Humensciences

  • La science des balivernes Nouv.

    Vaccinez-vous contre la contagion des inepties !

    La muraille de Chine est la seule construction humaine visible depuis la Lune. Les vaccins causent l'autisme. Nous n'utilisons que 10 % de notre cerveau. Il y a plus de naissances les nuits de pleine lune...

    Il n'y a pas de relation directe entre le degré de conviction que nous inspire une croyance et sa véracité.

    Nous sommes une espèce extraordinairement sociale. Faire confiance à l'autre fut favorable à la survie de nos ancêtres. Le revers est que nous sommes des victimes toutes désignées pour les tricheurs, menteurs, escrocs ou baratineurs.

    Et les énoncés vrais, prudents, intelligents, instructifs sont perdants face aux balivernes, sympathiques, excitantes, consolatrices. Le combat est inégal.

    C'est pourquoi nous avons besoin d'une science des balivernes, comme il existe une science des microbes pathogènes.

    Thomas C. Durand décortique la structure des fariboles pour nous en révéler les mécanismes. Il nous montre comment revigorer nos défenses critiques, sans rejeter complètement nos intuitions. Avec de nombreux exemples puisés dans l'actualité la plus récente et des expériences à faire soi-même.

    Déculpabilisant et plein d'humour.

  • Les réactions chimiques du dentifrice sur nos dents, l'effet du café sur le cerveau, l'incroyable chimie des odeurs corporelles, le microbiome encore plus fort que le microbiote, les molécules du stress, pourquoi dit-on « brûler ses graisses »...
    L'auteure amène le lecteur avec elle tout au long de sa journée, de la salle de bain, à la salle de sports, de sa cuisine jusqu'à son université. Nourri d'anecdotes et illustré de 40 dessins espiègles, le récit nous invite à entrer dans le laboratoire géant de chimie qu'est notre quotidien. L'occasion de découvertes surprenantes.
    Au passage, on acquiert sans peine les grands principes chimiques, ce qui permet de mieux comprendre les outils que nous utilisons, comme les ordinateurs ou les portables et les ingrédients des produits que nous consommons.
    Un récit, incarné, vivant et dynamique. Le ton rappelle celui du Charme discret de l'intestin.
    Un livre aussi attractif pour le grand public que pour les férus de chimie.
    Première sortie en Allemagne au printemps. Il a déjà été acheté par 5 pays.

  • Il fait partie des dix Français qui sont partis dans l'espace. Avec sensibilité et humour, Michel Tognini nous raconte sa vie de cosmonaute, digne des super productions hollywoodiennes.
    Émotions, couleurs, odeurs, vous voilà dans la peau d'un cosmonaute. Tour à tour à bord d'un vaisseau russe Soyouz, dans la station Mir, ou avec des cosmonautes américaines sur une navette Columbia.
    Michel Tognini nous raconte l'intensité de l'entraînement physique et psychologique à la Cité des Étoiles, les relations entre les hommes et les femmes d'une culture différente, dans un huis-clos où tout incident peut se transformer en tragédie, la gestion du stress... Il nous fait vivre l'adrénaline du compte à rebours sur le pas de tir de Baïkonour et toucher du doigt la stupéfiante beauté de notre planète vue du cosmos.
    Et les cosmonautes qui partiront demain sur Mars, comment sont-ils sélectionnés, sur quels critères, faut-il des équipages mixtes ou pas, des profils dominants ou conciliants ?
    Après avoir exploré l'espace, Michel Tognini participe désormais au recrutement et à la formation des futurs équipages. C'est lui qui a permis de recruter Thomas Pesquet.
    L'espace pour de vrai... au moins le temps d'un livre.

