputation est gravement compromise, et quand Lucius lui offre le mariage, elle désespère. Est-elle condamnée à passer le reste de ses jours auprès de ce libertin buveur et immature, qui n'a pour seule qualité que son physique d'Adonis ? Il doit bien y avoir une autre solution, car elle ne le supporte pas. À vrai dire, elle le déteste...

  • Les « laissés-pour-compte », c'est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman car, malgré leurs millions de dollars, elles n'ont pu trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n'ignore pas que le comte la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence.
    Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Quoi qu'il en soit, elle est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais...

  • Londres ! Ce n'est pas de gaieté de coeur que les frères MacTaggert ont quitté leur chère Écosse pour rejoindre cette ville détestée et leur mère qui les a abandonnés presque vingt ans plus tôt. D'ailleurs, elle a déjà choisi une épouse anglaise pour Coll ! Niall est désolé pour son frère aîné, jusqu'au moment où il pose les yeux sur Amelia-Rose, dont la blondeur angélique le subjugue. Quand Coll disparaît, Niall est bien obligé de jouer les chevaliers servants auprès de sa future belle-soeur... Et c'est là que les ennuis commencent.

  • - Je m'oppose à ce mariage !
    Lorsque lady Rose accepte de s'unir à un duc fortuné qui lui assurerait une vie confortable et sans surprise, elle pensait avoir tout prévu. Tout... sauf l'irruption dans l'église au moment fatidique de cet homme hirsute et dépenaillé qui affirme être son mari !
    Le commandant Thomas Beresford, qu'elle croyait mort en mer depuis quatre ans, est bel et bien son époux. Le voilà qui ressurgit de nulle part, réchappé de l'enfer, sans le sou et avide de vengeance. Pourtant, son retour réveille cette passion que Rose s'était juré de bannir de sa vie...

  • Orpheline, Charlotte Appleby se morfond à la campagne chez son oncle quand lui apparaît, le jour de ses vingt-cinq ans, une fée qui lui offre le don de métamorphose. Elle peut désormais se transformer à sa guise en n'importe quel être vivant. Forte de sa magie, elle s'enfuit à Londres sous l'apparence de Christopher, jeune secrétaire zélé, qui ne tarde pas à être engagé par le comte de Cosgrove, un homme à la réputation sulfureuse. Charlotte n'en a cure. Elle découvre les joies de l'indépendance... et aussi les affres du désir !

  • On murmure qu'il aurait assassiné sa première femme parce qu'elle le trompait. Il est vrai que Malcom Sinclair, comte de Ravenwood, est un homme bien étrange. Si Sophy accepte de l'épouser, c'est à une seule condition : pendant trois mois, il ne la touchera pas. Trois mois, le temps d'accomplir sa vengeance. Mais ses plus fermes résolutions ne résistent pas longtemps au charme de Malcom. Il lui suffit de croiser son regard troublant pour mesurer le pouvoir d'attraction de cet homme. Chacune de ses caresses exalte son désir jusqu'à l'extase. Pourtant, Sophy se veut intraitable. Elle se vengera. Quitte à risquer la vie de son mari. Quitte à relever le plus terrible des défis : réapprendre à cet être meurtri les délices de l'amour...

  • Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d'un mari. Et la tâche s'annonce ardue pour les quatre demoiselles. La timide Evangeline est affligée d'un bégaiement qui rebute les prétendants. Lillian et Daisy ont la malchance d'être américaines et peinent à s'intégrer dans la haute société londonienne. Annabelle, quant à elle, n'a pas de dot, ce qui constitue un lourd handicap.
    Pourtant, il lui faut dénicher un époux riche, membre de l'aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n'a aucune chance. En plus, il a eu le culot de lui prédire qu'elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu'attendre d'un roturier ? Non, même s'il s'est enrichi à millions dans l'industrie, il n'est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu'il lui a volé jadis...

  • New York, 1890. Lady Christina Barclay sait que sa famille compte sur elle pour dénicher le beau parti qui permettra d'éponger les dettes de son père. Pourtant, lorsque sa mère la somme de convoler avec un richissime octogénaire, elle se rebelle et trouve refuge chez leur voisin.
    Oliver Hawkes est sourd et plutôt revêche au premier abord. Il vit en reclus, loin de la haute société qui l'a rejeté à cause de son infirmité. C'est également un homme sensible, puisqu'il accepte de sauver Christina en l'épousant. À une condition toutefois : ce mariage ne durera pas plus d'un an et sera platonique.
    Mais comment rester chaste face à un mari si séduisant ?

  • Ils étaient quatre enfants innocents aux mains d'un duc pervers : une ffille, et trois frères dont un seul pourrait hériter du titre. Et, bien qu'ils ne soient que de simples pions, ils s'étaient fait une promesse : l'heureux élu prendrait soin des autres.
    Pourtant, Ewan a trahi les siens.
    Vingt ans plus tard, Grace est devenue une redoutable femme d'affaires qui règne sur les bas-fonds de Covent Garden. Son voeu le plus cher vient de se réaliser. Ewan, qu'elle a jadis follement aimé, est enfin à sa merci. Elle va pouvoir le détruire sans pitié, comme elle se l'était juré. À condition qu'elle surmonte la passion qui s'est réveillée au premier regard...