  • Oubliez tout ce que l'on vous a appris sur l'hérédité. La biologie vit une révolution équivalente à celle qu'a connue la physique au début du XXe siècle avec la relativité. Etienne Danchin nous rend accessible cette nouvelle définition de l'hérédité et nous montre l'impact qu'elle peut avoir sur nos vies et sur nos descendants. Débarrassée du carcan déterministe de la transmission purement génétique, cette nouvelle vision de l'hérédité, qui inclut la transmission culturelle de génération en génération, redonne un rôle à notre volonté et à nos choix.
    Comme l'écrit l'auteur : "Il y a une vraie poésie à savoir qu'au-delà de la transmission rigide et inaltérable de la séquence de l'ADN, nous transmettons aussi énormément des subtilités issues de notre propre expérience". Dans ce livre, il est donc question des ressemblances parent-enfant, des effets des pesticides visibles sur quatre générations, de Darwin et de Lamarck, de l'histoire des cigognes et des bébés revisitée par la science, et même d'un Peep show pour les mouches ! Ce livre comporte un message écologique fort.
    Cette hérédité qui apparaît en forte interaction avec notre environnement, souligne notre responsabilité écologique vis-à-vis des générations futures. Si la Terre a jusqu'ici effacé l'ardoise de chaque génération, le pourra-t-elle encore dans les décennies à venir ?

  • Vous y êtes constamment confronté, ce sentiment, dans certaines situations, de savoir exactement comment agir, « parce que c'est la seule chose (morale) à faire ». D'où vient ce sens moral qui ne semble pas dépendre de nous et comment expliquer qu'il nous fasse parfois agir contre nos propres intérêts ? Qui peut donc bien nous manipuler ?
    D'ailleurs à quoi sert d'avoir un sens moral ? Et si la morale est universelle, comment expliquer que les jugements moraux varient d'une société à l'autre ? Sommes-nous pré-câblés à la naissance pour devenir des êtres moraux ? Avons-nous dans le cerveau, un sens moral comme nous avons le sens de l'odorat ou du toucher, ou ce sens moral est-il le fruit de la sélection naturelle ? Et les animaux, sont-ils « moraux » eux aussi ?
    Pour la première fois, un biologiste de l'évolution, spécialiste du comportement humain et vulgarisateur hors pair, s'empare de toutes ces questions pour y apporter des réponses. Toute vertigineuses. Toutes concernantes.
    Le sens moral vu par la biologie et les sciences cognitives est un champ de recherche en pleine effervescence. Ce livre en offre une vision éclairante.

  • " Et vous, qu'est-ce que vous faites dans la vie ? " " Eh bien, je suis psychiatre. " Très souvent, j'observe que mon interlocuteur a un léger mouvement de recul... Le métier de psy suscite de la méfiance. Les psys ne sont-ils pas un peu manipulateurs ? Que se passe-t-il vraiment entre le patient et son psychothérapeute ? Et si la psychiatrie était une escroquerie ? 1 Français sur 3 a déjà fait appel à un psy (sondage pour Psychologies magazine, janvier 2020) et ce chiffre ne cesse d'augmenter.
    Mais entre psychiatrie, psychologie, thérapie familaile, psychanalyse, psychothérapie..., quelle thérapie est la plus adaptée ? Sans compter que la personnalité comptent au moins autant que la technique. Faut-il choisir un homme ou une femme ? De quel âge ? Des idées politiques divergentes sont-elles un obstacle ? Comment repérer un éventuel imposteur ? Forte de 40 ans de pratique, témoin privilégiée des grandes avancées dans le domaine, le docteur Sylvie Wievorka donne des clefs pour ouvrir les bonnes portes.
    Ce livre permet aussi de se projeter dans la tête d'un psy et d'accéder, à travers des exemples de dialogues réels, à l'intimité du huis-clos entre un psychothérapeute et son patient.

  • Au milieu des années 1970, l'enfant malade était considéré par les médecins comme un petit adulte, rien n'était adapté, ni les techniques, ni l'hospitalisation (il était privé de ses parents, coupé de sa vie scolaire...). Il n'existait pas d'unité de recherche sur les maladies de l'enfant. Et l'on considérait que les bébés ne pouvaient pas ressentir la douleur. Claude Griscelli raconte les progrès accomplis grâce à une poignée de pionniers dont il fait partie.
    Un récit fort, ponctué par des histoires de guérisons mais aussi des drames. Figure emblématique de la pédiatrie et de l'immunologie française, Claude Griscelli est l'inventeur d'un traitement par greffe de moelle osseuse pour les nouveau-nés souffrant de déficits immunitaires graves, appelés les " bébés bulles ". Il est aussi à l'origine des premières thérapies géniques tentées chez l'enfant et a, le premier, démontré le passage du virus du sida de la mère à l'enfant.
    L'auteur, qui a fréquenté les cabinets des ministres de la Santé et de la Recherche (Franc?ois Fillon, Philippe Douste-Blazy), ne cache rien des relations ambigües entre le monde politique, industriel et médical. Il revient ainsi avec beaucoup de franchise sur l'affaire Mediator à laquelle il a été mêlé. La médecine des enfants racontée par un grand professeur.

  • On ne s'interdit pas de faire du footing parce que d'autres sont des champions olympiques, ni de jouer d'un instrument à cause de Mozart. Les mathématiques ne sont pas différentes.
    La bosse des maths n'existe pas, tout le monde peut comprendre les mathématiques.
    Et nous en faisons tous sans le savoir dans notre vie quotidienne, par exemple pour déterminer le trajet optimal pour se rendre à un dîner, repérer la caisse la plus rapide au supermarché ou la meilleure façon de disposer les valises dans le coffre de la voiture.
    D'ailleurs, du trafic aérien aux cours de la Bourse, en passant par les effets spéciaux au cinéma, les mathématiques sont partout, omniprésentes.
    Dans ce récit vivant, plein d'humour, l'un de nos plus grands mathématiciens, Pierre- Louis Lions, médaillé Fields, raconte sa jeunesse entre maths et rockn'roll, sa rencontre avec Cédric Villani dont il a dirigé la thèse, le monde à part des « matheux », ces problèmes réputés insolubles depuis des décennies qui trouvent soudain une solution, et démonte au passage quelques mythes comme celui du génie solitaire qui se nourrit seulement d'équations...
    Un voyage fascinant dans la tête d'un géant des maths.

  • Imaginez que l'on vous pose la question suivante : « Que représente la musique pour l'humanité et pour vous en particulier ? » Sans doute répondriez-vous : « Un passe-temps agréable. » Et si l'on vous demande de choisir pour votre enfant entre l'apprentissage d'une langue étrangère ou celle d'un instrument. La musique passerait généralement après. Après tout, elle n'est pas si essentielle...

    Ce livre prend à contre-pied cette idée reçue. La musique est une nécessité biologique qui a contribué à transformer notre cerveau et a joué un rôle décisif pour la survie de l'espèce. Il n'existe d'ailleurs pas de civilisation sans musique.

    En présentant de façon accessible les dernières découvertes scientifiques, Emmanuel Bigand et Barbara Tillmann, scientifiques et musiciens, montrent à quel point la musique peut changer notre vie, quels que soient notre âge, sexe, nos aptitudes ou notre niveau d'études.

    Des effets surprenants qui commencent même avant la naissance. La musique joue un rôle essentiel pour les nourrissons. Elle est sans doute le meilleur soutien scolaire. Elle favorise la sociabilité. L'écoute musicale est bénéfique pour la santé et permet de lutter contre le vieillissement de l'esprit. Mais on peut aussi manipuler avec de la musique. Vous saurez ausi pour quelle raison les airs entendus pendant l'adolescence nous marquent si profondément et pourquoi nous aimons tant les chansons tristes...

  • Ce livre retrace l'histoire du cerveau pendant les 1000 premiers jours de vie, c'est-à-dire les 270 jours de la grossesse plus les deux premières années.