  • Messalina Greycourt savait que son oncle, le duc de Windemere, était un pervers et un manipulateur, mais elle n'imaginait pas qu'il irait jusqu'à la marier de force à son sbire, Gideon Hawthorne. Un homme dangereux, prompt à jouer du couteau. Dévoré d'ambition, il se moque bien que la jeune fille ne soit pas consentante. Tout juste daigne-t-il attendre un mois avant de consommer leur union. Un mois ? Messalina a l'intention de s'enfuir bien avant ! A moins qu'elle ne succombe aux talents de séducteur de son machiavélique époux...

  • Au seuil d'une séparation qu'il sait de plus en plus inévitable, Augustin observe la femme qu'il aime et avec laquelle il pensait avoir définitivement reconstruit sa vie. Meurtri, déchiré, il est néanmoins tendu par ce désir plus fort que lui de comprendre, et ne peut détacher son esprit des images qu'il convoque pour tenter d'analyser les raisons d'une telle délitescence. Au visage d'Esther se substitue bientôt celui de Cécile, la première femme avec laquelle il a vécu, premier amour fracassé lui aussi, au terme de longues années de vie commune. Tandis qu'il s'interroge sur la répétition de ces échecs amoureux, les souvenirs d'enfance remontent à la surface, toujours obsédants. Rejeté par sa mère dès son plus jeune âge, il se demande de quelle façon répondre à l'attente et au désir des femmes qu'il rencontre ; comment parvenir à fonder une famille quand la sienne, enfant, n'a cessé de se disloquer ; comment surmonter le vertige que provoque chez lui l'évocation du sentiment amoureux. Car le sujet est vaste et chaque question en appelle une autre, en forme de méditation profonde et douloureuse.
    Comment un être croisé par hasard peut-il provoquer chez soi une telle sidération ? Par quel miracle une attirance aussi violente s'avère-t-elle réciproque ? Comment ne pas être ébloui par le plaisir que se donnent deux corps qui s'offrent et qui s'accordent ? Comment réussir à maintenir pendant de longues années cette effervescence magnifique face aux contingences du quotidien ? Que sait-on de cet être dont on croit partager le plus secret de son existence ? Comment affronter ce gouffre qui s'ouvre sous vos pieds quand la confiance mutuelle paraît se fissurer ? À toutes ces questions dévastatrices, Lionel Duroy oppose son implacable obsession de trouver les mots pour le dire. Écrire pour survivre. Écrire pour vivre. " Tout ce qui ne tue pas rend plus fort ", disait Niesztche, Lionel Duroy préfère penser que tout ce qui ne tue pas permet de vivre plus intensément.
    Depuis des années, livre après livre, Lionel Duroy tente de démêler l'imbroglio d'informations, de sensations, d'émotions qui construisent l'histoire d'une vie. Parfois très crûment, il creuse le sillon de la psychanalyse, l'applique à l'histoire d'un homme qui se bat contre lui-même et contre l'empreinte indélébile laissée par une enfance dénuée d'amour maternel. S'il est facile de retrouver les thèmes chers à l'auteur, tous les personnages ont ici changé de nom, de prénom, de décor et d'univers. Lionel Duroy renoue ainsi à la fois avec la veine autobiographique - par l'ampleur du projet qu'il poursuit -, mais aussi et surtout avec la veine purement romanesque alliée à ce style parfaitement maîtrisé qui est le sien.

  • Afin de préserver des enjeux stratégiques majeurs, Henri Plantagenêt a la solution idéale : unir le comte de Blackmoor à Rowena de Vitry. Mais comment faire ? Le jeune homme, surnommé le Faiseur de Veuves, a guerroyé en Terre sainte et abhorre l'idée du mariage. Quant à Rowena, c'est une poétesse qui déteste toute forme de violence. Jamais ces deux-là n'accepteront une alliance !
    C'est sans compter le plan malicieux de la reine Aliénor, qui entend les piéger pour mieux les réunir. Entre le redoutable chevalier et la belle Dame d'Amour, les différends sont multiples, mais chacun sait que la passion n'a ni rimes ni raison...

  • Georgiana séjourne chez une amie quand cette dernière apprend que son mari a perdu aux cartes leur propriété lors d'une nuit de beuverie. Quelques jours plus tard, la jeune fille découvre un cavalier blessé par des brigands. Elle le conduit à Osbourne House... avant de se rendre compte qu'il s'agit du diabolique marquis de Westmorland, le nouveau propriétaire honni de toute la maisonnée. Mais son agression l'a rendu amnésique et, dans l'affolement, Georgiana le présente comme son fiancé. La voilà donc empêtrée dans ses mensonges et complice de l'« ennemi ». Un ennemi fort séduisant qui, de jour en jour, envoûte un peu plus son coeur et son corps...

  • - C'est vous l'architecte ?
    Phillip Mansfield n'en revient pas. Pour construire son hôtel, il a engagé le célèbre lord Cassell. Pourtant, c'est sa fille Eva qui vient de débarquer à New York et prétend superviser le chantier !
    Qui ferait confiance à une femme pour mener à bien un projet d'une telle ampleur ? Phillip n'a pas le choix s'il veut respecter les délais imposés. Mais ce n'est pas le pire. Car Eva est aussi cette fougueuse inconnue avec qui il a vécu un délicieux interlude lors d'une croisière, et dont les soupirs de plaisir hantent toujours ses nuits...

empty