    Son auteur, le neurobiologiste Yéhezkel Ben-Ari, est l'un des spécialistes les plus renommés du développement du cerveau, de l'autisme et des épilepsies infantiles. Pour la première fois, il s'adresse au grand public pour raconter comment notre cerveau se forme, étape après étape. Il nous donne des clefs pour détecter, et donc mieux prévenir ou guérir les troubles liés à son développement. Ses travaux sont à l'origine d'essais cliniques majeurs pour traiter l'autisme.

    Contrairement à ce que l'on croit, nombre de maladies neurologiques et psychiatriques sont générées avant deux ans et, en particulier, pendant la grossesse et la naissance ! Cette période est une formidable opportunité pour préparer la santé du futur enfant, à condition d'avoir les bonnes informations. C'est l'objectif de ce livre.

    Ce grand scientifique nous livre aussi l'histoire de sa vie, les cultures qui l'ont jalonnée, les guerres qu'il a vécues (celle du Sinaï en 1956 ou des 6 jours en 1967), puis un double exil et l'intégration en France. Une vie guidée par le sens de l'engagement et un puissant esprit anticonformiste essentiel pour innover en science.

  • Pendant des mois, la moitié de l'humanité a été confinée. Le Covid-19 a fait basculer nos existences dans l'inattendu, l'incertitude, l'angoisse.

    Jean-Dominique Michel est spécialiste en anthropologie de la santé. Il est le premier à avoir perçu le décalage entre la réalité de l'épidémie et les discours des autorités politiques et sanitaires. Absence de tests de dépistage, confinement généralisé de toute la population, mensonges sur le rôle des masques..., il dissèque les décisions absurdes. Grâce à un solide travail documentaire, il nous permet de comprendre en quoi les pouvoirs publics ont failli et pourquoi nous aurions pu agir autrement. Surtout, il jette une lumière crue sur le mal qui sape notre système de santé. Pour lui, il est temps de bâtir une véritable « démocratie sanitaire ». La résilience collective acquise durant l'épreuve doit nous permettre d'y arriver.

    Qu'aurions-nous dû savoir ? Comment nous préparer, si demain la menace réapparaissait avec un virus plus contagieux et plus létal ? Quelles leçons tirer de cette crise pour en sortir grandis ?

    Un regard non académique, une analyse édifiante. La réponse à vos questions est dans ce livre.

  • Que se passe-t-il dans la tête d'Hannibal Lecter ? D'où vient l'inquiétante aura de Tony Soprano ? Qu'est-ce qui se cache derrière le sourire de Dexter et le rire du Joker ?

    Autant de héros et d'anti-héros dont l'auteur révèle la psyché profonde. Christophe Debien, psychiatre hospitalier et créateur de la chaîne YouTube Psylab (134 000 abonnés), se saisit des plus grandes figures du cinéma et des séries télé pour raconter les troubles psychiatriques : dépression, schizophrénie, bipolaires... Illustré par l'artiste Ben Fligans, le livre nous replonge en images dans les scènes cultes de Shinning ou de Homeland.

    Vous allez comprendre pourquoi vous adorez certains personnages fortement perturbés...

  • Si vous dormez trop peu, ou trop mal, ce livre est fait pour vous. À l'heure où nous faisons attention à bien manger, bien bouger, bien nous sentir au travail, nous négligeons notre sommeil. Pourtant, avoir une « dette de sommeil » détériore fortement la santé. Pour la première fois, les meilleurs spécialistes français du sommeil, réunis par le docteur Patrick Lemoine, ardent défenseur d'une approche sans somnifères, nous aident à mieux dormir. Le lecteur et ses proches y trouveront un panorama très complet des connaissances actuelles sur le sommeil, ses mécanismes, ses troubles et leurs conséquences précises sur l'attention, la mémoire, le système immunitaire, l'humeur... Ainsi que des conseils pratiques, validés scientifiquement, intégrant notamment les applications et les objets connectés pour conserver ou retrouver un bon sommeil à tous les âges de la vie. Parce que bien dormir, c est bien vivre plus longtemps !

  • Comment le sommeil peut-il surgir brutalement et plonger durablement une jeune fille dans l'inconscience ? De quoi les lutins sont-ils faits ? Quel mécanisme étrange peut pousser une personne à s'exprimer dans une langue inconnue de tous, comme si elle était possédée ? Dans le film de Disney, Simplet rit-il à tout propos ? Et de quel mal étrange souffrent les Elfes ?

    L'auteur, neurologue, prend les contes de fées à la lettre et mène l'enquête : et si, derrière les évènements qui paraissent échapper aux lois habituelles de la physique et de la biologie ; les sorts jetés ou les personnages extraordinaires, tels que les zombies ou les sociétés d'adolescents vampires, se cachaient de véritables troubles neurologiques ? Si l'origine des fantômes, par exemple, était logée dans nos cerveaux...

    Certains de ces trouble ont donné naissance à des figures mythiques qui font le succès de séries et de romans tels que Harry Potter, Teen Wolf ou Vampires Diaries.

  • Vous êtes hospitalisé et vous avez plus de 65 ans, il est préférable que le médecin qui s'occupe de vous soit une femme plutôt qu'un homme. On vous découvre une maladie, si votre généraliste se montre optimiste, vous avez plus de chance de guérir. Votre salaire est élevé, votre espérance de vie sera supérieure à la moyenne. Vous êtes très entouré, votre survie peut augmenter de 90 % par rapport aux personnes socialement isolées.
    Et si vous avez un chien, sa seule compagnie fait chuter votre risque cardio-vasculaire. Pour la première fois, un livre écrit par un biologiste de l'évolution révèle les liens profonds entre santé, relations sociales, solitude et place dans la société. Et c'est vrai chez toutes les espèces : les animaux qui entretiennent des liens sociaux forts et stables se reproduisent mieux et vivent plus longtemps.
    Autant de facteurs déterminants que la médecine feint d'ignorer. De même qu'elle méprise " l'effet placebo ". Ce phénomène étrange de guérison sans médicament, qui opère lorsqu'un autre prend le temps de s'intéresser à nous. Comme l'explique l'auteur, études comparatives à l'appui, c'est la raison du succès de l'homéopathie. Si une consultation classique dépasse rarement les 15 minutes, l'homéopathe reste en moyenne trois quarts d'heure avec son patient.
    Or la durée de consultation influe sur la guérison. Le même principe s'applique aux psychothérapeutes. Las, dans sa course à la performance, à la médication, à la technologie, la médecine moderne a perdu " l'art de guérir ", dont l'une des principales composantes est l'attention à l'autre. Ce livre est un plaidoyer pour une médecine plus humaine. Pour le bien de tous, patients et médecins.

  • Aux dernières nouvelles, nous descendrions tous de Mars. La vie aurait été transportée par des météorites à travers le Système Solaire jusqu'à la Terre. Le scénario de la « panspermie », celui d'une colonisation de la terre par des bactéries martiennes, est en effet aujourd'hui privilégié par les scientifiques.
    Planète jumelle de la Terre, Mars aurait donc eu les moyens de connaître la même aventure, il y a plusieurs milliards d'années. Il est notamment admis que de l'eau a coulé sur la planète rouge. Mais cette vie, qu'en reste-t-il et comment la trouver ?
    Comment fait-on pour rechercher les traces d'une vie qui n'est certainement pas celle que l'on connaît ? C'est tout l'objectif de l'exobiologie. Une science fascinante qui pose des questions vertigineuses. Ainsi, imaginez que nous détections un jour ces traces de vie, aurons-nous trouvé nos lointaines racines ou une seconde genèse de la vie ?
    Après avoir été au commencement, Mars pourrait bien être notre avenir. Reste à en faire une « Terre » d'asile habitable, à condition toutefois de l'atteindre. Un défi, technologique et humain, qui n'a jamais été autant d'actualité puisque l'exploration spatiale repart de plus belle, objectif Mars !
    La quatrième planète du système solaire n'a pas fini de nous faire fantasmer.

  • Savez-vous ce qu'est la Zététique ? L'art du doute nourri par la méthode scientifique. Le refus de toute affirmation dogmatique, mais aussi une autodéfense contre les idées reçues, les fausses évidences, les illusions sensorielles, les duperies du langage, les raisonnements erronés..., tous ces pièges que nous tend notre cerveau. L'intelligence n'immunise pas contre l'erreur. Quand nos neurones sont biaisés nous n'avons aucun moyen objectif de le savoir.
    Alors, il faut apprendre à douter. Une méthode mise en scène avec humour dans des dialogues entre deux personnages attachants, la marionnette Mendax, incarnation de notre cerveau avide de réponses simples et définitives, et Vled Tapas, professeur d'esprit critique. Du paradoxe de l'oeuf et de la poule, à Descartes et aux théories du complot, nos raisonnements sont passés à la moulinette.

  • Et si vous aviez des yeux dans le dos, un corps virtuel plus jeune, la faculté de voyager dans le temps et l'espace ou de déplacer des objets virtuels par la pensée. De nouvelles technologies sont désormais capables de nous plonger dans une autre réalité, à la fois totalement imaginaire et hyperréaliste, de nous faire ressentir de nouvelles sensations, de nous doter de supers-pouvoirs.
    Ces dispositifs fascinants, qui s'appellent casques de Réalité Virtuelle ou interfaces neuronales, arrivent dans notre quotidien, notamment via les industries du jeu et des loisirs.
    Demain la RV participera à l'éducation de nos enfants, compensera des handicaps physiques ou soignera des maladies telles que la dépression ou les troubles de l'attention.
    Le livre suit une progression logique, depuis chacun de nos différents sens en commençant par le toucher, la vision, le mouvement, et tout le corps, jusqu'au cerveau.
    À chaque fois, l'auteur raconte des expériences, ce qu'elles nous apprennent sur la façon dont nos sens et notre cerveau fonctionnent, ce qu'elles révèlent de notre étonnante plasticité cérébrale (l'expérience de « La main à 6 doigts » ou « Les crêpes virtuelles »), les applications (les jeux vidéos « neuronaux »), et ce qu'il reste encore à découvrir...

  • Sur la route, si vous n'aviez pas le choix, préféreriez-vous épargner un homme ou une femme ? Un sportif ou un obèse ? Un sans-abri ou un cadre supérieur ? Deux jeunes filles ou deux mamies ? Accepteriez-vous de vous sacrifier avec vos passagers pour éviter d'écraser des enfants ?...
    Les voitures sans conducteur rouleront bientôt dans nos villes. Pour la première fois dans l'histoire de l'Humanité, une machine décidera seule qui sauver, sans que l'humain ait le temps de vérifier sa décision.
    Bien sûr, l'algorithme choisira en fonction des critères moraux que nous lui aurons inculqués. Mais sommes-nous sûrs de notre propre éthique ?
    Comme le montrent les études scientifiques, il n'existe pas de morale universelle, la valeur sociale accordée à telle ou telle vie diffère en fonction du sexe, de l'âge, de la condition sociale, de l'état de santé, du pays où l'on se trouve.
    Les algorithmes auront-ils une éthique différente selon les cultures ?
    Aux États-Unis des voitures sans conducteurs roulent depuis avril 2018. En France les tests ont commencé.

  • Décryptage des mécanismes qui sous-tendent les mouvements de foule et leur pouvoir : menace incontrôlable, intelligence collective, comportement des piétons ou encore réseaux sociaux, sont observés à la lumière de la biologie, de la physique et de la psychologie.

  • 30 % d'entre nous courent un risque d'affections génétiques. Et encore, en ne tenant compte que des onze maladies génétiques les plus fréquentes sur les 8000 recensées à ce jour. Ces pathologies représentent une des premières causes de mortalité infantile.
    Un couple sur cinquante y est confronté.
    Aujourd'hui, grâce à l'avancée des connaissances génétiques et des progrès technologiques, il est possible de prédire ces maladies et le risque de transmission à nos enfants. Dépistées plus tôt, certaines peuvent être mieux traitées, d'autres demeurent sans solution, pour l'instant. La question, qui est actuellement en débat en France (vote prévu fin août dans le cadre des États Généraux de la bioéthique) est donc éthique : doit-on autoriser le dépis tage avant la naissance, de toute les maladies considérées comme graves et incurables ?
    Pour y répondre, l'auteur, médecin, généticien, cancérologue, amène le lecteur dans ses consultations. Il lui fait vivre les situations auxquelles il est confronté quotidiennement, ses doutes et ses choix. Ce patient a 1 % de chances de développer une maladie d'Alzheimer au cours de sa vie. Lui dire pourrait entraîner des « effets psychologiques délétères » alors qu'il y a toutes les chances que la maladie ne survienne pas. Mais si cette probabilité est de 20 % ? De 90 % ? Faut-il prescrire une chimiothérapie lourde à cette jeune femme dont l'analyse génomique de la tumeur montre que cela n'aura aucun effet si ce n'est délétère ? Et ce couple d'aveugles qui désire « un enfant qui voit » et demande un diagnostic p rénatal. Eugénisme ?
    Saisissant, concernant et d'actualité.

  • Et si nous étions passés à côté d'une dimension essentielle du cancer, de sa nature réelle ? On imagine volontiers que ce fléau qui mobilise la recherche médicale a été examiné sous tous les angles... Eh bien non. Même si l'idée peut sembler incroyable.
    Le cancer est en fait un phénomène biologique apparu il y a plus d'un demi-milliard d'années et qui a accompagné l'évolution de nombreux organismes, dont l'espèce humaine.
    Et cela change tout. Notre plus vieil ennemi est gouverné par les règles qui régissent tous les systèmes vivants. C'est donc à la lumière de la biologie de l'évolution qu'il nous faut reconsidérer notre approche.
    Grâce à une théorie vieille de 150 ans, celle de Darwin, nous commençons enfin à comprendre la logique du « crabe » et pouvoir espérer un jour le mettre hors d'état de nuire.

  • Savez-vous que l'on compte cinq fois plus d'autistes chez les garc¸ons, que 80 % des be`gues sont de sexe masculin ou que neuf personnes incarce´re´es sur dix sont des hommes ? Pourquoi ? Parce que le cerveau masculin n'est pas construit de la me^me manie`re que son alter ego fe´minin.

    Unisexe a` la conception, il se masculinise chez l'embryon puis au cours de la petite enfance, sous l'effet d'un tsunami hormonal.
    Dans un style limpide, l'un des meilleurs spe´cialistes du sujet raconte a` quel point les ge`nes et les hormones sexuelles influencent le comportement des garc¸ons et nous fait de´couvrir que le cerveau masculin se modifie avec l'a^ge !

    Politiquement incorrect, scientifiquement irre´prochable.

  • Le progrès fait peur. Pourtant il nous fait avancer, évoluer, et nous permet de nous adapter à un monde qui se transforme à une vitesse accélérée.
    L'une des plus grandes scientifiques françaises, la physicienne Catherine Bréchignac, secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences, et Arnaud Benedetti, professeur associé en histoire de la communication à Paris-Sorbonne, se saisissent, pour en débattre, de 7 thèmes actuels : l'omniprésence des écrans, la tyrannie de la com', les fake-news, l'intelligence artificielle, les menaces sur la biodiversité, le post-humanisme, les limites à poser (ou pas) à la science.
    Un dialogue riche en références, en échappées, en digressions.
    Un face-à-face détonnant qui fait de ce livre un objet à part : à la fois essai, controverse, et récit.
    La science n'est pas une boîte noire. Ils nous en racontent à la fois les coulisses et les enjeux. Sans tabou ni langue de bois. Ils nous livrent une réflexion sur le progrès, éclairante et apaisante.

empty